2 août 2017, 15:55

ROB ZOMBIE

• En studio pour le prochain album


Le réalisateur Zombie a posé sa caméra pour laisser le musicien Rob commencer à travailler sur un nouvel album. Pourtant, peu de temps s’est écoulé depuis le disque précédent (profonde inspiration) « The Electric Warlock Acid Witch Satanic Orgy Celebration Dispenser » (on expire bien), paru en avril 2016. Pour cela, il a posté une photo sur son compte Instagram avec le sous-titre suivant : « Premier jour de travail sur le nouvel album. Godzilla s’ennuie déjà. »

Interrogé sur les cycles album/tournée, Rob a expliqué qu’il tournait indépendamment de disques car le mode de fonctionnement des consommateurs de musique a changé et que nombre de personnes se fiche bien des disques qui sortent. Pour promouvoir sa musique, Rob Zombie tourne… des clips, arguant que les gens n’écoutent pas de musique seule autant qu’il regarde des vidéos. « Tu fais un clip et d’un seul coup, wow ! Tu as 50 millions de vues ! T’en n'avais pas autant à l’époque MTV. C’est génial ! ».

Faire des concerts alimente les caisses, certes, mais cela permet aux fans de rester connectés et bien que Zombie ait raison sur le fond concernant la consommation de musique de nos jours, son précédent album s’est tout de même classé n° 6 au Billboard US à sa sortie et c’était le seul disque “rock” du Top 30.

On ne le plaindra pas donc – lui-même ne le fait pas – mais ne serait-il pas un brin cabot ?
 

 

Day one of working on the new album. Godzilla is already bored. #robzombie #godzilla

Une publication partagée par RobZombieofficial (@robzombieofficial) le

Blogger : Jérôme Sérignac
Au sujet de l'auteur
Jérôme Sérignac
D’IRON MAIDEN (Up The Irons!) à CARCASS, de KING’S X à SLAYER, de LIVING COLOUR à MAYHEM, c’est simple, il n’est pas une chapelle du metal qu'il ne visite, sans compter sur son amour immodéré pour la musique au sens le plus large possible, englobant à 360° la (quasi) totalité des styles existants. Ainsi, il n’est pas rare qu’il pose aussi sur sa platine un disque de THE DOORS, d' ISRAEL VIBRATION, de NTM, de James BROWN, un vieux Jean-Michel JARRE, Elvis PRESLEY, THE EASYBEATS, les SEX PISTOLS, Hubert-Félix THIÉFAINE ou SUPERTRAMP, de WAGNER avec tous les groupes metal susnommés et ce, de la façon la plus aléatoire possible. Il rejoint l’équipe en février 2016, ce qui lui a permis depuis de coucher par écrit ses impressions, son ressenti, bref d’exprimer tout le bien (ou le mal parfois) qu’il éprouve au fil des écoutes d'albums et des concerts qu’il chronique pour HARD FORCE.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK