21 janvier 2021, 15:50

SCARRED

• Sortie du 3e album des Luxembourgeois


SCARRED est l'un des porte-étendards de la communauté metal luxembourgeoise. Formé en 2003 par le batteur Laurent Kessel et le guitariste Diogo Bastos, il propose un metal extrême inspiré des années 90. Après un premier album « New Filth Order » en 2009, ils font la première partie notamment de MASTODON, LAMB OF GOD et ARCH ENEMY.

Après trois années passées à sillonner les scènes metal européennes, SCARRED sort « Gaia / Medea » en 2012, qui est une critique sociale sévère opposant la théorie homéostatique de Gaia de Kirchner à la théorie autodestructrice de Medea du paléontologue Peter Ward. La promotion de l'album les amènera sur la scène de plusieurs grands festivals européens comme le Bloodstock Open Air, le Forta Rock ou l’Inferno Festival. Le groupe partira aussi en tournée au Royaume-Uni avec les maîtres australiens du technical-death, PSYCROPTIC.

Rejoint en 2016 par le chanteur Yann Dalscheid (KITSHICKERS) et le guitariste Vincent Wilquin (FRACTAL UNIVERSE), son nouvel album « Scarred » sort ce vendredi 22 janvier. Afin de gagner du temps les membres du groupe ont décidé d'auto-produire cet album en enregistrant et éditant les guitares, la basse et les samples chez eux, tandis que la batterie et le chant ont été enregistrés au Tidalwave Studio à Karlsruhe en Allemagne par Patrick Damiani, un ingénieur du son chevronné avec qui le groupe avait déjà collaboré sur son premier album « New Filth Order ». Patrick s’est également chargé du mixage tandis que le mastering a été réalisé par Robin Schmidt.

L’album est inspiré de la transformation qu’a subi le groupe au cours des dernières années et est de loin le plus personnel que SCARRED ait produit, d’où son titre éponyme. 
Sans être un récit, « Scarred » est construit comme un album-concept qui peut être écouté d’une traite quasiment sans interruption, avec différentes parties du disque se faisant écho, un peu comme sur un album de PINK FLOYD. Il est destiné à embarquer l'auditeur vers le même voyage que le groupe a parcouru, de la désagrégation initiale, à travers les hauts et les bas, jusqu’à la libération finale.
Bien qu'il soit toujours profondément ancré dans le death-metal, « Scarred » contient beaucoup plus d'éléments mélodiques et atmosphériques, voire psychédéliques et pop, que les productions précédentes de SCARRED, tirant ainsi profit des possibilités quasi illimitées offertes par son nouveau chanteur. Il se termine par la chanson "Petrichor" (avant l'outro), qui contient principalement du chant clair, présage de la direction artistique future que compte emprunter le groupe.

Track-listing :
01. Sol 
02. Mirage 
03. A.D... Something 
04. Chupacabra 
05. Prisms 
06. Merry-Go-Round 
07. Nothing Instead 
08. In Silent Darkness 
09. A.H.A.I.A.
10. Lua 
11. Dance Of The Giants 
12. Petrichor 
13 Yours Truly

La pochette et le design de l’album bouclent la boucle en s’inspirant de l'ambiance musicale et du contenu lyrique du disque, à la fois sombre, intense et coloré. La représentation d'un homme se prenant la tête pour finir par relâcher des arcs-en-ciel au cours d’une cérémonie chamanique reflète parfaitement le contenu lyrique de l'album et l’histoire récente du groupe.

Ci-dessous, la vidéo du titre "A.H.A.I.A." révélée aujourd'hui.




Blogger : Bruno Cuvelier
Au sujet de l'auteur
Bruno Cuvelier
Son intérêt pour le hard rock est né en 1980 avec "Back In Black". Rapidement, il cultive un vif intérêt pour le heavy metal et ses ramifications qui l’amèneront à devenir fan de METALLICA jusqu'au "Black Album". Anti-conformiste et novateur, le groupe représente à ses yeux une excellente synthèse de tous les styles de metal qui foisonnent à cette époque. En parallèle, c'est aussi la découverte des salles de concert et des festivals qui le passionne. L'arrivée d'Anneke van Giersbergen au sein de THE GATHERING en 1995 marquera une étape importante dans son parcours, puisqu'il suit leurs carrières respectives depuis lors. En 2014, il crée une communauté internationale de fans avant que leur retour sur scène en juin 2018 ne l'amène à rejoindre HARD FORCE. Occasionnellement animateur radio, il aime voyager et faire partager sa passion pour la musique.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK