30 mars 2020, 13:00

THE GATHERING

• "Home" - 2006 (Noise Records)

Album : Home

S'il fallait résumer le quotidien actuel de millions d'êtres humains en un mot, « Home » serait incontestablement un excellent candidat ! C'est aussi celui qui donne son nom au dernier album réalisé par THE GATHERING avec la chanteuse Anneke van Giersbergen. En cette mi-avril 2006, le groupe, dont la notoriété n'a eu cesse de croître depuis la sortie de « Mandylion » en 1995, débute sans une tournée triomphale qui l’emmènera, sans le savoir encore, vers une des épreuves les plus difficiles à négocier pour un groupe. En attendant, « Home » est le premier disque studio du groupe après l'excellent « Sleepy Buildings - A Semi Acoustic Evening », album live semi-acoustique, comme son titre l'indique, qui, avec sa tournée promotionnelle, fut un vrai challenge pour Anneke. Alors qu'elle en ressort encore plus renforcée et que le groupe semble avoir atteint un nouveau sommet, on peut légitimement se demander comment vont-ils négocier l'avenir ?

« Home » n'est pas en soi une révolution. Le groupe poursuit sur sa lancée pour démontrer sa maîtrise du style alternatif et trip-rock qu'il explore depuis « How To Measure A Planet ».

Même si le printemps est propice aux jours plus longs, c'est avec "Shortest Day" que l'album débute. Cette chanson mid-tempo basée sur un riff synthétique, n'en est pas moins entraînante et la voix d'Anneke nous propulse immédiatement dans un univers où la notion de confinement ne veut plus rien dire. Avec "In Between", nous restons suspendus dans cet univers paradisiaque, entre rêve et réalité. "Alone" nous rappelle que par les temps qui courent la distanciation sociale est la norme et nous laisse seul face à nos angoisses, et pourtant la beauté de ce titre est un formidable moment qu'on souhaiterait prolonger infiniment. L'introduction mécanique et piano de "Waking Hour" résonne comme l'heure du réveil. Ce n'est pourtant pas la fin du voyage. Sur la base d'une orchestration d'une grande richesse, Anneke nous ravit par sa voix limpide. Après plus de vingt minutes d'une telle intensité, comment ne pas se sentir quelques peu émoustillé ? C'est ainsi que l'intermède distordu et bruyant "Fatigue" nous emmène vers le reposant et ambient "A Noise Severe". A ce stade du voyage, l'acoustique voix et piano "Forgotten" fait oublier tous les tracas du monde réel et renvoie l'auditeur à cette tournée semi-acoustique pas si lointaine. Après les paroles réconfortantes de Gema Pérez, un extrait de Lettre A Théo de Vincent Van Gogh en espagnol, et les voix ensuite de Frank Boeijen et Kristin Fjellseth sur "Solace", Anneke nous transporte sur une des ses plus belles lignes de chant avec "Your Troubles Are Over" qui porte bien son nom.

Cette partie comprend neuf titres qui s'enchaînent parfaitement et révèlent un groupe au sommet de son art.



Si la version initiale se termine avec les chutes de studio "Box", "The Quiet One" (instrumental), "Home" et "Forgotten Reprise", la réédition double vinyle parue en 2017 sur leur label Psychonaut Records propose une quatrième face comprenant "Blister", "Waking Hour" (démo) , "Inner Combat" et "Alone" (démo), pour lesquels le groupe livre les commentaires suivants :

"Blister"
Hans : Initialement enregistrée comme une démo dans notre studio au bureau de Psychonauts Records, nous avons été plutôt surpris quand nous avons retrouvé cette chanson. Nous l'avions enregistrée pendant les sessions d'enregistrement de "Home", mais nous ne l'avons jamais terminée. Durant le processus d'écriture de "Home" nous avons enregistré de nombreuses démos (ce titre, mais aussi "Waking Hour", "Shortest Day", "A Noise Severe" and "In Between"). Elles ont été enregistrées sur un petit kit batterie électronique Roland, avec étonnamment un bon son et avec notre tout premier kit Pro Tools. Au cours du processus d'écriture, nous avons eu plusieurs sessions avec notre producteur Attie Bauw. Je me souviens que nous avons même enregistré des bribe de démos en extérieure à Wight, avec un petit enregistreur. Nous étions bien préparés quand nous sommes entrés en studio et il est bon de réécouter ces démos.

"Waking Hour" (démo)
René : "Een tweeluik" comme nous pourrions dire en néerlandais. Cela signifie qu'il s'agit d'une chanson avec deux solides et différentes parties. Ces deux parties sont basées sur la guitare et un tempo lent (comme toujours). Pour moi la nature a toujours été d'une grande inspiration. Si je me rappelle bien, j'ai commencé à travailler sur cette chanson après une longue balade en forêt.

"Inner Combat"
Frank : Celle-ci a aussi été écrite en 2004 alors que j'étais dans un moment d'expérimentation. Jouant avec un son de flûte, je me suis enregistré sur le Korg. Expérimentant aussi beaucoup avec des sons industriels ou de tambour en un seul jet. J'ai utilisé plus tard certains d'entre eux pour mon projet solo "Grim Limbo".

"Alone" (démo)
Anneke : Cette chanson est l'une des premières que j'ai enregistrée sur mon nouveau logiciel de l'époque. Avant cela, je faisais mes démos sur un 4 pistes analogique à cassette. J'aimais me laisser inspirer par l'infinité des possibilités et des sons. J'ai écrit cette chanson alors que j'étais déprimée parce qu'à l'époque un certain nombre de personnes de mon entourage ont, dans la vie et même en amour, été malhonnêtes et irrespectueuses. Je me sentais seule et ne savais pas encore comment faire face à cela. J'ai résolu beaucoup de problèmes en m'exprimant à travers la musique.

Cette réédition est encore disponible, comme d'autres, sur le webshop du groupe.


Blogger : Bruno Cuvelier
Au sujet de l'auteur
Bruno Cuvelier
Son intérêt pour le hard rock est né en 1980 avec "Back In Black". Rapidement, il cultive un vif intérêt pour le heavy metal et ses ramifications qui l’amèneront à devenir fan de METALLICA jusqu'au "Black Album". Anti-conformiste et novateur, le groupe représente à ses yeux une excellente synthèse de tous les styles de metal qui foisonnent à cette époque. En parallèle, c'est aussi la découverte des salles de concert et des festivals qui le passionne. L'arrivée d'Anneke van Giersbergen au sein de THE GATHERING en 1995 marquera une étape importante dans son parcours, puisqu'il suit leurs carrières respectives depuis lors. En 2014, il crée une communauté internationale de fans avant que leur retour sur scène en juin 2018 ne l'amène à rejoindre HARD FORCE. Occasionnellement animateur radio, il aime voyager et faire partager sa passion pour la musique.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK