3 août 2016, 12:18

THE DEAD DAISIES

Interview Marco Mendoza


Photo © Tallee Savage


Marco Mendoza, bassiste au CV remarquable, s’éclate avec THE DEAD DAISIES qui sort son nouvel album « Make Some Noise » le 5 août. Interview rock'n'roll avec un homme heureux. Célébrons simplement le rock !

 

Hello Marco. Le troisième album de THE DEAD DAISIES sort le 5 août. Comment le résumerais-tu en 3 mots ?
Super, classique et rock’n'roll

Peux-tu nous parler du choix de Marti Frederiksen comme producteur pour ce nouvel album ?
Marti, on le connaît depuis longtemps. Il a travaillé avec de nombreux musiciens. Il a produit les FOO FIGHTERS et AEROSMITH par exemple. C’est quelqu’un de très positif, nous l’avons rencontré et lui avons dit ce que nous souhaitions faire. Il est génial, très créatif. Il écrit des chansons, joue de la guitare, chante, et c'est un super ingénieur du son. Il a toutes les clés ! Nous voulions quelqu’un comme lui : un sixième membre qui puisse faire une connexion et rassembler toutes nos sensibilités. Il a fait un super job. Il a guidé le groupe dans une même direction. J’adorerai travailler avec lui à nouveau.

Comment a été créé « Make Some Noise » ?
C’est le même procédé que sur le précédent album, « Revolucion ». Nous nous sommes tous réunis dans une pièce, chacun avait des idées. Certaines d'entre-elles, anciennes, ont été utilisées. Nous faisions un tour de table après avoir écouté ce que l’on faisait. Nous nous sommes retrouvés avec 22-23 titres. C’était difficile de choisir après ! Nous avons plein de matériel en tout cas, nous pourrions sortir un nouvel album rapidement. Beaucoup de groupes font ça maintenant.

Comment s’est décidée l'arrivée de Doug Aldrich dans THE DEAD DAISIES ?
Doug, on le connaît tous depuis longtemps. Personnellement, j’ai beaucoup travaillé avec lui, notamment dans WHITESNAKE. Nous avons discuté avec Richard Fortus (guitare) qui avait planifié de retourner travailler avec la version reformée de GUNS N’ ROSES, nous nous sommes dit qu’il fallait penser à un nouveau guitariste. Pour être honnête, Doug était le premier sur ma liste. J’ai repensé à tout ce que l’on avait fait ensemble. Je l‘ai appelé. Il était en tournée avec Glenn Hughes. Il a tout de suite exprimé un fort intérêt à ma demande, et le reste, c’est de l’histoire. Il est super cool. Franchement, c’est un super choix. Doug est talentueux, c’est un frère. Il a en plus un super look, un super jeu de guitare. Définitivement, c’est un plus pour le groupe. Nous sommes heureux de l’avoir avec nous.
 

« Le nouvel album est très orienté grosses guitares, riffs. C’est plus heavy ! » - Marco Mendoza – THE DEAD DAISIES



Dizzy Reed (claviers) a aussi quitté le groupe pour retourner dans GUNS N’ ROSES. Cela change quelque chose ?
Oui, Dizzy a du quitté THE DEAD DAISIES pour les GUNS. Tu sais, c’est la réunion de la décennie, peut-être même du siècle. C’est une grosse machine, du business. Il est lié à eux. Il nous manque terriblement. Il me manque personnellement aussi. C’est un ami, un frère, une force créatrice et un pianiste hors pair. Le résultat de son départ a été que le nouvel album est très orienté grosses guitares, gros riffs. C’est plus heavy ! Nous sommes ravis de cette direction musicale. Richard Fortus et Dizzy nous manquent quand même.

J’ai choisi quatre chansons de l’album. Un mot sur chacune d’entre-elles ?
Bien sûr, avec plaisir !

"Make Some Noise".
C’est la dernière chanson que nous ayons enregistrée pour l’album. Marti et le groupe, nous discutions sur un titre et il nous dit : « Vous avez besoin d’un hit rock’n'roll ». Doug était dans le studio, a pris sa guitare et joué des trucs et c’était parti. On voulait un truc à la "We Are The Champions". Nous adorons le rock et voulions le célébrer au mieux. Il fallait un truc simple, efficace. Joué live, ce titre va rendre dingue le public. On l’a d’ailleurs testé et ça marche. "We Love Rock'n'Roll", "God Gave Rock'n'Roll To Us" (Marco détourne les titres pour l’interview), "We Are The Champions", etc... Tu sais, toutes ces chansons sont puissantes, c’était l’esprit années 1970 et 1980. Nous adorons ce titre, "Make Some Noise".

"Long Way to Go".
David Lowy (guitare) est venu avec les riffs de la chanson. Cela rappelle AC/DC, THE ANGELS. C’est le premier single de l’album. Cette chanson parle du fait que la vie est un long chemin et qu’il ne faut pas perdre de temps et en profiter au maximum. Elle est cool à jouer.

"Join Together".
C’est un hommage aux groupes avec lesquels nous avons grandi et notamment aux WHO. Cela parle du groupe et de la fête. C’est un classique. Nous avons mis notre touche sur cette chanson des WHO. C’est hypnotisant, les gens connaissent ce titre. C’est super de la jouer.

"Last Time I Saw The Sun".
L’année dernière, nous étions en tournée. Dizzy et Brian Tichy (batterie) faisaient souvent la fête après les concerts. Une phrase sortait souvent : « Je ne me souviens plus de la dernière fois où j’ai vu le soleil ». On voyageait beaucoup, on dormait la journée, on était réveillés la nuit. Cette phrase était devenue un gimmick. Super chanson rock !
 

« Nous adorons KISS. Ce sont nos amis depuis toujours. Ils nous apprécient et soutiennent notre musique (...) C’est super ! » - Marco Mendoza – THE DEAD DAISIES
 



© longliverocknroll.it


Comment se passe le début de la tournée ?
Super. Le public est là. Nous avons des concerts sold-out ! Nous avons joué dans des gros festivals en Europe. La réponse est superbe. Nous sommes vraiment heureux. Nous avons joué en Pologne pour la première fois et c’était énorme. Nous avons joué au Bang Your Head en Allemagne, pareil ! Nous étions en Irlande et avons fait les clubs. Sold-out à Dublin, à Belfast. C’est génial. Nous sommes ravis de ce qui se passe. Nous avons hâte de venir jouer en France.

Vous tournez avec KISS cet été aux USA. C’est une histoire d’amour ?
Oui. Nous allons faire la première partie de KISS. On finit notre tournée européenne le 8 août en Suisse et nous prenons un avion pour les Etats-Unis. C’est génial, tu sais ! Nous adorons KISS. Ce sont nos amis depuis toujours. Ils nous apprécient et soutiennent notre musique. Nous jouons avec KISS quelques jours après la sortie de « Make Some Noise ». C’est super ! Agitons le drapeau du rock’n'roll et faisons la fête.
 

Te souviens-tu du dernier concert des DEAD DAISIES à Paris ? C’était moins d’un mois après les terribles attentats dans la capitale...
Oui, je m’en souviens. Nous avons joué en décembre peu de temps après ce qui s’est passé au Bataclan. Nous avions annulé un certain nombre de concerts après ces événements, comme beaucoup de monde. Nous avons discuté entre-nous. Il était important de continuer à nous produire live par la suite et apporter la musique aux gens. Nous avions donc pris la décision de venir à Paris. Les fans français étaient présents. Ils nous remerciaient non-stop. Nous étions heureux pour eux et pour nous. C’était un échange d’amour ! Ils nous ouvraient les bras. Je pense que la prochaine fois que nous allons venir à Paris, cela va être encore plus fort. Nous adorons la France. J’ai toujours aimé votre pays. Vous aimez de belles choses, de la bonne musique.

Des projets à venir pour THE DEAD DAISIES ?
On va aller au Japon pour la première fois, au festival Loud Park. Ça va être énorme ! Je suis déjà allé au Japon avec d’autres groupes. Là, c’est différent, nous y allons avec THE DEAD DAISIES faire notre show. Je pense que les fans japonais devraient apprécier notre nouvel album. Ensuite ce sera la Corée aussi, faire la KISS Kruise après aux USA. Et… nous revenons en Europe avec THE ANSWER en fin d'année : Angleterre, Ecosse, Hollande, Allemagne, France... Nous allons venir à "Tulon" aussi.

Oui, Toulon...
Ah, Toulon. Il y aura des dates à Lyon et à Paris cet hiver aussi. Ce sera un peu avant Noël. Venez supporter le groupe, passez nous dire bonjour et faire la fête avec nous ! (rires). Nous avons hâte, mon frère ! Célébrons la vie, la musique. Laissons de côté les problèmes, agitons le drapeau des énergies positives. Célébrons simplement le rock'n'roll !

D’autres projets à côté de THE DEAD DAISIES ?
Oui (en français). J’ai une carrière solo. J’invite les lecteurs de HARD FORCE à aller écouter mon album « Live For Tomorrow » sorti chez Frontiers Music Srl. Je tournerai avec CASA MENDOZA l’année prochaine, à partir de janvier, en avril et en mai. J’ai hâte aussi de faire ça. J’adorerai venir en France avec ce projet également. Merci beaucoup la France ! Cela fait longtemps que nous ne sommes pas venus. Nous vous verrons en décembre. Au revoir, à bientôt (en français, in the text) !


Retrouvez THE DEAD DAISES avec THE ANSWER en France :
Jeudi 8 décembre à Paris (Le Trabendo)
Mardi 13 décembre à Toulon (L'Oméga)
Mercredi 14 décembre Villeurbanne (Le Transbordeur - Club)

Réservations sur www.gdp.fr

Chronique de l'album « Make Some Noise »



Blogger : Laurent Karila
Au sujet de l'auteur
Laurent Karila
Psychiatre spécialisé dans les addictions, ayant lui-même une addiction positive au metal depuis 1984. Auteur d'ouvrages spécialisés en médecine des addictions et d'ouvrages grand public ("On ne pense qu'à ça", "Une histoire de poudre", "ACCRO!" aux éditions Flammarion). Auteur des textes des albums de SATAN JOKERS ("AddictionS", "Psychiatric" et "Sex Opera") et d'autres groupes... Organisateur de Metal Diner chez son ami Olivier Andreani ("Le Cosi", Paris 5). Une nouvelle passion liée à l'écriture : chroniquer des albums avec une touche psycho-metalrock - Enjoy it, Children of Metal. Interviewer des artistes est aussi un plaisir (le face à face est mon activité quotidienne).
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK