18 juin 2020, 15:34

MACHINE HEAD et Jesse Leach

• Une chanson contre les violences policières et le racisme


​Depuis dix jours, des manifestations, engendrées par la mort de George Floyd, Afro-Américain dont l'arrestation par la police de Minneapolis a mené à son décès par arrêt cardiopulmonaire, se multiplient dans le monde entier pour dénoncer le racisme et les brutalités policières. D'innombrables musiciens ont depuis apporté leur soutien à la cause, par la parole ou le geste, comme BLACK SABBATH, par exemple, qui a sorti un T-shirt officiel "Black Lives Matter" reprenant le lettrage de son célèbre logo, dont l'intégralité des recettes sera reversée à l'organisation du même nom. A noter qu'une première version "pirate", fièrement arborée par Tom Morello, guitariste de RAGE AGAINST THE MACHINE, avait vu le jour et a donc inspiré les Britanniques.

MACHINE HEAD et Jesse Leach, chanteur de KILLSWITCH ENGAGE, viennent de sortir un tout nouveau morceau, "Stop The Bleeding", en l'honneur de Floyd, mais aussi d'Ahmaud Arbery et Breonna Taylor, respectivement abattus en février et mars dernier, pour ne citer que quelques noms de victimes qui ont toutes en commun d'être noires. Une partie des recettes sera versée au Grassroots Law Project qui entend faire évoluer dans le bon sens la police et la justice aux Etats-Unis (vaste tâche). La chanson apparaît sur le 2-titres digital « Civil Unrest » aux côtés de "Bulletproof" et vous pouvez l'écouter en streaming ou, mieux, l'acheter ici.

Cela fait déjà un moment que les deux musiciens avaient évoqué la possibilité d'une collaboration mais jusque-là, ils n'étaient pas parvenus à accorder leurs emplois du temps. La partie instrumentale de "Stop The Bleeding", composée par Robb Flynn, a été enregistrée en décembre 2018 par ce dernier avec Jared MacEachearn, bassiste de MACHINE HEAD, et le batteur Carlos Cruz (WARBRINGER), tandis que le texte a été écrit à quatre mains par le frontman de MACHINE HEAD et celui de KILLSWITCH ENGAGE.
 


Blogger : Laurence Faure
Au sujet de l'auteur
Laurence Faure
Le hard rock, Laurence est tombée dedans il y a déjà pas mal d'années. Mais partant du principe que «Si c'est trop fort, c'est que t'es trop vieux» et qu'elle écoute toujours la musique sur 11, elle pense être la preuve vivante que le metal à haute dose est une véritable fontaine de jouvence. Ou alors elle est sourde, mais laissez-la rêver… Après avoir “religieusement” lu la presse française de la grande époque, Laurence rejoint Hard Rock Magazine en tant que journaliste et secrétaire de rédaction, avant d'en devenir brièvement rédac' chef. Débarquée et résolue à changer de milieu, LF œuvre désormais dans la presse spécialisée (sports mécaniques), mais comme il n'y a vraiment que le metal qui fait battre son petit cœur, quand HARD FORCE lui a proposé de rejoindre le team fin 2013, elle est arrivée “fast as a shark”.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK