15 juillet 2020, 9:03

AC/DC

• Une anecdote sur "You Shook Me All Night Long"


En attendant non pas Godot, mais l'hypothétique sortie du nouvel album d'AC/DC que l'on annonçait pour cette année, avant que la pandémie ne nous tombe sur la tête, le groupe a dégainé des images inédites – pour le grand public – de l'histoire de "You Shook Me All Night Long". Ces dernières figuraient en effet sur le DualDisc de « Back In Black », sorti en 2005. Premier des quatre singles extraits du chef-d'œuvre des Australiens, le septième album du groupe qui marquait les débuts de Brian Johnson, sucesseur de Bon Scott tragiquement décédé le 19 février 1980, fêtera ses 40 ans le 25 juillet.

Pour célébrer cet anniversaire, AC/DC a mis en ligne une petite vidéo, dans laquelle apparaît le regretté Malcolm Young, qui voit le chanteur raconter une anecdote en rapport avec la chanson devenue un de leurs plus gros hits.

Extrait : « J'avais écrit le texte et je l'ai chanté en studio. Les garçons n'étaient pas là : "She was a fast machine, She kept her motor clean, She was the best damn woman that I had ever seen", se souvient Brian. Et Mutt (Lange, le producteur) me dit : "Brian, les phrases sont trop longues..." Alors j'ai essayé de le faire à sa manière et quand Malcolm l'a écouté, il a dit : "Mais c'est quoi ce bordel ?".... (rires) ».

On vous l'accorde, hormis le fait de revoir les frères Young ensemble, une guitare à la main, ça ne fait pas grand-chose à se mettre sous la dent. Et en plus, c'est un peu du réchauffé. Mais avec un groupe comme AC/DC, ce n'est déjà pas si mal…
 


 

Au sujet de l'auteur
Laurence Faure
Le hard rock, Laurence est tombée dedans il y a déjà pas mal d'années. Mais partant du principe que «Si c'est trop fort, c'est que t'es trop vieux» et qu'elle écoute toujours la musique sur 11, elle pense être la preuve vivante que le metal à haute dose est une véritable fontaine de jouvence. Ou alors elle est sourde, mais laissez-la rêver… Après avoir “religieusement” lu la presse française de la grande époque, Laurence rejoint Hard Rock Magazine en tant que journaliste et secrétaire de rédaction, avant d'en devenir brièvement rédac' chef. Débarquée et résolue à changer de milieu, LF œuvre désormais dans la presse spécialisée (sports mécaniques), mais comme il n'y a vraiment que le metal qui fait battre son petit cœur, quand HARD FORCE lui a proposé de rejoindre le team fin 2013, elle est arrivée “fast as a shark”.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK