5 juillet 2016, 16:43

Nancy On The Rocks

...Is back, to Roots !


Voilà une bonne nouvelle pour les metalleux nancéiens, et par extension lorrains, 4 ans après sa 1ère édition, le festival Nancy On The Rocks fait son son grand retour ! S'étant déroulée dans l'arène découverte du Zénith de Nancy le 2 juin 2012, cette 1ère édition avait été exceptionnelle à plus d'un titre. C'était en effet la première fois qu'une initiative d'une telle ampleur était prise dans la cité ducale, qui, depuis les concerts d'anthologie donnés dans le Parc des Expositions dans les années 70 et au début des années 80 (LED ZEPPELIN, MOLLY HATCHET, MOTÖRHEAD, Rory Gallagher...), puis un renouveau dans les années 90 (merci WIN Productions !) avait sérieusement tendance à s'essouffler au niveau des concerts rock et metal. Et puis, avec une affiche alléchante mettant en vedette SCORPIONS, mais aussi GAMMA RAY, le PAT MCMANUS BAND, KARELIA, KORITNI, Pat O' May et Stan Skibby, la maison de productions Music For Ever affichait d'emblée sa volonté de s'inscrire dans la durée et de devenir un incontournable des aficionados de festivals. 

Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Certainement pas la faute à l'organisation, en tout point irréprochable, ni à celle des 13.000 spectateurs enthousiastes, même si ce chiffre était certainement en deçà des ambitions affichées par Joëlle et David Kilhofer, les organisateurs de l'évènement...

La faute était plutôt à rejeter sur les SCORPIONS qui, en plus de se pointer saouls comme des coings, n'avaient pas daigné inviter leurs ex-musiciens (soit Michael Schenker, Uli Jon Roth, Herman Rarebell et Rudy Lenners) sur scène, contrairement à ce qui avait été annoncé. Seul Uli Jon Roth avait été convié à jouer un morceau avec ses ex-comparses au prétexte qu'aucun accord n'avait été établi entre les Allemands et Music For Ever pour ce qui s'apparentait à un "A Night To Remember II". Prétexte fallacieux puisqu'un accord oral avait bel et bien été passé entre le groupe et David Kilhofer ! La vraie raison était que Rudolf Schenker ne voulait pas jouer avec son frère Michael car un procès opposait à ce moment-là les SCORPIONS à Francis Buchholz, alors fraîchement recruté par Michael Schenker. Merci pour David, tourneur historique du combo teuton en France depuis 40 ans, qui a été le premier à les faire jouer dans l’hexagone !

Tout ceci appartient désormais au passé et le Nancy On The Rocks investira bien le Zénith de Nancy (indoor, cette fois-ci) le 4 novembre prochain ! Au programme : APOCALYPTICAPAIN, LORDI, THUNDERMOTHERPHAZM et les frères Cavalera dans le cadre d'un concert exceptionnel, "Back To Roots" ! 20 après sa sortie, Max et Igor joueront en effet l'intégralité du mythique album « Roots » et, clin d'oeil du destin, dans la salle qui avait accueilli les Brésiliens devant 6.000 Nancéiens déchaînés, le 28 mai 1996. Selon l'avis de nombreux spectateurs présents ce soir-là, l'un des meilleurs concerts s'étant déroulés dans l'enceinte !

Une offre spéciale est actuellement disponible à 46,50 € en Catégorie 1 debout/assis en placement libre. Toutes les infos à retrouver sur la page Facebook de l'événement, billetterie sur ce lien.


Blogger : KillMunster
Au sujet de l'auteur
KillMunster
KillMunster est né avec le metal dans le sang. La légende raconte que quand Deep Purple s'est mis à rechercher un remplaçant à Ian Gillan, le groupe, impressionné par son premier cri, faillit l'embaucher. Avant finalement de se reporter sur David Coverdale, un poil plus expérimenté. Par la suite, il peaufina son éducation grâce à ses Brothers of Metal et, entre deux visionnages d'épisodes de la série "Goldorak", un héros très "métal" lui aussi, il s’époumona sur Motörhead, Lynyrd Skynyrd, Black Sabbath et de nombreux autres ténors des magiques années 70. Pour lui, les années 80 passèrent à la vitesse de l'éclair, et plus précisément de celui ornant la pochette d'un célèbre album de Metallica (une pierre angulaire du rock dur à ses yeux) avant d'arriver dans les années 90 et d'offrir ses esgourdes à de drôles de chevelus arrivant tout droit de Seattle. Nous voilà maintenant en 2016 (oui, le temps passe vite !), KillMunster, désormais heureux membre de Hard Force, livre ses impressions sur le plus grand portail metal de l'Hexagone. Aboutissement logique d'une passion longuement cultivée...
Ses autres publications

3 commentaires

User : UncleFester
UncleFester
le 06 juil. 2016 à 09:14
en même temps si Rudolf ne voulait pas jouer avec Michael, il n'avait qu'à se retirer du groupe le temps de laisser jouer son frère xD
User : ludovic morin
ludovic morin
le 06 juil. 2016 à 23:40
Je déteste l'album roots,franchement Beneath ou Arise sont 1000 fois meilleurs..mais en même temps Max est devenu tellement mauvais à la gratte que le choix est simple à comprendre pffff il arrive même plus à jouer "infected voice" ou "primitive futur" sur scène,roots bloody roots ça va pas plus loin que ça avec lui depuis des années
User : Christophe Scottez
Christophe Scottez
le 10 juil. 2016 à 05:53
Roots est une page d'histoire "apart" des Cavalera. Je pense qu'il faut occulter les albums de Sepultura lors de l'écoute de cette oeuvre "tribale et primitive".
Merci de vous identifier pour commenter
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK