14 janvier 2022, 18:11

OUT OF THIS WORLD

"Out Of This World"

Album : Out Of This World

2022 !  OUT OF THIS WORLD, le "supergroupe" de hard rock, formé par Kee Marcello (ex-EUROPE), le tonnerre vocal Tommy Heart (FAIR WARNING), le bassiste Ken Sandin (ALIEN) et le batteur Darby Todd (Devin Townsend, Gary Moore, THE DARKNESS) est un must pour tous ceux et celles qui apprécient le gros rock mélodique et hard rock de qualité. Il vous projettera dans un joli passé !  

Ce n'est absolument pas un hasard si le dernier projet éponyme de Marcello porte le nom du légendaire album multi-platine du groupe EUROPE sorti en 1988. Tommy Heart en serait à l’origine comme « les gars de BLACK SABBATH et Ronnie James Dio l'ont fait avec HEAVEN AND HELL ». Alors, nous ne sommes pas dans le heavy metal pur et dur ici mais plutôt dans une œuvre où tous les ingrédients d'un hard rock mélodique figurent : des lignes de clavier, riffs incisifs,  solo old-school, et des lignes de chant mélodique parfaitement placées !

"Twilight" ouvre les hostilités avec 7 minutes 25 de perfection. "In A Million Years" a cette touche SURVIVOR et FOREIGNER. Le travail sur les chœurs est Broadwayien et Marcello nous régale avec ses solos de guitare tout droit sorti d’une des périodes phares de la musique que l’on apprécie plus que tout. Il faut savoir que ce titre avait originellement été écrit pour l’album « Prisoner In Paradise » de EUROPE. La même vibration positive, la même ambiance, le même goût pour la mélodie, les mêmes accroches imprègnent OUT OF THIS WORLD avec vigueur et passion.

"Hanging On", "Up To You" et "Lighting Up My Dark" en sont de parfaits exemples. Marcello est le maître de la note, les claviers en renfort sont efficaces. Tommy Heart est incroyable tout au long de cet album. "Staring At The Sun" est plus expérimental, plus progressif, dans son approche, partant un peu sur les territoires de BAD ENGLISH et JOURNEY avec des soupçons de THE POLICE. Le pré-refrain et le refrain sont dans la plus pur tradition de ce que l’on appelait le hard FM à la fin des années 80. "The Warrior" vous rappellera VAN HALEN avec cette touche à la Jeff Scott Soto interprétant une version de "Hot For Teacher". Mention spéciale à la section rythmique du groupe qui est hallucinante, avec notamment cet arrangement de break tribal. Marcello est encore une fois de plus redoutable, faisant la démonstration de tout son talent. Ca shredde comme il faut !

"Ain’t Gonna Let You Go" est très eighties, avec ses nappes de claviers façon PRETTY MAIDS des débuts, ses power-chords, ses chœurs, la montée mélodique... Encore une fois, Tommy Heart fait un travail incroyable et ce refrain est "déjà entendu" mais tellement générateur d’émotions positives et de super souvenirs ! Dans ce genre d’exercice, on ne peut pas passer à côté de la ballade taillée comme il se doit et "Only You Can Teach Me How To Love Again" aurair pu être un single de Michael Bolton. Ce titre aurait tourné en haute rotation à la grande époque de MTV. On s’imagine facilement le scénario du clip vidéo (!). "Not Tonight", pour terminer flirte avec l'ADN de BON JOVI grâce à ses guitares acoustiques, son arrangement de guitare électrique et ses lignes de basse mélodiques. Même remarque que précédemment !

L’album éponyme offre également trois démos de Kee Marcello concernant les chansons "Twilight", "Lighting Up My Dark" et "In A Million Years". Grâce à la magie supplémentaire de Don Airey de DEEP PURPLE et au travail de Ron Nevison (KISS, BAD COMPANY, OZZY OSBOURNE, Meat Loaf, HEART, CHICAGO, DAMN YANKEES...) qui a retrouvé Marcello depuis l'enregistrement de « Out Of This World » de EUROPE il y a 34 ans, les titres de OUT OF THIS WORLD transportent magistralement l'ère révolue du hard rock mélodique et anthémique dans le présent. Un très bon moment pour les amateurs du genre.

Blogger : Laurent Karila
Au sujet de l'auteur
Laurent Karila
Psychiatre spécialisé dans les addictions, ayant lui-même une addiction positive au metal depuis 1984. Auteur d'ouvrages spécialisés en médecine des addictions et d'ouvrages grand public ("On ne pense qu'à ça", "Une histoire de poudre", "ACCRO!" aux éditions Flammarion). Auteur des textes des albums de SATAN JOKERS ("AddictionS", "Psychiatric" et "Sex Opera") et d'autres groupes... Organisateur de Metal Diner chez son ami Olivier Andreani ("Le Cosi", Paris 5). Une nouvelle passion liée à l'écriture : chroniquer des albums avec une touche psycho-metalrock - Enjoy it, Children of Metal. Interviewer des artistes est aussi un plaisir (le face à face est mon activité quotidienne).
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK