16 juin 2017, 14:49

Gene Simmons

• Le bassiste veut déposer le signe des devil horns


Gene Simmons ne doute décidément de rien. Alors qu’il est à la tête d’un véritable empire de produits dérivés siglés KISS et que ses descendants sont vraisemblablement à l’abri du besoin pour au moins deux générations, le bassiste/chanteur s’est dit qu’il y avait peut-être moyen de se faire encore un peu plus d'argent/de blé/de flouze. Arguant qu’il est le premier de l’histoire du wock’n’woll à avoir utilisé le signe des cornes du Diable sur scène, précisément le 14 novembre 1974 à l’occasion d’un concert du “Hotter Than Hell Tour”, dit-il, il a déposé une demande pour en obtenir le copyright.

S’il obtenait gain de cause, tout musicien qui se “permettrait” les devil-horns en live, sur des photos ou des vidéos devrait raquer… Simmons ne devrait pourtant pas faire fortune vu que depuis bientôt 43 ans, personne n'a jamais osé lui dire que les devil-horns chères à Ronnie James Dio et à tout métalleux qui se respecte se pratiquent le pouce replié sur le majeur et l'annulaire et non, comme lui,  avec le pouce également tendu. Sinon, c'est soit votre petit frère qui se prend pour Spiderman, soit ça veut dire “Je t'aime” en langage des signes. Et l'amour étant un sentiment désintéressé, il est peu probable que ce soit le message du Doctor Love.

Wendy Dio, veuve du regretté chanteur de RAINBOW et BLACK SABBATH, a exprimé son sentiment à The Wrap.
« C'est répugnant de chercher à gagner de l'argent avec quelque chose comme ça. Ce signe appartient à tout le monde et pas à quelqu'un en particulier. C'est du domaine public. On ne devrait pas avoir le droit de le déposer. Je trouve ça franchement risible. Simmons s'est ridiculisé. ».
Avec tout le respect que l'on doit malgré tout à Gene pour le rôle qu'a joué KISS dans le hard rock, on a bien envie de lui adresser un signe que jamais personne n'a cherché à déposer et qui est compris dans le monde entier. Egalement baptisé “give the bird” outre-Atlantique, il consiste à replier tous ses doigts et à tendre bien fièrement son majeur…

Prends-en de la graine, Gene. Lui, Ronnie, c'était un pro.
 

Blogger : Laurence Faure
Au sujet de l'auteur
Laurence Faure
Le hard rock, Laurence est tombée dedans il y a déjà pas mal d'années. Mais partant du principe que «Si c'est trop fort, c'est que t'es trop vieux» et qu'elle écoute toujours la musique sur 11, elle pense être la preuve vivante que le metal à haute dose est une véritable fontaine de jouvence. Ou alors elle est sourde, mais laissez-la rêver… Après avoir “religieusement” lu la presse française de la grande époque, Laurence rejoint Hard Rock Magazine en tant que journaliste et secrétaire de rédaction, avant d'en devenir brièvement rédac' chef. Débarquée et résolue à changer de milieu, LF œuvre désormais dans la presse spécialisée (sports mécaniques), mais comme il n'y a vraiment que le metal qui fait battre son petit cœur, quand HARD FORCE lui a proposé de rejoindre le team fin 2013, elle est arrivée “fast as a shark”.
Ses autres publications

3 commentaires

User : Eric GERBAULT
Eric GERBAULT
le 16 juin 2017 à 17:58
Il va aller consulter en neuro(logie) car il a quelques problèmes de cervelet. C'est écrit derrière lui. :-)
User : Toto El Baxxozorus
Toto El Baxxozorus
le 17 juin 2017 à 06:14
Il devrait plutôt intenter un procés à son coiffeur...... Sinon, comment comparer l'immense DIO à ce ...... ?
User : UncleFester
UncleFester
le 19 juin 2017 à 08:31
Sacré Gegene, au moins il nous amuse toujours autant ^^ surtout que ce n'est pas le premier de l'histoire, je ne me souviens plus exactement mais les "cornes" sont apparues sur une pochette d'album bien avant que Gegene découvre que l'on pouvait plier ses doigts…
Merci de vous identifier pour commenter
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK