24 janvier 2019, 17:47

SKID ROW

• "Skid Row" - 1989 (Atlantic)


Nous sommes (déjà) en 2019 et cet album fête ses… 30 ans ! Joindre l’utile à l’agréable… Ecoutez l’album chroniqué en cliquant sur ce lien.

Pur produit du New Jersey ayant vu le jour en 1986, ce n’est que trois ans plus tard – le 24 janvier 1989 – que le premier album de SKID ROW sobrement intitulé « Skid Row » paraît et explose par la même occasion à la face de l’Amérique par le biais des radios rock nationales et de MTV, chaîne alors toute-puissante. Le groupe fondé par le bassiste Rachel Bolan et le guitariste Dave "Snake" Sabo s’adjoint les services du batteur Rob Affuso et du guitariste Scotti Hill mais aussi ceux d’un tout jeune chanteur avec une gueule d’amour, Sebastian Bach et le reste appartient à l’Histoire.

La signature du groupe est due à l’intervention de Jon Bon Jovi, ami de longue date de "Snake", qui avaient promis de s’aider mutuellement dès que l’un ou l’autre accéderait au succès. Promesse tenue par un Jon devenu une star énorme et qui fait office d’intermédiaire auprès d’Atlantic Records, mettant le groupe sur de bons rails (pas de mauvais esprit, je vous vois venir…). Le succès de ce disque est instantané, aidé en cela par les singles que sont "18 And Life", un titre qui parle d’un jeune homme qui prend perpét’ après un meurtre à tout juste 18 ans, et une ballade ultime, "I Remember You", mais aussi par la participation de SKID ROW aux tournées de BON JOVI qui promouvait alors « New Jersey », puis de MÖTLEY CRÜE sur la tournée européenne qui a suivi la sortie de « Dr. Feelgood ». C’est le producteur Michael Wagener (DOKKEN, Ozzy Osbourne, ACCEPT, Alice Cooper, entre autres) qui s’est assis à la console et qui a donné au groupe sa couleur typique de metal US d’alors et qui était synonyme de réussite, du moins généralement. Quatre singles verront le jour et, outre les deux morceaux précités, s’ajouteront "Youth Gone Wild" (voir la vidéo en fin d’article) et "Piece Of Me". Les ventes de ce disque seront certifiées 5 fois platine avec 5 millions d’exemplaires écoulés, rien qu’aux Etats-Unis ! Côté classement, il atteindra la 5e place du Billboard 200.

Une réédition anniversaire vient de paraître le 18 janvier dernier incluant l’album remasterisé ainsi qu’un concert enregistré le 28 avril 1989 au Marquee club en Californie. Le groupe sortira deux ans plus tard « Slave To The Grind » et se classera d’entrée de jeu à la première place des charts. Montrant une facette bien plus agressive de son jeu, l’album est presque en tous points différents de son prédécesseur et se montre plus mature et travaillé. SKID ROW tournera énormément, sortira un « Subhuman Race » en demi-teinte en 1995 avant de se séparer de son charismatique chanteur et ne retrouvera plus jamais le succès fulgurant, ni la place qu’il occupa fut un temps dans le cœur du public rock américain. Grandeur et décadence, déchéance peut-on dire en détournant ainsi une partie d’un titre de livre d’Honoré de Balzac.

Pour aller plus loin :

« Slave To The Grind » (1991)
 

 

Blogger : Jérôme Sérignac
Au sujet de l'auteur
Jérôme Sérignac
D’IRON MAIDEN (Up The Irons!) à CARCASS, de KING’S X à SLAYER, de LIVING COLOUR à MAYHEM, c’est simple, il n’est pas une chapelle du metal qu'il ne visite, sans compter sur son amour immodéré pour la musique au sens le plus large possible, englobant à 360° la (quasi) totalité des styles existants. Ainsi, il n’est pas rare qu’il pose aussi sur sa platine un disque de THE DOORS, d' ISRAEL VIBRATION, de NTM, de James BROWN, un vieux Jean-Michel JARRE, Elvis PRESLEY, THE EASYBEATS, les SEX PISTOLS, Hubert-Félix THIÉFAINE ou SUPERTRAMP, de WAGNER avec tous les groupes metal susnommés et ce, de la façon la plus aléatoire possible. Il rejoint l’équipe en février 2016, ce qui lui a permis depuis de coucher par écrit ses impressions, son ressenti, bref d’exprimer tout le bien (ou le mal parfois) qu’il éprouve au fil des écoutes d'albums et des concerts qu’il chronique pour HARD FORCE.
Ses autres publications

1 commentaire

User : Tit'
Tit'
le 25 janv. 2019 à 07:40
Malheureusement la "Deluxe Edition" pour les 30 ans de l'album semble n'être valable qu'en version digitale. On y retrouve aussi le titre "Forever" (déjà sur le Best Of "40 Seasons") et un live qu'on peut retrouver sur le bootleg "Gutter Punks" (mais ce-dernier n'intègre pas le dernier titre de cette réédition "Cold Gin").
Merci de vous identifier pour commenter
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK