20 décembre 2021, 20:43

"Son Of A MilkMan - My Crazy Life With TESLA"

L'autobiographie de Brian Wheat avec Chris Epting

Je suis fan des autobiographies rock. Brian Wheat de TESLA, vous le connaissez ? Quand on pense à TESLA, on remarque plutôt la paire habituelle de musiciens, à savoir le chanteur et le guitariste, Jeff Keith et Frank Hannon. En fait, la matière grise du groupe de hard rock est justement Brian Wheat, bassiste du groupe, fan absolu de Paul Mc Cartney et des BEATLES, multi-tâche dans le business.

Cette autobiographie va à l’essentiel et c’est tout simplement du sexe, des drogues et du rock'n'roll comme on aime mais sans le côté cliché exagéré de certains ouvrages. Outre ses problèmes de santé touchant son psychisme et son tube digestif de façon auto-immune, Wheat raconte l’ascension de TESLA mais avant cela, il parle de ses groupes EARTHSHAKER, CITY KIDD, sa rencontre avec le guitariste Tommy Skeoch, Jeff Keith. Tom Zutaut amènera TESLA vers une nouvelle maison de disques, Geffen, qui explosera avec GUNS N’ ROSES notamment à la fin des années 1980. Zutaut proposera Cliff Burstein comme manager qui travaille alors avec Peter Mensch, les plus gros managers du business. Ce dernier s’occupait de DEF LEPPARD au Royaume Uni. Ils joueront un rôle important dans la carrière de TESLA. Wheat raconte la création des différents albums dont le premier « Mechanical Resonnance » en 1986, comment les chansons se créaient par le travail de la paire Hannon/Keith. Le nom de TESLA sera une idée de Cliff, CITY KIDD sonnant trop LOVERBOY et trop pop-rock.

Les fermiers de Sacramento, un surnom donné au groupe, étaient une unité pas si simple que ça, rongée par les addictions à l’alcool et aux drogues. Jeff Keith, sous methamphétamine, avait l’air ingérable, quittant le groupe toutes les 5 minutes, les membres du groupe se battant sans arrêt, tant verbalement que physiquement. TESLA  va multiplier les tournées, jouer avec les plus grands, avoir des hit-singles mais ne va jamais réellement réussir à reproduire le succès de leur premier album sauf quand il sortira le désormais légendaire « Five Man Acoustical Jam », peu onéreux et à l’improbable succès, une potentielle source d’inspiration pour les sessions Unplugged de MTV.
Wheat parle de son amour avec l’artiste Saraya et surtout avec sa petite amie française Monique. Les problèmes dans le groupe vont commencer avec les sessions de l’album « Psychotic Supper » où tout le monde avait de l’argent, des femmes, des egos sur-dimensionnés, des maisons, des voitures... Geffen Records mettra le paquet sur GUNS N’ ROSES au même moment, le groupe travaillant sur ses « Use Your Illusion I&II ». Il y a bien sûr l’histoire de la chanson "Last Action Hero", film avec Schwarzenegger et ses 100 000 dollars d’avance, l’album « Bust a Nut » où tout n’est pas simple... Skeoch devient ingérable avec ses problèmes d’addiction. Brian Wheat tombe dans la cocaine dans la période entre « Bust a Nut » et le best of « Times Makin’ Change ».

TESLA se sépare en 1996. Wheat forme SOULMOTOR, Hannon MOON DOG MANE, Keith et Skeoch créent BAR 7, et le batteur Lucketta monte une entreprise de recouvrement de toiture ! Le batteur rejoindra SOULMOTOR à la fin des années 1990 et Dave Rude, le futur guitariste de TESLA jouera avec Wheat dans son groupe. Au début des années 2000, l’idée de reformer TESLA prend forme. « Into The Now » est composé en 2003, « Forever More » sera préparé dans les mêmes condition. Le groupe va tourner intensivement avec DEF LEPPARD, véritable mentor pour les Américains. Phil Collen, le guitariste, producteur et compositeur, sera présent et produira d’ailleurs le dernier album studio du groupe en date « Shock ». Joe Elliott sera présent lui aussi, et signera notamment la préface de cette autobiographie du bassiste. Wheat évoque également son amitié avec Ross Halfin, Jimmy Page de LED ZEPPELIN, sa rencontre avec son idole des BEATLES, son amour pour les chiens, l’Italie, la création de ses différents studios puis, finira par créer sa propre entreprise pour faire tourner TESLA...

« Son Of A MilkMan » est passionnant, parfaitement écrit, avec de nombreux détails croustillants, des moments émotionnellement forts. Il y a une vraie humanité dans cet artiste qui a toujours lutté avec son image, son poids et ses troubles. Une belle carrière, vraiment ! Un super groupe !


« Son Of A MilkMan - My Crazy Life With TESLA »
PostHill Press (New York) - 2020

Blogger : Laurent Karila
Au sujet de l'auteur
Laurent Karila
Psychiatre spécialisé dans les addictions, ayant lui-même une addiction positive au metal depuis 1984. Auteur d'ouvrages spécialisés en médecine des addictions et d'ouvrages grand public ("On ne pense qu'à ça", "Une histoire de poudre", "ACCRO!" aux éditions Flammarion). Auteur des textes des albums de SATAN JOKERS ("AddictionS", "Psychiatric" et "Sex Opera") et d'autres groupes... Organisateur de Metal Diner chez son ami Olivier Andreani ("Le Cosi", Paris 5). Une nouvelle passion liée à l'écriture : chroniquer des albums avec une touche psycho-metalrock - Enjoy it, Children of Metal. Interviewer des artistes est aussi un plaisir (le face à face est mon activité quotidienne).
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK