25 novembre 2012, 11:02

RED LAMB

Interview Dan Spitz

Blogger :
par
 

Une interview, c'est souvent très conventionnel : "Bonjour, voici l'actualité de mon groupe, au revoir". La triste vérité c'est que la dernière chose à laquelle on peut s'attendre pendant ces entretiens, c'est d'en ressortir grandi. Ce fut pourtant le cas avec l'interview de Dan Spitz, que nous vous proposons en ces lignes, venu nous présenter son nouveau projet RED LAMB.

Comme l'ancien guitariste d'ANTHRAX l'explique plus en détail, RED LAMB, ce n'est pas seulement son retour dans la musique en collaboration avec Dave Mustaine derrière les manettes (ce qui est déjà un évènement en soi), mais c'est également un groupe qui veut attirer l'attention sur une cause toute particulière : l'autisme.

En effet, Spitz et sa femme sont les parents de jumeaux âgés de 5 ans souffrant de cette condition, un engagement non seulement à vie, mais aussi une expérience traumatisante que de se retrouver totalement désarmé face à cette maladie qui demeure encore bien mystérieuse dans la conscience collective.

Ce qui frappe dans les propos du musicien, c'est l'aisance avec laquelle celui-ci nous raconte son histoire, celle de sa famille, et le combat auquel il doit faire face chaque jour, sans avoir besoin de faire pleurer dans les chaumières. Un discours pragmatique, révoltant même par moment, que HARD FORCE vous invite à découvrir dans cet entretien, à coeur ouvert...


Salut Dan, pour commencer, sans entrer dans les détails car nous allons en garder pour plus tard, peux-tu nous présenter ce nouveau projet : RED LAMB ?
Il s'agit d'une collaboration entre Dave Mustaine et moi, nous sommes amis depuis que nous sommes... pratiquement gosses en fait ! (Rires) Pendant ces dernières années, j'avais décidé de mettre ma carrière musicale entre parenthèses pour passer du temps en Suisse à, comme c'est bien connu, réparer les montres les plus folles du monde, qui coûtent plusieurs millions de dollars chacune. Je suis littéralement passé de : vivre dans un tour-bus depuis mes 14/15 ans, à travailler dans une pièce totalement silencieuse. Dave et moi sommes très proches, et ce n'est pas exclusif à la musique, nous sommes de vrais amis. On s'entraide, quand l'un de nous ne va pas bien, l'autre est là, on se parle pratiquement tous les jours, et ce, même quand lui était sur les routes du monde entier à jouer de la musique, alors que je travaillais sur mes montres, c'est le genre de relation que nous entretenons. Pendant un moment, nous avions décidé de garder tout ça secret, même si désormais tout le monde est au courant. A une période il n'arrêtait pas de me demander si je ne voulais pas revenir dans le milieu, me remettre à jouer etc... Et évidemment, ce qu'il avait derrière la tête était la réunion d'ANTHRAX ainsi que la grosse tournée qui se préparait, alors que moi j'étais encore en Suisse. Je ne démordais pas, je lui répondais des choses du genre : "Je ne sais pas, peut-être bientôt..." avant de retourner travailler sur mes montres. Au bout d'un certain temps j'ai eu cette sensation que le retour était pour bientôt, notamment au bout d'une série d'évènements qui m'a fait réfléchir, et qui a créé le déclic. Il y a cette histoire que j'ai déjà raconté, mais elle est géniale : Nous ne sommes pas nombreux dans le monde à travailler dans cette branche spécifique de l'horlogerie, ce qui fait que toutes ces personnes aussi folles que moi peuvent toutes se retrouver dans la même pièce à travailler sur ces montres de dingue. La plupart d'entre elles écoutent de la musique ou des livres audio au casque sur leur iPod en travaillant, notamment de la musique classique, car ce boulot est quand même extrêmement frustrant, c'est très dur. Même si à ce niveau là tu n'as aucun délai à tenir pour réparer tes montres, tu n'as pas de patron au dessus de ton épaule qui te demande d’accélérer, car personne d'autre que toi ne peut le faire ! Curieusement, c'est un milieu au sein duquel on retrouve plein de metalleux qui écoutent aussi leur propre musique à fond la caisse en travaillant sur ces montres... Ce qui est assez bizarre pour tout te dire ! (Rires) Mais au fond pour un metalleux, pas tant que ça, car c'est ainsi que l'on se sent bien, que notre âme est en paix. A quelques tables de moi se trouve donc un mec, qui est d'ailleurs hilarant parce qu'il est bordélique au possible, son bureau est un fouillis sans nom sur lequel sont démontés les montres les plus complexes qui n'aient jamais existé, et si il perd une pièce, il faut carrément la refabriquer ! Il n'y a aucune pièce de rechange comme sur une voiture, c'est foutu ! Bref, et ce mec se met à headbanguer en travaillent sur sa montre, pendant que moi j'hallucine complètement de l'autre côté de la pièce : "Mais qu'est-ce qu'il fou ? Il headbang !".
 


Il se trouvait qu'à ce moment précis, je sortais tout juste d'une conversation téléphonique avec Dave qui me demandait de rentrer à la maison : "T'as pas fini avec tes putain de montres ? Il faut que tu reviennes ! Tout le monde est là en train de créer la musique dont nous seuls sommes les vrais artisans, nous ne sommes pas beaucoup, il ne manque que toi ! Les gens vont finir par prendre ta place !". (Il fait un aparté) Ce sont des bons joueurs, mais ils n'ont pas cette musique qui coulent dans leurs veines, ils ne la détiennent pas dans leurs gênes, comme nous. Si ils pouvaient rencontrer du succès en jouant du Barbara Streisand, c'est ce qu'ils feraient ! Je suis persuadé que ces personnes aiment le metal mais, ce n'est vraiment pas la même chose. De retour à mon histoire, je sors de ma conversation avec Dave, je vois ce mec headbanguer et là je regarde son banc sur lequel était empilé une montagne de CDs, pour me rendre compte qu'il écoutait du SLAYER. Je suis retourné à ma place, j'ai serré ma tête entre mes mains et c'est à ce moment là que je me suis rendu compte qu'il était temps que je revienne. Je ne voulais plus réparer ces montres, Dave avait raison, je devais me remettre dans le bain. Mais il me fallait une raison, cela devait être totalement nouveau. Quand j'ai lancé ANTHRAX avec Scott (ndlr : Ian), notre but principal était d'aller au delà des frontières, de ne se donner aucune limite, de n'écouter personne. Faire de la musique pour nous, et au final il s'est avéré que des millions de personnes étaient fans de ce que nous faisions. En suite nous nous sommes entourés de bons amis comme les gars de METALLICA etc... C'est de cette façon précise que je voulais fonctionner si jamais je revenais, et si l'on accélère un petit peu, RED LAMB est né. Le but premier n'est pas de faire de la musique, mais d'aider l'humanité à notre façon, de rassembler la communauté metal, et bien sûr de sensibiliser le monde à propos de cette épidémie qu'est l'autisme. Ma femme Candi et moi avons deux garçons, des jumeaux de 5 ans, qui souffrent d'autisme, et ils ne sont pas nés comme ça. Nous voulons apporter un message avec notre musique, même si ça a été au fond toujours le cas. Dans le metal la musique en elle même est très agressive, et ça nous aide quand nous passons par différentes périodes de notre vie. Il en est de même pour les paroles qui ont toujours concerné les thèmes qui nous énervaient, ce qui se passait dans le monde, ce n'est pas fake. Ce n'est pas à propos de gonzesses, de voitures ou quoi que ce soit. Le thrash metal a été construit sur tout ce qui nous emmerdait, ce dont les gens avaient peur d'exprimer. Dans le metal nous ne craignons pas de dire ce que nous ressentons, on s'en tape ! Aujourd'hui nous sommes devenus puissants, le temps des metal kids est terminé, nous pesons dans la balance, et ce dans le monde entier. Cette fois-ci nous voulons être encore plus fédérateurs, voilà, tu as RED LAMB !

L'autisme étant la ligne de fond de cet album, l'inspiration t'est-elle venue différemment ? Étais-ce peut-être plus personnel par rapport à ce que tu vis avec tes enfants ? 
Je n'irai pas jusqu'à dire que l'autisme est la ligne de fond de l'album entier, même si bien sûr il y a la chanson "Puzzle Box" qui est extrêmement proche de mon coeur. Avec la société telle qu'elle est aujourd'hui, internet notamment, il aurait été inconsidéré de laisser tout le monde entrer dans notre sphère familiale afin de témoigner du combat et de la souffrance assommante face à laquelle nous devons faire face chaque jour. Pour revenir à ta question, cela me paraissait presque impossible d'écrire cet album et d'arriver avec cet espèce de nouveau son où l'on arrive à la fois à se faire entendre, mais également à se retrouver avec ce à quoi, selon moi, le thrash metal pourrait ressembler dans le futur. Reprendre ce que j'avais fait dans le passé, cela n'aurait eu aucun sens. Je voulais vraiment explorer de nouvelles choses, avoir ce son particulier. Evidemment, écrire l'album en lui-même a été totalement différent par rapport au passé car trouver du temps libre à la maison pour se concentrer, c'est absolument impossible, il y a toujours quelque chose qui se passe toutes les 60 secondes sous notre toit. Les enfants ne peuvent pas être surveillés par une seule personne, je ne peux pas m'enfermer dans un studio et revenir en fin de journée, ça ne fonctionne pas comme ça avec nos enfants, notre vie est différente. Nous avons hébergé Dave Mustaine chez nous à un moment, il a pris nos enfants dans ses bras, il a vu ce qui se passait, il l'a vécu avec nous, il sait face à quoi est-ce qu'on se bat. C'est pourquoi quand le temps était venu de passer quelques mois dans son studio pour l'enregistrement de l'album, il comprenait pourquoi mon téléphone n'arrêtait pas de sonner, pourquoi j'étais tout le temps en train d'envoyer des messages... La vie n'était pas rose du tout ! (Rires) C'était : "Catastrophe-ci", "Catastrophe-ça", "Bombe atomique par-ci, par là"... Une autre personne n'aurait pas compris tout cela, elle m'aurait demandé d'éteindre mon téléphone et de me concentrer, seulement ça ne fonctionne pas comme ça dans mon monde. C'est tout de même fantastique que je puisse exprimer tout ça dans une interview comme celle-ci, expliquer tout ce combat. Sans parler de moi, regarde ce que font toutes les autres personnes pour exposer leur musique à la face du monde, ils voyagent dans un bus, quittent leurs familles, vivent seuls dans une chambre d'hôtel à attendre de jouer... Maintenant ajoute ça à mon dilemme, nous sommes un groupe de personnes très spécial avec un amour très profond non seulement pour notre musique mais aussi pour tous ceux qui viennent nous voir en concert. De mon point de vue ces personnes qui nous écoutent ne sont pas des fans, ils sont dans mon groupe. C'est une double tâche, j'ai non seulement besoin de représenter ce que j'aime faire, mais également de stimuler ce que ressentent les gens au fond d'eux, leurs donner envie de rejoindre le groupe. C'est très important pour moi, c'est ainsi que je vois les choses quand j'écris, je vois ça extrêmement sérieusement. C'est d'ailleurs pourquoi la plupart des groupes de heavy metal ne sourient pas, car nous prenons notre rôle très au sérieux, ce n'est pas un jeu ! (Il laisse un blanc) Même si ça en est quand même un à la fois ! (Rires)


C'est toi seul qui a écrit toutes les paroles de cet album ? 
J'ai composé toute la musique. Seulement quand Dave est devenu co-producteur sur l'album, nous avons tout modifié, comme ce qu'aurait fait tout autre producteur au fond. Nous avons également repris la totalité des paroles ensemble, tout a été écrit par Dave Mustaine et moi, et ça a été un travail de plusieurs mois pour trouver les mots justes. J'ai été vraiment ébahi de le voir travailler là dessus, c'est un parolier incroyable, et je ne pense pas que beaucoup de monde ne l'avait déjà vu à l'oeuvre auparavant, sauf peut-être sa femme ! Il m'a laissé entrer dans ce cocon très privé, et ça je le dois à notre amitié. Nous avons collaboré sur chaque chanson, mais bien sûr quand est arrivé le moment de travailler sur "Puzzle Box", le titre à propos de l'autisme, ce fut beaucoup plus long. Il savait qu'il était en train de toucher au coeur même de toute ma famille, et par extension la sienne, car nos deux sphères familiales sont également très proches. Ce fut d'autant plus long car il a dû arrêter toute son activité au sein de MEGADETH. Dave est comme moi, c'est soit on s'y met à 100%, soit rien du tout. Il se trouvait que son groupe était très occupé, et les musiciens autres que Dave se sont littéralement mis à se demander pourquoi il ne donnait plus de nouvelles depuis plusieurs mois ! C'est dire l'implication qu'il avait dans ce projet ! C'est vraiment un mec génial, tout le monde devrait le savoir. "He's just a killer dude man !". Peu de personnes au monde pourraient faire ça pour quelqu'un d'autre, il était extrêmement occupé. Aider quelqu'un c'est une chose, mais faire ce qu'il a fait, c'est ce que j'appelle un appel du devoir !
 


Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette collaboration va avoir le mérite d'attirer l'attention...
De ce que l'on sait, c'est la toute première fois que deux mecs du Big Four font quelque chose ensemble ! C'est d'autant plus spécial pour les fans que cette collaboration marque aussi mon retour dans la musique. Un artiste ne peut pas aller aussi loin sans ce membre additionnel que l'on appelle le producteur, même si pour moi il fait vraiment partie du groupe. Un producteur voit les choses que l'on ne voit pas car en tant que musicien, nous travaillons vraiment avec des oeillères. Nous écrivons, nous le vivons, mais au bout d'un moment nous avons besoin de recul, car nous sommes aveuglés par tout ça. Quand Dave est arrivé dans le paysage et que nous nous sommes mis à écouter ce sur quoi nous avions travaillé, nous avons réalisé que nous avions fait chanter Don (ndlr : Chaffin) d'une façon très particulière (ndlr : Pour ne pas dire comme Dave Mustaine !). L'album de RED LAMB est vraiment 50% Dave Mustaine et 50% Dan Spitz, c'est pourquoi il sonne inévitablement de cette façon. C'est le sentiment qui parcourt indubitablement les oreilles du mec qui écoute les 30 premières secondes de l'album sur son lecteur CD, sur son ordinateur, ou même si il l'a téléchargé gratuitement. Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent, nous ne pouvions pas faire chanter Donny comme Freddy Mercury, même si il en est capable car c'est un chanteur incroyable. Mais ça ne pouvait pas se passer comme ça, il fallait que ça soit raccord avec notre collaboration.

C'est intéressant ce que tu dis là, car à certains moment je me suis carrément demandé si ce n'était pas Dave Mustaine qui chantait ! 
En effet je reçois beaucoup de messages de personnes qui me disent : "Hey mais c'est pas possible, ça s'entend que c'est Dave Mustaine qui chante sur au moins 3 chansons du disque, si ce n'est pas 5 !". Mais ce qui est incroyable, c'est que Donny a chanté chaque note de cet album ! Il détient cette capacité, dont je n'avais jamais été témoin auparavant chez d'autres chanteurs, de pouvoir devenir le clone de quelqu'un, comme un ordinateur ! Mais cette fois-ci, il élève tout à un autre niveau, ce n'est pas un chanteur de tribute-band comme on peut le voir avec je ne sais pas... VAN HALEN... Il ne se contente pas de ressembler à quelqu'un, il le devient. C'est un trait qui ressort vraiment sur cet album. En revanche quand les gens viendront nous voir en concert, Donny sera plus "Donny", on le laissera être lui même, se lâcher un petit peu plus. Les gens changeront d'avis ! C'est dur de trouver un chanteur quand tu montes un groupe, et je suis soulagé d'être tombé sur quelqu'un comme lui. Il est très intelligent, il produit des vidéos pour des tonnes de groupes internationaux, c'est un gros atout pour RED LAMB. Grâce à ça, quand nous allons débuter notre tournée, nous allons pouvoir mettre des vidéos en ligne car il emmènera un studio mobile avec lui. J'ai vraiment trouvé une personne incroyable, qui va également pouvoir chanter des chansons d'ANTHRAX vu sa faculté à pouvoir cloner d'autres personnes, ça va être très marrant. Car oui, nous allons devoir jouer du ANTHRAX, ce mec est parfait. En rétrospective, ça me rappelle un peu l'époque à laquelle Scott et moi avions trouvé Belladonna. Il n'était même pas dans un groupe de hard, il chantait dans un cover-band de JOURNEY ! C'est la même chose avec Donny, ce n'est pas un mec qui se limite à un seul style de chant, il ne te te répondra jamais : "Désolé mais je ne chante pas comme ça !". Ça sera plutôt : "Tu veux que je chante comment Dave ? Dis moi, je peux le faire dans la seconde qui suit !". Par rapport à tout ce qu'il peut faire pour RED LAMB, nous n'avons vraiment fait qu'effleurer ses capacités, même si il y a certains moment pendant lesquels il a laissé échappé quelques indices sur l'immensité de son talent. Rien qu'en rentrant son nom sur Google, tu verras tout ce qu'il peut faire.
 

Concernant la pochette de l'album, il y est représenté un agneau (ndlr : "lamb" en anglais) qui dévore un loup. Y-a-t-il un message derrière cet image ?
C'est l'agneau issu du livre des révélations de la Bible, c'est une représentation de Dieu.

Ah, je l'avais pas vu venir du tout celui-là ! (Rires)
7 cornes, blah blah... Tu vois ?

Absolument pas, je suis désolé. La bible c'est vraiment pas mon truc ! (Rires)
C'est un agneau qui est censé avoir 7 cornes etc... Faut que tu ailles voir ça. Tu sais, tout groupe heavy metal doit à un moment dans sa carrière se mettre le nez dans la Bible et les révélations, il y en a même qui ont construit leur carrière entière là dessus ! (Éclats de rire)

RED LAMB, c'est le projet d'un seul album ? Ou souhaitez-vous continuer à enregistrer dans le futur ?
(Hésistant) Maintenant que je suis de retour dans la musique à 100%, nous sommes sur le point d'embarquer sur notre première tournée américaine. Et ça ne sera pas une histoire de 3 ou 4 semaines, nous allons traverser le monde non-stop ! Donc oui, des choses vont arriver avec RED LAMB, mais aussi énormément venant de moi seul... La priorité pour l'instant demeure RED LAMB et la tournée, c'est non seulement ce à quoi je suis le meilleur, mais je suis intimement persuadé, et je me contrefiche de ce que les autres vont en penser, que l'énergie que nous dégageons en live n'est en aucun cas comparable à ce que l'on pourrait ressentir sur un CD ou un mp3. Quand tu écoutes RED LAMB c'est non seulement co-produit par Dave et moi, mais c'est également mixé par un des meilleurs ingénieurs du monde, Johnny K ! Et quand tu viens nous voir en live, l'album n'est pas à un millième de ce que nous délivrons sur scène, c'est beaucoup mieux ! Tu ne sais absolument pas à quoi t'attendre, nous sommes pleinement impliqués dans ce que nous faisons, et ça sera également valable pour le public. J'ai vraiment hâte de revenir sur la route et de retrouver certaines personnes, ressentir cet amour si particulier. Le CD n'est qu'un intermédiaire pour nous permettre de monter sur scène et de délivrer notre message, notre musique, laisser les gens faire échapper l'agressivité qu'ils gardent en eux, sans quoi ils tueraient tout le monde ! (Rires)

La France, c'est dans tes plans ?
​Absolument ! Pour tout te dire, un de mes plus gros souvenirs de scène est d'avoir joué au Zénith à Paris avec PUBLIC ENEMY, c'était dingue ! J'adore cet endroit, nous ne manqueront pas d'y jouer ! Ça va être fou ! (Rires)

J'aimerais que tu m'éclaires sur un point concernant le line-up de RED LAMB. Le groupe est décrit comme un duo, mais la formation en plus de Don Chaffin et toi, est composée de Patrick Johansson à la batterie, et Chris Vrenna au synthé...?
​Comme ce qui est décrit sur internet, la composition de RED LAMB consiste en deux personnes : Don Chaffin et moi. C'est ça le groupe, et ça le restera dans le futur. Quand tu regardes toutes ces nouvelles formations, si elles sont composées de 5 personnes et qu'il y a un leader, alors je n'appelle plus ça un groupe. C'est daté tout ça, et je préfère me tourner vers l'avenir. Donny et moi sommes non seulement au coeur du processus créatif, mais nous nous occupons aussi des affaires du groupe, l'entente est parfaite entre nous. Les autres membres de RED LAMB vont être annoncés dans les prochaines semaines, ceux qui tourneront avec nous et qui avec un peu de chance resteront dans les environs pendant plus de temps. Ce que je peux te dire, c'est que ces gars sont probablement les meilleurs dans leur catégorie à marcher sur cette terre ! Le batteur est époustouflant, je n'arrive même pas à mettre de mots sur l'immensité du talent de ce mec (ndlr : Il s'agit d'un dénommé Kevan Roy). C'est un amoureux du metal, il faut voir le sourire qu'il affiche quand il joue du ANTHRAX, tu vois ce que je veux dire ? L'entente musicale sera notre première priorité sur les concerts.

Pour chaque vente de l'album, 50 centimes seront reversés à Autism Speaks, une association au sein de laquelle ta femme et toi êtes très actifs. Peux tu nous parler un peu plus de cette organisation ? 
Bien sûr. Ma femme Candi est très impliquée dans cette cause qu'est l'autisme, et est en réalité la porte parole d'Autism Speaks, on peut la voir sur beaucoup de visuels de l'association distribués à travers le monde, elle est le visage de l'association en quelque sorte. Elle est également ambassadrice au sein d'autres organismes. En clair, il n'y a pas de réel test pour déterminer si un enfant est autiste, pas de prise de sang ou quoi que ce soit, ça n'existe pas ! C'est la raison pour laquelle nous voulions mettre un coup de projecteur sur cette cause, c'est une épidémie et nous avons besoin d'aide. Lorsque nos enfants ont été diagnostiqués entre leurs 16 et 18 mois, il s'est avéré très difficile de trouver des informations valides à propos de l'autisme : "Qu'est ce qu'on est censé faire maintenant ?". Le jour suivant la visite chez le médecin, tu te retrouves sur internet et tombes face à, et c'est aussi le cas pour beaucoup d'autres maladies, une bande de personnes qui essayent de te sous-tirer de l'argent : "Si vous achetez notre produit vous serez guéri !", "Pour obtenir des informations supplémentaires envoyez nous un chèque de 19,99$ !", il y en a des tonnes comme ça... "Si vous ne suivez pas nos instructions, votre enfant ne guérira jamais !". Quand ma femme a trouvé le site d'Autism Speaks sur internet, tout est devenu plus clair : "Voici ce que vous voulez savoir, et on ne vous demande absolument rien en contrepartie." On y trouve les projets sur lesquels des scientifiques travaillent, des astuces pour nous aider à mieux vivre, la localisation de centres spécialisés dans nos environs etc... Ce fut réellement le plus gros soulagement que nous n'avions jamais ressenti jusqu'alors, nous étions vraiment désarmés. Le reste n'est que mensonge et manipulation, tout ce qu'il faut pour mettre un metalleux en colère, tu vois de quoi je veux parler ! (Rires) De plus, nos deux enfants sont affectés par cette condition, pas un seul, nous avons des jumeaux. Ce fut très important pour nous de devenir partenaires avec cette organisation, d'ailleurs les deux patrons d'Autism Speaks figurent dans la vidéo de "Puzzle Box". A chaque achat d'un album ou même d'une seule chanson de RED LAMB, 50 centimes seront reversés à Austism Speaks, et ce dans le monde entier. En revanche, ce n'est pas à ça que se limite RED LAMB, ce n'est pas : "Hey donnez moi votre argent pour trouver un traitement !", nous voulons juste attirer l'attention, qui espérons le, deviendra grandissante avec notre tournée. Et avec un peu de chance quelques-uns de mes anciens amis qui jouent dans des groupes de metal internationalement renommés rejoindront la cause, et pourquoi pas, feront des concerts avec nous ? Voire même un festival ! Nous voulons seulement attirer l'attention : distribuer du merch, qu'un gosse du premier rang donne un coup de coude à son pote et dise : "Hey c'est Dan Spitz, le mec qui a des jumeaux autistes, tu sais ce que c'est ?" et l'autre lui répond : "Non, explique moi !", c'est le coeur même de mon action, éduquer les gens. Si un couple a un enfant aujourd'hui, il faut qu'il sache qu'un nouveau-né de sexe masculin sur cinquante-quatre se trouvera sur le spectre de l'autisme, c'est incroyable ! Si tu prends toutes les autres maladies orphelines et que tu les rassembles, tu es encore très loin d'une statistique pareille. C'est effrayant, et si ces donnés pouvaient entrer dans la conscience collective, alors là j'aurais fait mon boulot.
 


C'est une bien belle cause que tu défends là, en tous cas sache que nous saluons ta démarche et que je prendrai soin de mettre mes mains sur cet album dès sa sortie...  
Merci beaucoup, du moment que tu achètes une chanson ça me va ! (Rires) Je sais que dans la conjoncture actuelle rien n'est évident. Comme je l'ai dit plus tôt, chaque membre de la communauté metal fait partie du groupe, alors si vous voulez agir, lancez vous ! Je ne suis pas là pour dire ce que vous devez faire ! Et envoyez moi un message sur twitter par exemple, ça serait génial. Dites à vos groupes préférés sur les réseaux sociaux que vous voulez qu'ils s'associent avec RED LAMB quand nous auront plus de notoriété, lancez des concours pour gagner des t-shirts... Je ne sais pas ! C'est à vous d'agir, c'est ça le metal. On s'en est toujours sorti, la balle est dans votre camp, nous nous n'avons qu'un rôle mineur à jouer.

Merci beaucoup pour cette interview Dan, ce fut un réel plaisir. Au nom d'HARD FORCE je te souhaite non seulement le meilleur pour RED LAMB, mais aussi pour tes enfants, vraiment ! 
C'est moi qui vous remercie, j'espère que l'on aura l'occasion de se boire un café ensemble pour notre venue en France !


L'album de RED LAMB est paru le 28 novembre 2012 chez Hansel & Gretel / La Baleine.
01 - The Cage
02 - Runaway Train
03 - Standby Passenger
04 - One Shell (In the Chamber)
05 - Puzzle Box
06 - Watchman
07 - Keep Pushing Me
08 - Get Up
09 - Don't Threaten to Love Me
10 - Angels of War
11 - Warpaint
12 - Temptation

Pour tout achat d'un album ou d'un titre de RED LAMB, 50 centimes seront reversés à l'association Austism Speaks.
 

Blogger :
Au sujet de l'auteur
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK