25 août 2019, 18:55

LYNYRD SKYNYRD

• Gary Rossington de retour sur scène


Le 31 juillet dernier, Gary Rossington, 68 ans, guitariste, membre fondateur et unique représentant/rescapé du line-up originel de LYNYRD SKYNYRD, subissait une nouvelle opération du cœur en raison d'une insuffisance mitrale – c'est-à-dire d'un écoulement de sang anormal depuis le ventricule vers l'oreillette gauche du cœur. Cela fait plusieurs années qu'on le sait malade, une crise cardiaque en 2015, suivie d'une opération, ayant entraîné l'annulation de la tournée estivale des Sudistes, avant qu'une obstruction des artères coronaires, au cours de l'été 2017, ne l'oblige à prendre un repos forcé, arrêtant à nouveau les musiciens dans leur élan.

Le groupe s'est donc vu dans l'obligation de repousser à fin octobre ses deux concerts à Las Vegas initialement prévus pour mi-août, le temps pour Gary de se reposer et « de revenir à 100% ». Hier soir, 24 août, il était de retour sur scène à Irvine en Californie, où ZZ TOP et CHEAP TRICK jouaient les chauffe-salles pour SKYNYRD. Une excellente nouvelle pour les fans du plus grand groupe de southern-rock, qui, le 16 août dernier, précisait à l'occasion d'un long communiqué publié sur sa page Facebook : « La raison pour laquelle nous nous sommes lancés dans une tournée d'adieu, c'est pour que les fans sachent que nous ne pouvons plus continuer à tourner comme le groupe le fait depuis sa reformation en 1987. Gary n'a jamais caché qu'il souffre de problèmes cardiaques et de santé, ce qui rend les tournées pénibles pour lui, mais aussi pour d'autres membres du groupe. […] ».

Les musiciens espèrent continuer à tirer leur révérence devant le plus de fans possible et évoquent même un retour sur le vieux continent. On croise les doigts…
 


© Christian Ballard - HARD FORCE
Au sujet de l'auteur
Laurence Faure
Le hard rock, Laurence est tombée dedans il y a déjà pas mal d'années. Mais partant du principe que «Si c'est trop fort, c'est que t'es trop vieux» et qu'elle écoute toujours la musique sur 11, elle pense être la preuve vivante que le metal à haute dose est une véritable fontaine de jouvence. Ou alors elle est sourde, mais laissez-la rêver… Après avoir “religieusement” lu la presse française de la grande époque, Laurence rejoint Hard Rock Magazine en tant que journaliste et secrétaire de rédaction, avant d'en devenir brièvement rédac' chef. Débarquée et résolue à changer de milieu, LF œuvre désormais dans la presse spécialisée (sports mécaniques), mais comme il n'y a vraiment que le metal qui fait battre son petit cœur, quand HARD FORCE lui a proposé de rejoindre le team fin 2013, elle est arrivée “fast as a shark”.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK