29 octobre 2015, 11:43

ANTHRAX en tournée sans Charlie Benante

Si vous étiez présents au concert d’ANTHRAX qui ouvrait pour SLAYER le 26 octobre à Paris, vous avez peut-être remarqué, si vous n’aviez pas d’yeux que pour les sauts de cabri de Scott Ian, que ce n’est pas Charlie Benante qui était derrière les fûts.
Comme en 2013 au Soundwave Festival et sur une série de concerts européens l’an dernier, c’est Jon Dette, ex-batteur, de SLAYER, TESTAMENT et ICED EARTH, qui accompagnait le groupe. En effet, Benante souffre toujours du syndrome du canal carpien, une affection qui résulte d’une compression du nerf médian au poignet, favorisée par la répétition de certains mouvements ou postures de la main (merci Ameli.fr !).
Bon rétablissement Charlie !

Blogger : Laurence Faure
Au sujet de l'auteur
Laurence Faure
Le hard rock, Laurence est tombée dedans il y a déjà pas mal d'années. Mais partant du principe que «Si c'est trop fort, c'est que t'es trop vieux» et qu'elle écoute toujours la musique sur 11, elle pense être la preuve vivante que le metal à haute dose est une véritable fontaine de jouvence. Ou alors elle est sourde, mais laissez-la rêver… Après avoir “religieusement” lu la presse française de la grande époque, Laurence rejoint Hard Rock Magazine en tant que journaliste et secrétaire de rédaction, avant d'en devenir brièvement rédac' chef. Débarquée et résolue à changer de milieu, LF œuvre désormais dans la presse spécialisée (sports mécaniques), mais comme il n'y a vraiment que le metal qui fait battre son petit cœur, quand HARD FORCE lui a proposé de rejoindre le team fin 2013, elle est arrivée “fast as a shark”.
Ses autres publications

1 commentaire

User : Gwénaël Hubert
Gwénaël Hubert
le 29 oct. 2015 à 19:20
Pour infos Benante finira tout de même la tournée apparement: https://twitter.com/skisum/status/659043124266835968
Merci de vous identifier pour commenter
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK