21 mai 2019, 17:15

D-A-D

• "A Prayer For The Loud"

Album : A Prayer For The Loud

Huit ans ! Huit longues années, c’est en effet le temps qu’il aura fallu patienter pour les fans de D-A-D avant de pouvoir écouter son nouvel album, « A Prayer For The Loud ». Une tournée en support de son album précédent et une autre célébrant les deux premiers disques de la formation, « No Fuel Left For The Pilgrims » et « Riskin’ It All », interprétés en intégralité, puis une pause ayant permis d’écouter le très bon album solo du chanteur-guitariste Jesper Binzer, tout cela nous amenant donc à huit années d’attente. Tout ça pour rappeler à tout le monde que le groupe n’a pas rien fait depuis 2011 évidemment. L’influence du danois Lars Ulrich (batteur de METALLICA, s’il est besoin de le rappeler) sur les autres danois que sont D-A-D en serait-elle la cause ? Huit ans ayant également séparé les deux derniers albums des Californiens.

Point de place au suspense, D-A-D fait toujours du D-A-D en 2019 et continue à bien le faire même si pour cela, la surprise et l’originalité ne sont pas au rendez-vous. Elles l’ont été fut un temps, mais le peu d’engouement pour le public à ce moment-là les a fait revoir les coordonnées de leur GPS musical pour revenir au cap précédent et à la formule dite "classique". Le single d’ouverture, ''Burning Stars'', est bien dans les balises et permet à l’auditeur de naviguer en terrain connu. L’ADN du groupe, lui, est présent sur ''The Real Me'' ou bien ''Happy Days In Hell'', ce dernier morceau s’avérant très efficace et titillant même le besoin d’appuyer sur la touche "repeat" de son lecteur. D’autres titres comme ''No Doubt About It'', un poil différente de l’ensemble ou encore ''Musical Chairs'', un rock hard bien speedé, apportent un peu de différence au long de ces 44 minutes.
Ni trop long ni trop court en somme, i-dé-al. Les moments de pause prennent la forme de ''The Sky Is Made Of Blues'' et ''A Drug For The Heart'', ballades sensibles (surtout la deuxième) auxquelles le timbre si spécifique de Jesper Binzer leur confère une empreinte et une couleur reconnaissables entre mille. Toujours inspiré, le frère de Jesper, Jacob Binzer, tricote de beaux soli marqués de son sceau et du son qui est le sien quand le batteur Laust Sonne et le fantasque bassiste Stig Pedersen assoient une rythmique carrée et percutante, évoquant de loin l’assise qu’un Phil Rudd et un Cliff Williams offrent depuis des années pour le clan AC/DC.

Comme dit en préambule, aucune surprise si ce n’est d’avoir le plaisir de retrouver enfin D-A-D en 11 nouvelles chansons et de caresser l’espoir de les voir de nouveau en France dans le cadre d’une tournée, car il est de ces formations qu’on a à cœur de suivre et qui se produisent dans des salles à taille humaine, permettant aux fans de "vivre" les concerts. D-A-D est de cette trempe. Surveillez vos agendas et dans l’attente, procurez-vous « A Prayer For The Loud » bien évidemment.

Blogger : Jérôme Sérignac
Au sujet de l'auteur
Jérôme Sérignac
D’IRON MAIDEN (Up The Irons!) à CARCASS, de KING’S X à SLAYER, de LIVING COLOUR à MAYHEM, c’est simple, il n’est pas une chapelle du metal qu'il ne visite, sans compter sur son amour immodéré pour la musique au sens le plus large possible, englobant à 360° la (quasi) totalité des styles existants. Ainsi, il n’est pas rare qu’il pose aussi sur sa platine un disque de THE DOORS, d' ISRAEL VIBRATION, de NTM, de James BROWN, un vieux Jean-Michel JARRE, Elvis PRESLEY, THE EASYBEATS, les SEX PISTOLS, Hubert-Félix THIÉFAINE ou SUPERTRAMP, de WAGNER avec tous les groupes metal susnommés et ce, de la façon la plus aléatoire possible. Il rejoint l’équipe en février 2016, ce qui lui a permis depuis de coucher par écrit ses impressions, son ressenti, bref d’exprimer tout le bien (ou le mal parfois) qu’il éprouve au fil des écoutes d'albums et des concerts qu’il chronique pour HARD FORCE.
Ses autres publications

4 commentaires

User : Franck Guillemot
Franck Guillemot
le 30 août 2019 à 11:51
Pour ma part, un peu déçu par ce nouvel album, j'ai préféré celui d'avant mais bon, ça reste du bon... Effectivement comme le souligne Jérôme à surtout voir sur scène, le charisme des frangins, la classe débridée du bassiste et la pêche du batteur, ils seront le 24 novembre 2019 à Paris au Petit Bain, je n'y serai pas trop loin de chez moi... Mais pour ceux qui peuvent, à ne louper sous aucun prétexte....
User : Franck Guillemot
Franck Guillemot
le 30 août 2019 à 12:05
Pour ma part, un peu déçu par ce nouvel album même si il reste très agréable à écouter mais un peu en roue libre je trouve...Effectivement, comme Jérôme le dit, allez les voir sur scène, c'est un groupe qui pue la classe, le charisme des frangins, la classe débridée du bassiste et la pêche du batteur, ils seront le 24 novembre à Paris au petit bain, je ne peux malheureusement y aller car trop loin, mais pour les parisiens, déplacez vous c'est énorme live...
User : Phucking Phiphi
Phucking Phiphi
le 20 nov. 2019 à 08:30
Un bon D.A.D., pas révolutionnaire pour un sou certes, mais de qualité. Attention, petite correction : "No Fuel Left for the Pilgrims" et "Riskin' It All" ne sont pas les deux premiers opus du groupe, mais en réalité le troisième et le quatrième : il y avait déjà eu "Call of the Wild" en 1986 et "Draws a Circle" en 1987 auparavant ;)
User : Jean-Baptiste Quentin
Jean-Baptiste Quentin
le 09 mars 2020 à 11:46
Pour ma part, voilà ce que j'en pense. En 2011, D-A-D (ex-Disneyland After Dark) sortait l'album Dic.nii.lan.daft.erd.ark, pied de nez à Disney. Huit ans plus tard, le groupe sort enfin A Prayer for the Loud. C’est long huit ans, bon sang ! Mais l’attente est récompensée. Ce A Prayer for the Loud est très bon. Peut-être même le meilleur des Danois à ce jour. En tous les cas, le plus hard de tous et par conséquent mon préféré. C’est ce côté-là de D-A-D que j’aime. Allez faire un tour sur votre plateforme d'écoute de musique en ligne préférée et écoutez Beautiful Together, Everything Glows, Revolution, Bad Craziness, Dirty Fairytale ou encore Simpatico. C’est bon les copains, hein ? L’album démarre avec le furibard Burning Star, single qui truste mon lecteur mp3 depuis quelques semaines. D-A-D est vraiment excellent pour pondre des morceaux rock vifs, sautillants comme un troupeau de kangourous et puissants à souhait. Ces Danois ont du sang australien dans les veines ce n’est pas possible autrement. Il suffit de jeter une oreille sur A Prayer For The Loud, Nothing Ever Changes, The Real Me ou No Doubt About It… Des bombes de rock’n’roll qui transpirent la bière, la sueur et sentent le sable chaud. Sur Time Is a Train et If the World Just, il y a même des relents de The Angels, si, si ! Mais là ou D-A-D est très fort et unique, c’est dans la justesse de ses mélodies. Ainsi, les sonorités plus « pop » qui avaient fait le succès des titres Sleeping My Day Away ou Point Of View du génial No Fuel Left for the Pilgrims sont toujours présentes, mais plus discrètes… On les retrouve sur les sublimes The Sky Is Made Of Blues et Happy Days in Hell, notamment.
Pour avoir un peu de calme dans ce déluge de son, il faut attendre A Drug for the Heart (7e titre du cd...). Cette balade précède le plus rapide des titres de l’album : Musical Chairs. Du AC/DC pur jus (Riff Raff est dans la ligne de mire). Sur cet album, Jesper Binzer fait des étincelles. Ce type a une voix granuleuse et chaude qui dégage une énergie de dingue ! Il est comme le bon vin, meilleur en vieillissant. Sur tous les titres, les soli de Jacob Binzer font mouche à tous les coups. Quel guitariste. Que dire de la section rythmique ? Stig Pedersen, le bassiste doux/dingue et ses deux cordes et Laust Sonne assurent comme des malades.
A Prayer for the Loud est mon coup de cœur du mois de mai ! Ce nouvel opus peut être considéré comme un classique du groupe au côté des magnifiques No Fuel Left for the Pilgrims, Riskin' It All ou Soft Dogs. Bravo les gars ! Si D-A-D trouve enfin une radio qui diffuse sa musique, cet album devrait les propulser sur le devant de la scène européenne ! Bises. JB
Merci de vous identifier pour commenter
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK