14 février 2015, 11:36

VINTAGE LIVE REPORT - BREAKING SOUND FESTIVAL - RAPHAEL MERCIER (MASS HYSTERIA)

@ Le Bourget - 29 et 30 aout 1984

J'ai commencé à écouter du hard-rock à 8-9 ans avec “Highway To Hell” et “I Was Made For Loving You” que j'ai découverts par le biais du frère d'une copine. J'ai accroché direct. Le week-end, des copains qui venaient de la “Capitale” me faisaient écouter des trucs que je ne connaissais pas. Et comme mon père travaillait sur Paris, je lui demandais de me ramener des vinyles de la FNAC : ROSE TATTOO, MOTÖRHEAD, les premiers MAIDEN…

Mon premier concert de hard-rock, c'était le Breaking Sound Festival en août 84. J'avais 13-14 ans et j’y suis allé avec les gars avec qui je jouais, tous mes copains métalleux du secteur de Château-Thierry où j'habitais. 1984, c'était la grande époque d'Enfer, le premier magazine qui parlait de tous les groupes que j'aimais. Mais j'achetais encore Best de temps en temps parce qu'il y avait Hervé Picard. Trente et un ans après, ça fait bizarre de parler de ce festival, mais ça reste quand même un putain de bon souvenir.

Avec mes potes, Fred, Ben, Christophe et Laurent, on était hyper contents d'être là tous ensemble. Ce festival, c'était un peu la découverte de la fraternité metal. Pour moi, tout le monde était sympa et on était tous frères. Même si, je ne sais pas trop comment expliquer ça, le public était un peu plus… “rude” qu'aujourd'hui. Le hardos était un dur ! On a fait les deux jours du festival, on a dormi sous des tentes. C'est là aussi que j'ai bu mes premières bières.
 

"Ça me faisait marrer parce que les métalleux qui étaient un peu plus vieux que moi me disaient : “Mais comment tu peux écouter VENOM ??! C'est du bruit, c'est n'importe quoi…” Moi, je répondais que c’était le futur. ".


J'ai pas mal flippé en arrivant. Il y avait un service d'ordre un peu bizarre et quand j'ai tendu ma place à l'entrée, le mec m'a dit qu'elle était fausse et qu'il fallait que j'en rachète une. En fait, elle était bonne et j'ai pu rentrer. A l'époque, les gars à l'entrée n'étaient pas toujours très clairs… Le dimanche, des Hell's Angels ont bastonné des gars. L'organisateur avait fait monter quelqu'un sur scène pour annoncer qu'ACCEPT et MERCYFUL FATE, entre autres, ne joueraient pas. En fait, l'affiche avait été un peu bidonnée. Une grosse déception car j'adorais ces deux groupes. Ensuite, il devait y avoir une jam avec VENOM et c'est parti en live. Je ne sais plus trop si c’était à cause de ces annulations ou parce que beaucoup de gens n'aimaient pas le groupe, mais j'étais dégoûté. Moi, VENOM, il ne fallait pas y toucher… A l'époque, j'avais des vestes en jeans patchées, dont une avec un énorme “Welcome To Hell” dans le dos, des clous, les cheveux longs. Ça me faisait marrer parce que les métalleux qui étaient un peu plus vieux que moi me disaient : « Mais comment tu peux écouter VENOM ??! C'est du bruit, c'est n'importe quoi… » Moi, je répondais que c'était le futur.

Suite à l'annonce de ces annulations, tout le monde a commencé à balancer des cannettes parce qu'à l'époque, si je me souviens bien, il n'y avait pas de gobelets en plastique mais des cannettes de Kro de combat ! Par contre, comme les ceintures et les bracelets à clous étaient interdits, il y avait un énorme tas de ferraille à l'entrée du site. Côté ambiance, un mec complètement bourré est parti sur une civière en pleurant parce que MERCYFUL FATE n'était pas venu. Et il y avait aussi un gars qui m'a marqué : on était en plein mois d’août et il avait un pull TRUST, sans doute tricoté par sa grand-mère, moitié rouge, moitié blanc, avec le poing noir dessus, comme la pochette de « Trust IV ». Le pauvre, il devait avoir TRÈS chaud…
 

"J’ai adoré DIO. C'était la tuerie ! Pas un truc à côté, pas une seule fausse note. C'était très puissant et il y avait une vraie chaleur dans ce groupe. ".



Parmi les groupes que je voulais vraiment voir, il y avait METALLICA. « Kill'em All » était sorti un an auparavant et ça m'avait mis une de ces gifles… Je ne m'en suis jamais remis d'ailleurs. Quand on est arrivé sur le festival, des mecs dans leur bagnole écoutaient « Ride The Lightning » qui venait de sortir, je crois que c'était “For Whom The Bell Tolls”. Je pense que beaucoup de gens étaient là pour eux. Leur son était vraiment dégueulasse mais j'ai pris une claque. Hetfield avait déjà un charisme de folie. Ce qui était sympa, c'est que c'était assez facile d'approcher les groupes. Les mecs de METALLICA et de HIGH POWER sont venus signer des autographes, Vivian Campbell aussi, James Hetfield se baladait dans le public...
 


​Il y avait aussi OZZY, et avec tout ce que j'avais lu sur lui, je voulais voir la bête ! C'était la tournée « Bark At The Moon » avec Jake E. Lee. A la batterie, je ne me souviens plus si c'était Tommy Aldridge ou Carmine Appice… Ozzy a eu une extinction de voix en plein milieu d'un titre, mais je crois qu'il a toujours eu des problèmes de voix. En tout cas, c'est un des concerts qui m'a le plus marqué du festival. Il y avait aussi DIO que j'ai adoré. C'était la tuerie ! Pas un truc à côté, pas une seule fausse note. C'était très puissant et il y avait une vraie chaleur dans ce groupe. Ronnie dégageait quelque chose de vraiment sympa. Gary Moore a lui aussi donné un super concert. Il avait sorti l'album « Victims Of The Future » et déjà rien que pour le titre de l'album et “Murder In The Sky”, ça valait le coup. Quant à BLUE ÖYSTER CULT, à l'époque, je ne connaissais pas bien. J'avais écouté, mais j'étais jeune et je n'accrochais pas trop. Je suis devenu fan plus tard.
 

"J'étais autant fan de METALLICA que de MÖTLEY. C'est un pur grand groupe de rock'n'roll et quand on parle de glam, ça me fait rire.".



Parmi les groupes français qui jouaient, il y avait SORTILÈGE que j'adorais, HIGH POWER et TANKER. Des années plus tard, j'ai rencontré leur chanteur dans une soirée et il était étonné que je me souvienne de leur concert. Sinon, j'avais bien aimé HEAVY PETTIN', qui avait envoyé un set bien rock'n'roll, et aussi TOKYO BLADE. Mais j'ai réécouté dernièrement : ça a vieilli… Parmi les groupes annulés, il y avait QUEENSRŸCHE mais je n'étais pas fan, je trouvais ça trop poli, trop froid, alors je m'en tapais un peu qu'ils ne jouent pas. Par contre, j'étais carrément dégoûté qu'il n'y ait pas MÖTLEY CRÜE. J'étais autant fan de METALLICA que de MÖTLEY. C'est un pur grand groupe de rock'n'roll et quand on parle de glam, ça me fait rire.

Quand tu vois aujourd'hui l'organisation de festivals à tous les niveaux – les toilettes, les stands de restauration et de boissons, les coins pour se reposer – c'est un autre monde. Le Hellfest, c'est parfait. J'ai du mal à comprendre qu'il y ait encore des gens pour gueuler. Il faudrait les ramener à cette époque-là. Même aux Monsters Of Rock que j'avais faits en Allemagne, en 87, avec DEEP PURPLE en tête d'affiche et RATT, il n'y avait rien. Pour bouffer, il y avait trois stands de merguez, pas de toilettes, les douches, ça n'existait pas, et il n'y avait même pas de camping. On dormait dans nos bagnoles. Et il fallait patienter des heures pour acheter une bière. Quand tu lis le bouquin de Philippe Lageat sur AC/DC, il te montre des photos des scènes à l'époque, des palettes avec un plancher plus grand au-dessus. C'était méga dangereux ! Ça n'arriverait plus aujourd'hui, il y a eu des progrès considérables.

 

"Je ne pensais pas un quart de seconde qu'un jour, je partagerais la scène avec METALLICA, qui plus est à plusieurs reprises.".

 

Le Breaking Sound m'a bien donné le virus de faire du live. Je rêvais d'être à la place des musiciens, mais je n'imaginais pas que ça arriverait. Je ne pensais même pas un quart de seconde qu'un jour, je partagerais la scène avec METALLICA, qui plus est à plusieurs reprises. Quand tu es musicien, quand tu prends ta claque et que tu kiffes, tu n'as qu'une seule envie : être à la place de ces mecs. Même aujourd'hui, quand ça fait longtemps qu'on n'a pas fait de dates avec MASS, qu'on est en période de break ou de compo, comme c'est le cas en ce moment, quand je vais voir des concerts, ça me démange grave.
 


Depuis ce festival, il y a eu pas mal d'autres concerts qui m'ont marqué : la première fois où j'ai vu MAIDEN en 86 sur la tournée “Somewhere On Tour” ; la même année, ACCEPT qui avait sorti « Russian Roulette » ; METALLICA en 87 pour « Master Of Puppets », quand ils sont revenus après la mort de Cliff Burton, avec METAL CHURCH et ANTHRAX ; la première venue en France de SLAYER sur le “Clash Of The Titans” avec SUICIDAL TENDENCIES, MEGADETH et TESTAMENT en 90 ; AC/DC, que j'ai vu pour la première fois en 88. On m'avait un peu traîné à ce concert, j'étais à fond dans le thrash à l'époque, et je me suis pris une de ces beignes… Il y a aussi PANTERA à l'Elysée pour « Vulgar Display Of Power », SUICIDAL / RAGE AGAINST THE MACHINE et MINISTRY, tout ça en 92 ou 93. J’allais oublier KISS remaquillé pour la tournée “Psycho Circus” en 99. On jouait quand ils étaient passés à Paris pour le “Reunion Tour” et j'avais donc dû attendre ce concert à Bercy en 3D. Honnêtement, voir le line-up original et les costumes m’a plus marqué que le concert en lui-même. Et, plus récemment, il y a aussi un petit groupe suédois qui m'a beaucoup enthousiasmé en live. J'en parle pas souvent : il s'appelle GHOST…

Propos recueillis par Laurence Faure



 

Blogger : Raphaël Mercier
Au sujet de l'auteur
Raphaël Mercier
Ses autres publications

6 commentaires

User : Christian Lamet
Christian Lamet
le 15 févr. 2015 à 14:09
Tout simplement excellent. Rien ne vaut le vécu. Belle mise en perspective de l'époque actuelle et d'autrefois, avec le style Mercier, inimitable. Vous allez me donner envie de raconter les miens, les amis ! Mais lequel choisir ?!
User : Fabrice Delthel
Fabrice Delthel
le 17 févr. 2015 à 19:20
J'aime beaucoup ce genre de témoignage "d'époque". Ca me ravit d'autant plus que j'ai vécu à peu près la même chose tout en vivant un peu plus loin de Paris. On a presque le même âge et j'ai en partie fait les mêmes concerts dans les 80's. Bien plus tard, j'ai découvert les Mass lorsqu'ils ont ouvert pour Metallica à Nîmes et ayant pris une bonne claque, j'ai suivi le groupe depuis. Dernier point commun, j'adore Ghost !!! On a donc baigné dans la même marmite.
User : Laurent Picard
Laurent Picard
le 11 mars 2016 à 17:06
c'est moi le Laurent dont parle Rapha ici. pour moi aussi ça reste un souvenir inoubliable. tout ces groupes ! une sacrée aventure ces deux jours pour nous qui étions gamins.<br />
User : Laurent Picard
Laurent Picard
le 11 mars 2016 à 17:51
le "Clash of the Titans" on l'a vu ensemble aussi mon vieux Rapha !<br />
User : LoLo
LoLo
le 20 juil. 2016 à 15:04
Emu à la lecture de ce récit raconté simplement sans détour... Je ne vais pas rentrer dans la polémique sur les absents mais c'était pas vraiment une arnaque. Je connais l'histoire et c'est un sac de noeud...Accept était bien présents comme Motley... Sinon complètement d'accord avec toi pour la palme donnée à Dio et Gary Moore et cette belle fraicheur de Heavy Petti'n les Def lep écossais... Pour Ozzy il s'agissait de Tommy Aldridge... et quel concert là aussi ! Merci.
User : Bruno Guézennec
Bruno Guézennec
le 08 oct. 2017 à 18:57
C'est marrant, ça fait des années que je lis des comptes rendu ou souvenirs sur le Breaking Sound Festival et jamais personne n'a parlé de la coupure de son pendant le solo de Cliff Burton sur Anesthesia pulling teeth. J'étais juste devant la sono à ce moment la et au moment au Cliff va attaquer son solo les autres membres du groupes ont quitté la scène, le mec de la sono à cru que le concert était fini et à lancer un CD (le con !!!!). On avait beau gueuler comme des putois et lui faire des grands signes il ne s'est renu compte de son erreur qu'a la fin (ou au milieu) du solo (franchement je ne me rappel plus). <br />
Voila ce n'est pas grand chose mais quand même j'ai toujours trouvé bizarre que personne n'ai jamais parlé de ça.<br />
<br />
J'ai 58ans et j'écoute toujours du Metal, hier soir j'étais au 23 ans de carrière de Pat O'May (avec Ron "Bumblefoot" Thal, Patrick Rondat, Pat McManus .... 4 heures de concert, fabuleux !!!!) et mercredi je vais voir Igorrr à Brest. <br />
<br />
Stay Metal \o/<br />
Merci de vous identifier pour commenter
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK