22 février 2021, 15:45

EMPYRIUM

"Über den Sternen"

Album : Über den Sternen

Vous voulez un peu de beauté ? Réenchanter le monde grâce à la musique ? Eh bien jetez-vous sur leur sixième album d'EMPYRIUM et voyagez par-delà les étoiles, comme c'est indiqué. Les Bavarois n'avaient pas donné de nouvelles depuis un EP, « The Mill », en 2015 mais les revoilà très inspirés avec 8 titres regroupés donc sous le nom de « Über den Sternen ». Evoluant dans un black/dark folk metal nostalgique et lyrique, le duo nous propose d'aller à la rencontre des esprits de la nature et de l'Humanité primaire grâce à un retour vers la musique de leurs débuts. Les guitares saturées et les voix black y sont d'ailleurs bien plus présentes que sur les derniers albums en date. Alors de quoi se compose ce chef-d’œuvre ?

Du neo-folk : beaucoup. Des guitares acoustiques, des percussions de toute sorte, des instruments à corde et à vent, du piano, des voix claires, douces et suaves, des passages plus épiques. Les fabuleux morceaux instrumentaux "Moonrise" ou "In The Morning Mist" sont un exemple de toute la mélancolie dont est capable le groupe.

Du black : un peu. Des guitares saturées, des growls, une voix black profonde sur "A Lucid Tower Beckons On The Hills Afar" et surtout un titre ultime complètement hypnotisant, "Uber Der Sternen". Une ambiance sombre, des guitares lourdes et des rythmes lents, des breaks acoustiques et des chœurs atmosphériques en font un morceau d'une grande puissance qui rappelle la période « A Wintersunset » pour ceux qui connaissaient déjà EMPYRIUM il y a... euh... 25 ans ! Pour les néophytes, ce titre devrait vous donner envie de vous fourvoyer dans cette époque ma foi bien étoffée question black metal.

Et puis du lyrique : pas mal. Enfin des voix masculines classiques surtout, qui errent sur tout l'album, parsemant un peu de poésie et de théâtralité sur un album ô combien riche.

EMPYRIUM a tendance à clairsemer ses albums ces 20 dernières années, mais ce « Über den Sternen » donne clairement envie de se replonger dans la discographie de ses origines. Un album black/folk de toute beauté, cristallin, essentiel et onirique. A découvrir sans tarder.

Blogger : Aude Paquot
Au sujet de l'auteur
Aude Paquot
Aude Paquot est une fervente adepte du metal depuis le début des années 90, lorsqu'elle était encore... très jeune. Tout a commencé avec BON JOVI, SKID ROW, PEARL JAM ou encore DEF LEPPARD, groupes largement plébiscités par ses amis de l'époque. La découverte s'est rapidement faite passion et ses goûts se sont diversifiés grâce à la presse écrite et déjà HARD FORCE, magazine auquel elle s'abonne afin de ne manquer aucune nouvelle fraîche. SLAYER, METALLICA, GUNS 'N' ROSES, SEPULTURA deviendront alors sa bande son quotidienne, à demeure dans le walkman et imprimés sur le sac d'école. Les concerts s'enchaînent puis les festivals, ses goûts évoluent et c'est sur le metal plus extrême, que se porte son dévolu vers les années 2000 pendant lesquelles elle décide de publier son propre fanzine devenu ensuite The Summoning Webzine. Intégrée à l'équipe d'HARD FORCE en 2017, elle continue donc de soutenir avec plaisir, force et fierté la scène metal en tout genre.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK