27 janvier 2016, 13:05

Gary Holt de SLAYER

If you want blood… you've got it !


© Lisa Holt


Halte aux idées reçues. Non, les hommes n’ont pas peur des prises de sang (enfin, pas tous) ! Preuve en est Gary Holt, guitariste de SLAYER et d’EXODUS, qui a accepté que Vincent Castiglia, artiste américain renommé et également tatoueur, lui prélève pas moins de 18 tubes de sang pour décorer un modèle ESP Signature qu’il lui a remis au NAMM.
Une première mondiale et une pièce unique au monde que Gary, qui se dit enchanté du résultat (il peut, c'est magnifique), a hâte d’utiliser sur la tournée SLAYER. Et pas que sur “Raining Blood”. Bonded by blood…


Blogger : Laurence Faure
Au sujet de l'auteur
Laurence Faure
Le hard rock, Laurence est tombée dedans il y a déjà pas mal d'années. Mais partant du principe que «Si c'est trop fort, c'est que t'es trop vieux» et qu'elle écoute toujours la musique sur 11, elle pense être la preuve vivante que le metal à haute dose est une véritable fontaine de jouvence. Ou alors elle est sourde, mais laissez-la rêver… Après avoir “religieusement” lu la presse française de la grande époque, Laurence rejoint Hard Rock Magazine en tant que journaliste et secrétaire de rédaction, avant d'en devenir brièvement rédac' chef. Débarquée et résolue à changer de milieu, LF œuvre désormais dans la presse spécialisée (sports mécaniques), mais comme il n'y a vraiment que le metal qui fait battre son petit cœur, quand HARD FORCE lui a proposé de rejoindre le team fin 2013, elle est arrivée “fast as a shark”.
Ses autres publications

1 commentaire

User : Begood
Begood
le 28 janv. 2016 à 21:52
Il a la guitare dans le sang ce Gary !!!<br />
Reign in blood !!!!
Merci de vous identifier pour commenter
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK