1 août 2016, 22:09

THE DEAD DAISIES

"Make Some Noise"

Album : Make Some Noise

Les DEAD DAISIES reviennent avec leur troisième album studio, enregistré au Sienna Recordings Studio à Nashville et produit par Marti Frederiksen (AEROSMITH, Ozzy, MÖTLEY CRÜE, entre autres). Doug Aldrich (DIO, WHITESNAKE, BURNING RAIN), nouvel arrivant, partage les guitares avec David Lowy, l’un des membres fondateurs du groupe. Dizzy Reed, le clavier, est parti rejoindre GUNS N’ ROSES sur leur tournée de "reformation". Le line-up est globalement stable avec l’excellent Marco Mendoza (THIN LIZZY, WHITESNAKE) à la basse, John Corabi (MÔTLEY CRÜE, UNION), dont c’est le second album avec le groupe, au chant, et Brian Tichy (Ozzy, FOREIGNER, SWEET/LYNCH…) à la batterie.  

« Make Some Noise » résume parfaitement l’esprit des 12 titres proposés (dont 2 reprises) : une entité Classic-Hard-Rock 'n' Roll homogène, festive et pleine de vibrations positives. L’absence de claviers, avec le départ de Reed, en fait un album très orienté grosses guitares branchées directement aux amplis !

"Long Way To Go" est un titre dans la plus pure tradition du hard rock avec une touche seventies. Un riff entêtant à la Angus Young ouvre les festivités, une section rythmique dans l’esprit d’AC/DC et cette voix caractéristique et chaude de John Corabi qui parle de tout ce qui se passe dans les infos quotidiennes à la télévision. "We All Fall Down" poursuit les festivités avec sa talk-box introductive en support des guitares. Mid-tempo, refrain mélodique, les guitares sont puissantes. Un solo de guitare incisif comme sait le faire Doug Aldrich. Final avec talk-box.
"Song And a Prayer" débute avec des guitares façon WASP "old school" mélangées aux WHO. Le chant est plus posé, la chanson est radio-friendly avec son refrain très mélodique. "Mainline" est un titre de hard rock un peu speed. Il y a une touche punk dans l’esprit et dans le chant de John Corabi. Brian Tichy et Marco Mendoza assurent, rythmiquement parlant, comme des rois. Une bonne chanson pour ouvrir un concert et faire monter la pression positive lors d’un concert. Vous ne pouvez qu’headbanguer à son écoute ! Break Jazzy basse-batterie et ça repart.

"Make Some Noise" est le hit pour les stades. Titre dans l'esprit "We Will Rock You" pour les batteries, il a ce truc entraînant dans son phrasé, ses guitares, ses « yeah », un peu comme "I Love Rock 'n' Roll". Une vraie prière rock ! Toute la maturité des musiciens est résumée dans ce titre. Cette chanson va cartonner sur scène. "Fortunate Son" est la première reprise de cet album. Ce titre de CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL, datant de septembre 1969, issu de l’album « Willy And The Poor Boys », est un hymne pacifiste sorti au milieu de la guerre au Vietnam. Il sied à merveille aux DEAD DAISIES avec une interprétation proche de l’original mais avec des solos de guitares monstrueux en bonus. John Corabi nous parle ensuite de « la dernière fois qu’il a vu le soleil ». Le titre est fun, entraînant, fait penser à ce qu’il avait fait sur l’album éponyme de MÖTLEY CRÜE. « I’m a gypsy, I’m a lover… » nous dit-il sur le refrain. C’est punchy et bon comme il faut. Break cool à 2 minutes annonçant un solo énorme. Les riffs sont simples et efficaces, la slide en fond sonore aussi. Le final à la AEROSMITH est énorme.

"Mine All Mine" est un mid-tempo classic hard rock, une synthèse moderne de ce qui se faisait dans les seventies et les eighties. "How Does It Feel" possède un riff mortel et cette architecture sonore de jam électrique qui va aussi faire plaisir à tous(tes) les fans de hard rock. Le refrain est planant, un beau travail de John et Marco Mendoza. Doug Aldrich wah-wahise sa 6 cordes. "Freedom" est plus heavy, comme ce qui se faisait à la grande époque hard FM de la fin des années 1990. "All The Same" est seventies old school dans son approche et sa structure. Le riff introductif fait penser au "Black Betty" de RAM JAM. Corabi brille sur ce titre. Un mid-tempo rock 'n' roll et bluesy. A 3'27", back to the future avec tout ce qui se faisait en jam-rock il y a plus de 30 ans.
Quelle claque ! Le groupe clôt son album avec une reprise des WHO, "Join Together", un single datant de 1972. Exit l’harmonica introductif originel, la talk-box est en avant, John et ses musiciens se sont réappropriés ce titre en l’électrisant et en font le second single de « Make Some Noise ». Du taillé sur mesure pour leur set-list de scène.

THE DEAD DAISIES est un supergroup, à l’ADN particulier, en perpétuelle évolution, qui a laissé son ego à la porte. Le groupe s’éclate sur cet album et ça s’entend ! « Make Some Noise » c’est simple, efficace, intemporel, immortel, classique et hard rock.

Blogger : Laurent Karila
Au sujet de l'auteur
Laurent Karila
Psychiatre spécialisé dans les addictions, ayant lui-même une addiction positive au metal depuis 1984. Auteur d'ouvrages spécialisés en médecine des addictions et d'ouvrages grand public ("On ne pense qu'à ça", "Une histoire de poudre", "ACCRO!" aux éditions Flammarion). Auteur des textes des albums de SATAN JOKERS ("AddictionS", "Psychiatric" et "Sex Opera") et d'autres groupes... Organisateur de Metal Diner chez son ami Olivier Andreani ("Le Cosi", Paris 5). Une nouvelle passion liée à l'écriture : chroniquer des albums avec une touche psycho-metalrock - Enjoy it, Children of Metal. Interviewer des artistes est aussi un plaisir (le face à face est mon activité quotidienne).
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK