13 septembre 2019, 20:00

STEEL PANTHER

• "Heavy Metal Rules"

Album : Heavy Metal Rules

Les glammers de L.A. reviennent avec un cinquième album intitulé « Heavy Metal Rules ». Je valide ce titre, bien sûr. Et vous aussi, non ?
La pochette de l’album est une synthèse graphique de leur carrière. Les 9 chansons de l’album sont un résumé de la musique du Sunset Strip de Los Angeles, entre le Rainbow Bar & Grill, le Roxy, le Whisky A Go Go… Le nouveau chapitre Sex, Drugs & Rock'n'Roll est open !

"Zebraman", en introduction, est un court échange autour du metal. Il est issu du documentaire Heavy Metal Parking Lot, produit par Jeff Krulik et John Heyn, interrogeant des fans de heavy metal sur le parking devant le Capital Center à Landover, dans le Maryland, le 31 mai 1986, avant un concert de JUDAS PRIEST. Mythique moment !
"All I Wanna Do Is Fuck Myself Tonight" est un hymne à la mégalomanie, au tout positif, en passant par des paroles sexuelles. La vidéo tournée à Las Vegas vaut le détour avec un Michael Starr devant se marier, tout part rapidement en vrille. Chris Kael de FIVE FINGER DEATH PUNCH en révérend est excellent. Il y a plein d’autres apparitions sympathiques dans le clip.
Un peu de drogues avec "Let’s Get High Tonight" sur des riffs façon VAN HALEN et DOKKEN. "I’m Not Your Bitch" est un gros titre heavy comme il le faut pour headbanguer avec son refrain à la David Lee Roth. "Fuck Everybody", à l’intro punky, est un titre compatible avec la fête et les concerts. On s’imagine dans une pool-party avec beaucoup de monde, de l’alcool, de la droque, du rock, du cuir, des strings, des motos… Le refrain est simple à retenir : « Fuck everybody, everybody can suck my dick ». Il y a de nombreuses variantes du mot "fuck" dans le titre également. "Sneaky Little Bitch" sonne comme du déjà entendu avec son riff à la CHEAP TRICK, tandis que "Gods Of Pussy" est un mid-tempo sur le thème du sexe féminin et son côté mythique, mystique. Mid-tempo, Starr décline tout ce qui est possible de réaliser sous un angle anatomique.  

STEEL PANTHER signe une composition originale dans son répertoire avec la chanson titre "Heavy Metal Rules". Un peu autobiographique comme le film Rock Forever, le titre est bien heavy et le refrain rassembleur. Un hymne au heavy metal des années 80.
Sur l’album, il y a aussi 2 ballades acoustiques avec tout d’abord "Always Gonna Be A Ho" superbement écrite avec sa touche émotionnelle électrique et le final "I Ain’t Buying What You’re Selling" qui aurait franchement cartonné dans les années MTV à côté du « To Be With You » de MR. BIG ou « More Than Words » d’EXTREME.
Le travail des guitares de Satchel est encore une fois monstrueux. Lexxi Foxx et Stix Zadinia font le job niveau rythmique. Starr a l’ADN de David Lee Roth mixé à son propre style. Toutes les recettes et gimmicks du genre heavy US sont parfaitement utilisées.

STEEL PANTHER n’invente rien mais il met à jour tout ce qui a fait du bien à la grande époque des années 1980 avec VAN HALEN, POISON, SKID ROW, DOKKEN, RATT, MÖTLEY CRÜE, QUIET RIOT, BULLET BOYS, WARRANT, SLAUGHTER, L.A. GUNS, FASTER PUSSYCAT, ENUFF Z'NUFF… Heavy Metal Rules !

Blogger : Laurent Karila
Au sujet de l'auteur
Laurent Karila
Psychiatre spécialisé dans les addictions, ayant lui-même une addiction positive au metal depuis 1984. Auteur d'ouvrages spécialisés en médecine des addictions et d'ouvrages grand public ("On ne pense qu'à ça", "Une histoire de poudre", "ACCRO!" aux éditions Flammarion). Auteur des textes des albums de SATAN JOKERS ("AddictionS", "Psychiatric" et "Sex Opera") et d'autres groupes... Organisateur de Metal Diner chez son ami Olivier Andreani ("Le Cosi", Paris 5). Une nouvelle passion liée à l'écriture : chroniquer des albums avec une touche psycho-metalrock - Enjoy it, Children of Metal. Interviewer des artistes est aussi un plaisir (le face à face est mon activité quotidienne).
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK