26 juillet 2016, 19:00

ZZ TOP

"Tres Hombres" (1973 - London Records)


Joindre l’utile à l’agréable… Ecoutez l’album chroniqué en cliquant sur ce lien.

C’est l’été et il commence (à peine) à faire chaud. Pour avoir quelques degrés de plus, quoi de mieux qu’écouter ou réécouter « Tres Hombres », le premier album de ZZ TOP sorti le 26 juillet 1973 ? On arrose tout cela de "pulpe, mezcal y tequila" comme le suggèrerait Hubert-Félix Thiéfaine et on se protège la tête du soleil avec un sombrero. On est bon là ? Ok, c’est parti ! Triptyque d’entrée avec "Waiting For The Bus", "Jesus Just Left Chicago" (pendant qu’Elvis « left the building ») et "Beer Drinkers & Hell Raisers". Gauche, droite, gauche ! Ca marque les esprits, c’est certain. Quelques titres plus tard et un temps calme au milieu avec "Hot, Blue And Righteous" et on arrive à la tuerie poussiéreuse qu’est "La Grange". Et puis, on s’en remet deux ensuite pour la route (dont la prière semi-gospel "Have You Heard ?") histoire d’être bien comme il faut.
En 34 minutes, les (pas encore trop) barbus du Texas foulent de leurs bottes sales nos platines immaculées et laissent à jamais leur empreinte dans l’Histoire du Rock. Et nous, on transpire sans bouger en replaçant encore une fois le bras sur la platine.


"La Grange (Live From Double Down)"



Blogger : Jérôme Sérignac
Au sujet de l'auteur
Jérôme Sérignac
D’IRON MAIDEN (Up The Irons!) à CARCASS, de KING’S X à SLAYER, de LIVING COLOUR à MAYHEM, c’est simple, il n’est pas une chapelle du metal qu'il ne visite, sans compter sur son amour immodéré pour la musique au sens le plus large possible, englobant à 360° la (quasi) totalité des styles existants. Ainsi, il n’est pas rare qu’il pose aussi sur sa platine un disque de THE DOORS, d' ISRAEL VIBRATION, de NTM, de James BROWN, un vieux Jean-Michel JARRE, Elvis PRESLEY, THE EASYBEATS, les SEX PISTOLS, Hubert-Félix THIÉFAINE ou SUPERTRAMP, de WAGNER avec tous les groupes metal susnommés et ce, de la façon la plus aléatoire possible. Il rejoint l’équipe en février 2016, ce qui lui a permis depuis de coucher par écrit ses impressions, son ressenti, bref d’exprimer tout le bien (ou le mal parfois) qu’il éprouve au fil des écoutes d'albums et des concerts qu’il chronique pour HARD FORCE.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK