27 février 2020, 17:52

ORPHEUM BLACK

• "Act 1."

Album : Act 1.

Le groupe ORPHEUM BLACK a sorti son premier acte simplement intitulé «Act 1.» Cet EP de 5 titres est une belle carte de visite que nous offre ce jeune groupe orléanais. Né en 2019 de la rencontre de cinq musiciens expérimentés qui se connaissaient par ailleurs pour avoir partagé ensemble plusieurs scènes, c’est une vraie magie qui s’opère alors et «Act 1.» en est la preuve.
A la base, c’est suite à la rencontre de Romain (guitare) et Grégory (chant/guitare) d’une part, et Mélodie (chant/claviers) d’autre part, qui viennent de quitter leurs groupes respectifs, que ORPHEUM BLACK voit le jour. Ils sont rejoints peu après par Gauthier (basse) et Paskal (batterie).

A travers «Act 1.», ORPHEUM BLACK délivre un rock mélodique et puissant chargé d’émotion. Le choix d’un double chant mélangeant voix masculine et féminine est clairement un des atouts du groupe. "Midnight" qui introduit l’EP le démontre clairement. Basé sur un riff énergique et un superbe refrain, l’auditeur est immédiatement conquis. "Akrasia", plus calme, permet au duo de développer sa complicité vocale soutenue par le duo rhytmique formé par la basse et la batterie. Calme tout relatif car rapidement le refrain est une superbe explosion pleine d’énergie. "Ghosts" se base sur une ligne de claviers enrichie par l’énergie des guitares, de la basse et de la batterie sur laquelle Grégory et Mélodie rivalisent de virtuosité vocale. "Last Legacy" est une ballade chantée par Mélodie rejointe sur le refrain par Grégory. "Silent" referme cette découverte sur un blues tout en retenue.

Cinq titres qui font regretter que cet instant de pur plaisir soit si vite passé. ORPHEUM BLACK met la barre tellement haute que l’attente d’un premier album ne pourra autoriser la demi-mesure. Le clip de "Midnight" est aussi une belle manière de compléter visuellement cette découverte.

Blogger : Bruno Cuvelier
Au sujet de l'auteur
Bruno Cuvelier
Son intérêt pour le hard rock est né en 1980 avec "Back In Black". Rapidement, il cultive un vif intérêt pour le heavy metal et ses ramifications qui l’amèneront à devenir fan de METALLICA jusqu'au "Black Album". Anti-conformiste et novateur, le groupe représente à ses yeux une excellente synthèse de tous les styles de metal qui foisonnent à cette époque. En parallèle, c'est aussi la découverte des salles de concert et des festivals qui le passionne. L'arrivée d'Anneke van Giersbergen au sein de THE GATHERING en 1995 marquera une étape importante dans son parcours, puisqu'il suit leurs carrières respectives depuis lors. En 2014, il crée une communauté internationale de fans avant que leur retour sur scène en juin 2018 ne l'amène à rejoindre HARD FORCE. Occasionnellement animateur radio, il aime voyager et faire partager sa passion pour la musique.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK