24 novembre 2020, 18:00

JINJER

• Interview Tatiana Shmailyuk

JINJER, le groupe de metalcore ukrainien qui a le vent en poupe ces derniers temps, produit une musique complexe, mais entraînante et pleine d'énergie. Alors quoi de mieux que de le retrouver en live, là où son art est sublimé ? Comme ce n'est pas possible dans les conditions actuelles, la formation vous propose un album live « Alive In Melbourne » pour vous faire patienter. C'est sa charismatique frontwoman Tatiana qui nous en parle sur HARD FORCE.


Comment vous est venue l'idée de sortir un album live alors que les concerts sont annulés partout dans le monde ? Est-ce que la scène et l'énergie de vos fans vous manquent ?
Ce n'était pas mon idée mais celle de notre bassiste Eugene (Abdiukhanov) et de notre manager Allen de Go Down Believing Management. Ils voulaient sortir le concert complet de Melbourne pour donner à nos fans une sorte d'énergie positive pendant ce confinement... Il a été diffusé en avant-première sur Knotfest.com mais à cause de problèmes de droits, le livestream a été coupé et un peu oublié après coup. Comme peu de temps après le label a voulu sortir un album live, on est tombé d'accord pour que ce soit celui de Melbourne en entier. On va dire que c'est une des choses positives de cette pandémie !

Vous avez dû être très déçus de ne pas pouvoir poursuivre votre tournée « Macro World Tour » ? Quelle a été votre réaction quand vous vous êtes rendus compte que vous ne pourriez pas promouvoir votre album en live ?
On a été littéralement poursuivis par la COVID à partir du moment où on a commencé à tourner en mars ! Juste après que nous ayons joué à Tel-Aviv, les choses se sont dégradées là-bas. Pareil avec l'Australie. On pensait pouvoir devancer le coronavirus mais on a dû arrêter au Mexique. C'était terrible ! On a dû stopper net la tournée alors qu'on n'a jamais annulé de concerts avant ! En tous cas, pas souvent ! Mais on a quand même fait une tournée aux USA et en Europe pour promouvoir notre album donc ce n'est pas si mal. Le chaos et l'instabilité qui régnaient à l'époque étaient pires à supporter.

Quels sont tes souvenirs de ce show de Melbourne ? Etait-ce une soirée spéciale ? L'atmosphère était-elle particulière ?
Melbourne était juste une tuerie ! L'Australie toute entière l'a été d'ailleurs ! Les gens là-bas nous ont accueillis les bras ouverts et l'énergie était intense ! Les gars de TWELVE FOOT NINJA étaient avec nous et on a bien rigolé. On a même célébré l'anniversaire d'Eugene ensemble ! Que du bon temps !

Tu disais tout à l'heure que le concert de Melbourne a été diffusé en direct et en streaming sur le site du Knotfest. Comment a-t-il été accueilli alors ?
Très bien jusqu'à ce que le show soit coupé. Il était disponible sur leur page facebook pendant un moment et il existe toujours quelques bootlegs en ligne. Mais la vidéo qui sort avec l'album live est différente et est bien supérieure !

C'est important pour vous de garder le lien avec vos fans au travers de cet album ?
Oui et non. « Alive In Melbourne » est un produit directement lié à la Covid et on l'a seulement sorti pour donner aux fans et à nous-mêmes un peu d'espoir et un signal pour de meilleurs moments à venir.

C'est un album très énergique avec de nombreux "hits" de JINJER. C'est certainement un bon moyen de fédérer de nouveaux fans par la même occasion...
Eh bien j'espère, mais pour être honnête, je ne suis pas une grande fan d'albums live ! Cette sortie va nous faire un peu de pub dans la presse donc peut-être que cela va permettre à de nouvelles personnes de découvrir JINJER. Mais le principal est que nos fans de toujours aiment cet album !
 


Comment avez-vous vécu le confinement ? Est-ce que la situation vous a inspirés ? Avez-vous eu le temps de travailler sur de nouveaux morceaux ?
J'adore être seule, isolée, donc ça n'a pas été trop dur pour moi ! J'ai eu du temps pour moi et j'ai pu m'essayer à de nouvelles choses comme la photographie.

Qu'est-ce que tu attends des mois à venir ?
Eh bien, j'espère vraiment sortir de ce cauchemar de pandémie au plus vite et qu'on puisse reprendre nos vies normales ! Ensuite, tout en découlera...

Vous reprendrez la tournée là où vous l'avez laissée dès que c'est possible, ou allez-vous partir sur quelque chose de tout à fait nouveau ?
Oui, on espère vraiment terminer la tournée ! On a plein de dates à faire, mais qui sait si elles vont pouvoir avoir lieu ? Une chose est sûre, vous nous verrez sur scène en 2021 ! Et on a déjà de nouveaux morceaux de prêts pour le nouvel album, donc tenez-vous informés ! Du nouveau très bientôt ! Et s'il vous plaît, restez prudents et prenez soin de vous !
 


 

Blogger : Aude Paquot
Au sujet de l'auteur
Aude Paquot
Aude Paquot est une fervente adepte du metal depuis le début des années 90, lorsqu'elle était encore... très jeune. Tout a commencé avec BON JOVI, SKID ROW, PEARL JAM ou encore DEF LEPPARD, groupes largement plébiscités par ses amis de l'époque. La découverte s'est rapidement faite passion et ses goûts se sont diversifiés grâce à la presse écrite et déjà HARD FORCE, magazine auquel elle s'abonne afin de ne manquer aucune nouvelle fraîche. SLAYER, METALLICA, GUNS 'N' ROSES, SEPULTURA deviendront alors sa bande son quotidienne, à demeure dans le walkman et imprimés sur le sac d'école. Les concerts s'enchaînent puis les festivals, ses goûts évoluent et c'est sur le metal plus extrême, que se porte son dévolu vers les années 2000 pendant lesquelles elle décide de publier son propre fanzine devenu ensuite The Summoning Webzine. Intégrée à l'équipe d'HARD FORCE en 2017, elle continue donc de soutenir avec plaisir, force et fierté la scène metal en tout genre.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK