27 avril 2019, 14:46

BULLY ON ROCKS

• Une édition sous l'oeil du tigre


Le 25 mai 2019 aura lieu une nouvelle édition du festival BULLY ON ROCKS avec TYGERS OF PAN TANG en tête d'affiche. Nous avons profité de l'occasion pour nous entretenir avec Marc Lemort afin de connaître un peu mieux la genèse de ce festival qui se déroule deux fois par an dans le bassin minier à Bully-les-mines, sous la houlette d'une bande de passionnés de hard rock.


Peux-tu nous raconter comment et quand est venue l'idée d'organiser un festival bi-annuel à Bully-les-Mines ?
Au départ l'association HMMA (Heavy Metal Maniac Association) voulait renaître de ses cendres et organiser un nouvel événement sur Bully-les-Mines. L'occasion nous a été donnée d'avoir un plateau pas trop cher avec QUIREBOYS, SIDEBURN, TRUCKER DIABLO et EMERALD. C'est ainsi qu'est né le BULLY ON ROCKS en octobre 2013, même si les débuts ont été difficiles.

Comme tu viens de le dire, derrière le BULLY ON ROCKS se trouve l'association HMMA. Peux-tu nous dire comment est née cette association et quelles furent ses activités.
La HMMA est née au début des années 80, de la réunion d'une bande de copains unis d'une même passion : le hard rock ! Son but était de se retrouver entre potes et participer aux concerts et festivals en organisant des bus.

Avec le RAISMES FEST et le HANDI ROCK BIKE ou encore le CHTI ROCK FEST (tremplin du RAISMES FEST), vous semblez très proches. Ce n'est pas courant de voir une telle proximité entre les organisateurs. Comment s'est construite cette complicité ?
Toujours pareil, autour d'une même passion, nous sommes un petit réseau de copains qui aiment la même musique et nous essayons à notre niveau d'organiser des événements pour faire plaisir aux amateurs du genre. Beaucoup d'aide et de synergie existent entre nous.

Face à la diminution des subventions, cette collaboration permet-elle une meilleure visibilité des festivals, et d'attirer un public qui dans d'autres conditions n'aurait pas fait le déplacement ?
Oui certainement, nous nous entre-aidons afin de limiter tous les frais d'organisation, de mutualiser parfois des moyens, et travaillons en réseau pour fidéliser les fans.



Lors de la prochaine édition, vous aurez l'honneur de recevoir TYGERS OF PAN TANG et en octobre 2019 ce sera DEMON en tête d'affiche. Dans le passé, vous avez eu l'occasion de recevoir d'autres groupes de renom tels que LITTLE CAESAR ou ELECTRIC BOYS l'an dernier. Comment procédez-vous pour faire venir ces groupes ? Profitez-vous des tournées ou vous les faites venir spécialement pour l'occasion ?
C'est vrai que nous regardons de près les artistes en tournée pour les aborder car notre budget n'est pas important. Ensuite, depuis nos débuts, des contacts se sont noués avec certains managers qui nous permettent de faire des coups comme ELECTRIC BOYS, LITTLE CAESAR, DAN BAIRD... Nous saisissons les opportunités et voulons un maximum d'exclusivités.

Cela fait plusieurs fois que nous assistons au BULLY ON ROCKS et à chaque fois le public est au rendez-vous. Il nous semble que certaines personnes viennent de très loin pour y assister. Comment faites vous votre promotion ? Le festival est-il sold out à chaque édition ?
Le budget promotion n'est pas très important et nous communiquons par le biais des réseaux qui nous sont abordables. Nous sommes présents aux concerts, festivals et foire aux disques ou nous communiquons un maximum. Facebook nous aide aussi pour élargir notre cible. Nous avons été sold-out deux fois lors de la venue de SHAKRA et celle de LITTLE CAESAR. Mais nous remplissons a minima 200 personnes.

Pour plus d'informations, suivez le festival sur sa page Facebook : BullyOnRocks et retrouvez tous les renseignements utiles ici : BullyOnRocksEvent
 

Blogger : Bruno Cuvelier
Au sujet de l'auteur
Bruno Cuvelier
Son intérêt pour le hard rock est né en 1980 avec "Back In Black". Rapidement, il cultive un vif intérêt pour le heavy metal et ses ramifications qui l’amèneront à devenir fan de METALLICA jusqu'au "Black Album". Anti-conformiste et novateur, le groupe représente à ses yeux une excellente synthèse de tous les styles de metal qui foisonnent à cette époque. En parallèle, c'est aussi la découverte des salles de concert et des festivals qui le passionne. L'arrivée d'Anneke van Giersbergen au sein de THE GATHERING en 1995 marquera une étape importante dans son parcours, puisqu'il suit leurs carrières respectives depuis lors. En 2014, il crée une communauté internationale de fans avant que leur retour sur scène en juin 2018 ne l'amène à rejoindre HARD FORCE. Occasionnellement animateur radio, il aime voyager et faire partager sa passion pour la musique.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK