19 novembre 2019, 21:00

Ozzy Osbourne

• Invitation en Enfer


ll se trame quelque chose… Un événement Facebook Ozzy, baptisé "Straight To Hell" (directement en enfer), a en effet été créé, en même temps qu'est apparue une étrange carte postale en guise de teaser sur le site officiel Straight To Hell Ozzy et c'est dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre à minuit que ça se passera.
Sachant que le nom "Ozzfest" apparaît aussi, y aura-t-il une annonce concernant le festival ? Ou s'agit-il du titre d'une nouvelle chanson, après "Under The Graveyard", premier extrait de « Ordinary Man », son nouvel album solo qui sortira en janvier prochain ?
 


Pour l'instant, on ignore si Duff McKagan, bassiste de GUNS N' ROSES, Chad Smith, batteur de RED HOT CHILI PEPPERS et Andrew Watt, producteur de la nouvelle réalisation du Madman et guitariste, qui apparaissent sur le premier single, ont enregistré tous les titres ou si Ozzy a fait appel à différents guests selon les chansons. Il faudra patienter encore un peu pour le savoir.

Le chanteur, dont le "No More Tours 2" européen repoussé à deux reprises en raison de ses graves soucis de santé a été reprogrammé en octobre et novembre 2020, avec JUDAS PRIEST en special guests qui, comme lui, fêteront leur demi-siècle au service du metal, fera une apparition aux American Music Awards dimanche 24 novembre pour interpréter avec Post Malone "Take What You Want". Ne lui jetez pas la pierre (Pierre), c'est grâce au rapper superstar que le chanteur a eu envie de retourner en studio pour donner un successeur à son « Scream » sorti en 2010…

Et c'est du 27 mai au 31 juillet prochains qu'il sillonnera les Etats-Unis avec, en première partie, Marilyn Manson…


"Under The Graveyard"
 


"Take What You Want" de Post Malone
 

Au sujet de l'auteur
Laurence Faure
Le hard rock, Laurence est tombée dedans il y a déjà pas mal d'années. Mais partant du principe que «Si c'est trop fort, c'est que t'es trop vieux» et qu'elle écoute toujours la musique sur 11, elle pense être la preuve vivante que le metal à haute dose est une véritable fontaine de jouvence. Ou alors elle est sourde, mais laissez-la rêver… Après avoir “religieusement” lu la presse française de la grande époque, Laurence rejoint Hard Rock Magazine en tant que journaliste et secrétaire de rédaction, avant d'en devenir brièvement rédac' chef. Débarquée et résolue à changer de milieu, LF œuvre désormais dans la presse spécialisée (sports mécaniques), mais comme il n'y a vraiment que le metal qui fait battre son petit cœur, quand HARD FORCE lui a proposé de rejoindre le team fin 2013, elle est arrivée “fast as a shark”.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK