18 juin 2016, 10:51

Scott Ian

Le guitariste d’Anthrax en marcheur blanc dans "Game Of Thrones"


Une vidéo montrant la transformation de Scott Ian en marcheur blanc de la série "Game Of Thrones" est visible ci-dessous. On peut voir le guitariste discuter avec Barry Gower, le maquilleur prothétique. 
 


 


Cette apparition en marcheur blanc n’est pas étonnante quand on sait l’attrait de Scott pour ce qui touche aux effets spéciaux, au maquillage et aux zombies puisqu’il a fait également une apparition en tant que mort-vivant justement dans un webisode de la série "The Walking Dead". Et en 2014, ANTHRAX avait d’ailleurs contribué à la série par le biais d’un titre, "Soror Irrumator", qui apparaît sur la mixtape « Game Of Thrones : Catch The Throne ».
 


Scott Ian sans maquillage au sein de son groupe ANTHRAX, une seule date encore en France : hier, vendredi 17 juin dans le cadre du Hellfest Open air.
 

Au sujet de l'auteur
Jérôme Sérignac
D’IRON MAIDEN (Up The Irons!) à CARCASS, de KING’S X à SLAYER, de LIVING COLOUR à MAYHEM, c’est simple, il n’est pas une chapelle du metal qu'il ne visite, sans compter sur son amour immodéré pour la musique au sens le plus large possible, englobant à 360° la (quasi) totalité des styles existants. Ainsi, il n’est pas rare qu’il pose aussi sur sa platine un disque de THE DOORS, d' ISRAEL VIBRATION, de NTM, de James BROWN, un vieux Jean-Michel JARRE, Elvis PRESLEY, THE EASYBEATS, les SEX PISTOLS, Hubert-Félix THIÉFAINE ou SUPERTRAMP, de WAGNER avec tous les groupes metal susnommés et ce, de la façon la plus aléatoire possible. Il rejoint l’équipe en février 2016, ce qui lui a permis depuis de coucher par écrit ses impressions, son ressenti, bref d’exprimer tout le bien (ou le mal parfois) qu’il éprouve au fil des écoutes d'albums et des concerts qu’il chronique pour HARD FORCE.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK