23 octobre 2015, 15:39

STRYPER : "Fallen"

Album : Fallen

Le groupe de classic heavy rock aux rayures jaunes et noires est productif ces dernières années : albums studio, album de reprises, album live, album solo et autobiographie de Michael Sweet (guitariste et chanteur leader du groupe), album avec George Lynch (SWEET AND LYNCH). Les Christian Metal Men de STRYPER sortent leur onzième et nouvel album « Fallen ». Il y a 25 ou 30 ans, ce disque aurait été multiplatine et les vidéos issues des singles auraient tourné en boucle sur les chaînes musicales et les radios rock. Produit par Michael Sweet, le divin disque est mélodique et sonne un peu plus heavy que le précédent album studio, « No More Hell To Pay », sorti en 2013 chez nos amis italiens de Frontiers Records. L'artwork magnifiquement mystique est l'œuvre de Stan Decker (je vous recommande d’aller jeter un œil sur son travail) avec le concept d'un Lucifer chassé du ciel. Michael Sweet a déclaré que de nombreuses chansons de cet album coïncidaient avec des moments de lecture de la Bible.

Asseyons nous et écoutons « Fallen » religieusement, si vous voulez bien ! “Yahweh”, le titre over-mystique qui ouvre l'album et premier single, a été coécrit par Clint Lowery, le guitariste de SEVENDUST. Le refrain ressemble à une prière, la chanson est heavy à souhait. L’homogénéité du groupe est surprenante. “Fallen” est encore plus heavy dans son approche, sans aller jusqu’au thrash quand même, et montre des influences SABBATHiennes. Michael hurle sur le refrain comme s’il était en train d'être exorcisé. Les soli de guitares sont partagés dans le plus pur style NWOBH. Le travail fait par Oz Fox et Michael Sweet, tant sur le plan des riffs que des leads, brille tout au long de l'album. “Pride” sonne hard US de la fin des années 80 avec cette touche musicale moderne. C'est aussi le second single choisi par le groupe.

“Big Screen Lies” décrit comment le christianisme est montré dans les médias de masse. Ce titre aurait pu figurer sur « Soldiers Under Command » ou « To Hell With The Devil », les premiers albums de STRYPER, tout comme “Heaven” avec sa superbe construction mélodique et son refrain mystique aussi (« I choose Heaven »). Les quatre cavaliers du paradis implorent justement… le paradis. Le titre suivant, “Love You Like I Do”, est un hit des années 80, sans être péjoratif. Si vous êtes nostalgique, si vous êtes curieux, si vous aimez le STRYPER des débuts, ce titre est taillé pour vous. Un troisième single potentiel ? “All Over Again” sonne comme une ballade d'AEROSMITH. On s'attend d’ailleurs à ce que Steven Tyler pose sa voix. Le mélange guitares acoustiques-guitares électriques est efficace. Un bon titre radio friendly à l'ère du streaming qui aurait tourné en heavy rotation à l'époque des grandes heures des chaînes musicales comme MTV. Tous les ingrédients y sont, le refrain est sucré, on peut même imaginer le scénario de la vidéo!

Le huitième titre est une reprise de BLACK SABBATH, “After Forever” ! STRYPER a-t-il succombé au péché ? NON. Cette chanson, écrite par Geezer Butler, le bassiste du groupe, parle justement du Christ et n’a rien de satanique. Selon Michael Sweet, les appellations “Christian” ou “Satan” n’ont aucun sens. Tout le monde fait du rock ! L’interprétation de la reprise du Sabbat Noir est majestueuse et s’inscrirait parfaitement dans une future set-list du groupe. “Till I Get What I Need” est un bon titre de classic heavy rock qui donne envie de conduire une voiture rapidement dans la nuit. “Let There Be Light” et “The Calling” sont heavy, l’un mid-tempo et l’autre un peu plus rapide. Le travail vocal de Sweet est impressionnant. Comment arrive-t-il à pousser sa voix ainsi après ses 30 années de carrière ?

L’album a commencé avec quelque chose de divin et s’achève avec “King Of The Kings”, un titre hard-rock de l’époque « To Hell With The Devil » et « In God We Trust ». Le message est clair : « He is the King of Kings, the Lord of Lords ». Tout est dit ! « Fallen » est l’album le plus heavy du groupe. La foi chrétienne est plus marquée sur cet album que sur tout ce qu’a pu faire STRYPER en 30 ans de carrière. Sweet & Co, fidèles à leurs principes, sont très en forme et ont fait de ce CD quelque chose de très fort depuis la trilogie « Soldiers… »-« To Hell… »-« In God… ». Amen !

Blogger : Laurent Karila
Au sujet de l'auteur
Laurent Karila
Psychiatre spécialisé dans les addictions, ayant lui-même une addiction positive au metal depuis 1984. Auteur d'ouvrages spécialisés en médecine des addictions et d'ouvrages grand public ("On ne pense qu'à ça", "Une histoire de poudre", "ACCRO!" aux éditions Flammarion). Auteur des textes des albums de SATAN JOKERS ("AddictionS", "Psychiatric" et "Sex Opera") et d'autres groupes... Organisateur de Metal Diner chez son ami Olivier Andreani ("Le Cosi", Paris 5). Une nouvelle passion liée à l'écriture : chroniquer des albums avec une touche psycho-metalrock - Enjoy it, Children of Metal. Interviewer des artistes est aussi un plaisir (le face à face est mon activité quotidienne).
Ses autres publications

1 commentaire

User : Jean-Baptiste Quentin
Jean-Baptiste Quentin
le 30 oct. 2015 à 08:50
Bien vu Laurent ! J'ai adoré cet album... Ce groupe assure toujours.
Merci de vous identifier pour commenter
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK