5 avril 2016, 19:23

TWISTED SISTER

40 ans et au diable tout ça !


C'est ainsi qu'on pourrait traduire, poliment car je le suis en toute occasion, le nom de l'actuelle tournée d'adieu de la Sœur Tordue, "40 ans et toutes ses dents" s'étant vu refuser par un Dee Snider regrettant visiblement de s'être fait limer les siennes ! 40 ans de musique célébrés un peu aussi par la force des choses puisque le groupe, reformé officiellement depuis 13 ans, avait tellement écumé les scènes depuis que personne ne s'imaginait le voir tirer sa révérence de sitôt. La disparition du batteur AJ Pero aura toutefois changé la donne de façon tragique. C'est ce qu'a confirmé le guitariste Jay Jay French lors d'une interview accordée à Rock Cellar Magazine.

A la question de savoir si cette tournée d'adieu le rendait un tant soi peu amer, Jay Jay a répondu : « Eh bien, je ne sais pas. Nous avons déjà mis un terme au groupe auparavant et nos chemins se sont séparés pendant douze ans, puis nous nous sommes reformés. La réunion a duré beaucoup plus longtemps que je ne l'aurais pensé au départ. Elle a duré treize ans. Je croyais qu'elle durerait deux ans, donc il s'agit vraiment d'une longue période. Nous avons accompli énormément et avons sorti beaucoup de produits. Je veux dire, le film (consacré aux débuts de TWISTED SISTER, "We Are Twisted F*cking Sister!") sort cette année et nous devons sortir un CD live datant de la période à laquelle nous tournions dans les bars. Il se passe beaucoup de choses. »

Il poursuit : « En ce qui concerne TWISTED SISTER, ça ressemble aux cinq dernières minutes d'un feu d'artifice. Quand les gens doutent qu'il s'agisse vraiment de la fin, je leur réponds qu'ils ne devraient pas en douter. C'est la fin. Je ne nous vois pas jouer à nouveau ensemble. Ces dates c'est cela, mais il y aura beaucoup de produits en vente sur place. Mais je pense que la durée de vie du groupe a atteint sa limite, et c'est pourquoi la tournée est correctement intitulée. ».

Snider s'est récemment entretenu avec le Washington Times au sujet de la décision de TWISTED SISTER de jeter l'éponge : « Ce n'est pas que je n'aime pas ces types. Ce n'est pas que je ne sois pas fier de mon passé. Je veux juste partir avec un certain niveau de dignité. Quitter les gens avec un sourire sur leurs visages. Et ne pas les quitter en les voyant se prendre la tête à deux mains, en disant : “Je me souviens quand ils étaient vraiment bons.” »

Il poursuit : « J'avais dit au groupe : “Les mecs, nous devons arrêter. A un moment donné, il doit y avoir une fin. Désormais, nous sommes réunis depuis plus d'années que lorsque nous étions ensemble la première fois. Une réunion n'est pas censée durer éternellement, contrairement à ce que fait KISS.3 » Et là, votre serviteur est tenté d'ajouter que quand on entend Paul Stanley maintenant, il n'a pas tout à fait tort...

Snider ajoute : « Quand le batteur AJ (Pero) est décédé, les autres mecs ont dit en quelque sorte, "Vous savez quoi, on a compris. Ça semble être une période logique pour arrêter.” Notre quarantièùe année d'existence arrive, alors nous avons décidé qu'il serait cool de donner quelques concerts pour dire au revoir. »



 

Le film de TWISTED SISTER, "We Are Twisted F***ing Sister!", est sorti le 23 février en DVD, Blu-ray, VAD et formats digitaux, avec deux heures de bonus et les commentaires du réalisateur.

"We Are Twisted F***ing Sister!" est un documentaire de 134 minutes d'Andrew Horn. Le film suit le groupe de leurs débuts en tant que combo de travestis glam jouant quatre concerts par nuit, six nuits par semaine dans des bowlings du New Jersey et des bars de plage à Long Island, jusqu'aux méga clubs suburbains de la fin des 70's et du début des 80's, et à leur fulgurante apparition à la TV anglaise lors de l'émission "The Tube".

TWISTED SISTER sera également à l'affiche du Hellfest le samedi 18 juin, une dernière occasion (déjà qu'il n'y en a pas eu des masses !) pour les fans français de s'apercevoir que ce groupe vaut bien plus que son statut de one-hit wonder rescapé d'une période désormais complètement hors-sujet ! Vous auriez imaginé Lemmy parrainer POISON, vous ?

Blogger : KillMunster
Au sujet de l'auteur
KillMunster
KillMunster est né avec le metal dans le sang. La légende raconte que quand Deep Purple s'est mis à rechercher un remplaçant à Ian Gillan, le groupe, impressionné par son premier cri, faillit l'embaucher. Avant finalement de se reporter sur David Coverdale, un poil plus expérimenté. Par la suite, il peaufina son éducation grâce à ses Brothers of Metal et, entre deux visionnages d'épisodes de la série "Goldorak", un héros très "métal" lui aussi, il s’époumona sur Motörhead, Lynyrd Skynyrd, Black Sabbath et de nombreux autres ténors des magiques années 70. Pour lui, les années 80 passèrent à la vitesse de l'éclair, et plus précisément de celui ornant la pochette d'un célèbre album de Metallica (une pierre angulaire du rock dur à ses yeux) avant d'arriver dans les années 90 et d'offrir ses esgourdes à de drôles de chevelus arrivant tout droit de Seattle. Nous voilà maintenant en 2016 (oui, le temps passe vite !), KillMunster, désormais heureux membre de Hard Force, livre ses impressions sur le plus grand portail metal de l'Hexagone. Aboutissement logique d'une passion longuement cultivée...
Ses autres publications

1 commentaire

User : UncleFester
UncleFester
le 06 avr. 2016 à 07:44
Kiss auraient dû faire de même après la disparition de Criss et Frehley…
Merci de vous identifier pour commenter
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK