12 octobre 2020, 18:24

FEAR FACTORY

• Burton C. Bell s'explique


Suite (et vraisemblablement fin) de "l'affaire FEAR FACTORY"... Vous savez, ce feuilleton très "Dallas" – pas 1 P.M., l'autre avec son univers presque aussi impitoyable – qui déchire les cybermétallistes californiens depuis plusieurs années.

A l'occasion d'un entretien avec Kerrang!, Burton C. Bell, le chanteur, qui avait annoncé il y a deux semaines qu'il quittait FEAR FACTORY alors que Dino Cazares, guitariste et membre fondateur, venait de devenir le seul propriétaire du nom du groupe après des années de bataille juridique, a expliqué qu'il ne reviendrait pas. Et ce, bien que ce dernier ait laissé la porte ouverte.

« C'est terminé en ce qui me concerne. Ça fait trois ans que je n'ai pas discuté avec Dino. Et encore plus longtemps avec Raymond et Christian (Herrera et Olde Wolbers, le batteur et le bassiste). Et je n'en ai pas l'intention. J'ai décidé d'aller de l'avant. (…) Cela faisait un moment que je pensais quitter le groupe. Ces procès m'ont vidé. Les problèmes d'ego. L'appât du gain. Et pas que des membres du groupe, mais aussi des avocats chargés du dossier. Ça m'a dégoûté. Ça fait deux ans que je travaille sur ASCENSION OF THE WATCHERS. Que je travaille avec des gens en qui je peux avoir confiance et que j'aime et avec qui j'ai trouvé un style qui me donne envie d'avancer. (…) Je suis fier de ce que j'ai fait avec FEAR FACORTY. Nous avons réalisé de grandes choses. Nous avons créé quelque chose de grand et avons laissé une marque indélébile sur la musique et les fans du monde entier. »

En gros, pour Bell du moins, FEAR FACTORY se conjugue désormais au passé. Révolu. Ce qui ne devrait pas empêcher dans un avenir plus ou moins proche, peut-on supposer, la commercialisation du successeur de « Genexus » (2015), vraisemblablement baptisé « Monolith » et enregistré voilà trois ans. Reste à savoir qui remplacera le frontman même si, en l'état actuel des choses, rien ne presse puisque les groupes ne peuvent pas tourner. A suivre…

ASCENSION OF THE WATCHERS a sorti son second album, « Apocrypha » le 9 octobre chez Dissonance Productions.


Blogger : Laurence Faure
Au sujet de l'auteur
Laurence Faure
Le hard rock, Laurence est tombée dedans il y a déjà pas mal d'années. Mais partant du principe que «Si c'est trop fort, c'est que t'es trop vieux» et qu'elle écoute toujours la musique sur 11, elle pense être la preuve vivante que le metal à haute dose est une véritable fontaine de jouvence. Ou alors elle est sourde, mais laissez-la rêver… Après avoir “religieusement” lu la presse française de la grande époque, Laurence rejoint Hard Rock Magazine en tant que journaliste et secrétaire de rédaction, avant d'en devenir brièvement rédac' chef. Débarquée et résolue à changer de milieu, LF œuvre désormais dans la presse spécialisée (sports mécaniques), mais comme il n'y a vraiment que le metal qui fait battre son petit cœur, quand HARD FORCE lui a proposé de rejoindre le team fin 2013, elle est arrivée “fast as a shark”.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK