2 septembre 2022, 18:23

LABELS ET LES BETES - 5e anniversaire

Interview Gérald Milani (Les Acteurs de l'Ombre)

Blogger : Clément
par Clément


Cela fait exactement 5 ans, 60 numéros et 360 chroniques que la rubrique "Labels & les Bêtes" vous propose chaque mois sur le site HARD FORCE le meilleur du côté obscur de la force métallique ! Cinq ans pendant lesquels Aude, Crapulax et Clément vous ont fait découvrir des groupes et labels qui œuvrent dans l’ombre au service d’un seul et même crédo : régaler vos esgourdes à grands renforts de tempos lourds et de riffs mitraillettes ! Afin de célébrer dignement ce cinquième anniversaire, HARD FORCE a tendu le micro à quelques-uns de ces labels qui participent à cette sombre épopée depuis le début pour en savoir un peu plus sur leurs activités pas très catholiques. Avec, en bonus, un concours qui permettra au plus rapide d’entre vous de remporter un lot composé des 2 digipak suivants : « La Cigüe » de PEURBLEUE et « Narrations Of a Fallen Soul » de 1/2 SOUTHERN NORTH. Pour cela, il vous suffit de répondre à la question suivante : « Quel album constitue la meilleure vente en date du label ? »  à l’adresse concours@hardforce.com en précisant vos nom & prénom et votre adresse postale !


Gérald, quand et comment a débuté le label ?
L’association « Les Acteurs De L’Ombre » a été créée en 2001 avec des amis alors que je vivais encore sur Marseille, j’ai ensuite développé mes activités quand je suis arrivé sur Paris en 2003. Et c’est en 2008 que le label a été lancé, suite à une mutation professionnelle qui m’a obligé à céder la présidence de l’association. J’ai profité de ce changement de localisation pour travailler sur le label en solo pendant quelques années. C’était pour moi une évolution naturelle après avoir chanté dans différents groupes, tenu un webzine et organisé des concerts pendant dix ans. Il n’y avait alors pas d’objectif particulier, j’avais juste envie de me faire plaisir.

Quel fut le premier groupe signé et qu’est-il devenu aujourd’hui ?
Il se trouve que Vaerohn, alors membre de l’association, cherchait un label pour son projet solo PENSEES NOCTURNES. Il proposait déjà une musique assez novatrice à l’époque, un mélange de black metal dépressif et de musique baroque. L’ambiance musicale collait parfaitement à l’identité que je voulais donner au label et c’est ainsi que l’aventure a commencé. J’ai produit les deux premiers albums de PENSEES NOCTURNES en 2009 et 2010, puis petit à petit, le nombre de groupes signés s’est étoffé. Aujourd’hui, PENSEES NOCTURNES est un groupe incontournable du paysage metal extrême hexagonal et propose des prestations live énergiques depuis 2017 pour lesquelles rien n’est laissé au hasard. Vaerohn s’est pour cela entouré de musiciens talentueux et a tourné dans les plus gros festivals metal français et européens. La musique de PENSEES NOCTURNES s’est enrichie au fil des années et évolue aujourd’hui vers un Black Metal déjanté, totalement unique dans lequel l’accordéon donne le change aux cuivres et autres curiosités instrumentales. En janvier dernier, nous avons sorti le septième album du groupe !

Comment se compose l’équipe ?
Il est difficile de gérer une activité aussi diversifiée qu’un label et avec des interlocuteurs et prestataires professionnels en plus de son propre boulot, sa famille et ses occupations alors que celui-ci « n’est qu’une passion ». De ce fait, tout le monde n’a pas forcément plusieurs heures par jour à lui consacrer. Cela nous oblige donc à être bien organisé et à sectoriser tous les domaines et missions car le label compte aujourd’hui vingt-cinq bénévoles. Nous devons sans cesse nous adapter à nos contraintes personnelles, transmettre les protocoles aux bénévoles remplaçant ceux qui n’ont plus le temps de s’engager, tout en continuant à optimiser notre organisation. Certains bénévoles interviennent d’ailleurs dans plusieurs pôles du label. Celui de la promotion implique par ailleurs presque la moitié de l’équipe.
Les autres pôles d’activités sont les suivants : la vidéo, le graphisme, la distribution, la traduction, la comptabilité, l’administratif, le webmastering, l’organisation de concerts, la tenue de stands ainsi que la gestion de notre communauté. Quant à moi, je suis le manager. J’impulse les actions et assure un suivi des différents projets à mener. J’ai une vision globale du label en terme administratif, comptable et artistique. Je dois aussi veiller à maintenir l’harmonie dans l’équipe et une belle dynamique collective.

Comment choisissez-vous les groupes ?
Celu-ci doit avant tout plaire à l’équipe : chacun à son mot à dire. D’ailleurs l’ensemble de nos groupes, bien qu’évoluant dans l’univers du black metal, ont tous une identité propre et une approche différente du style. D’une part, il y a beaucoup de critères à prendre en compte, bien évidemment la qualité artistique et musicale d’un groupe est la chose la plus déterminante. D’autre part, nous devons avoir une vision globale du projet, car ce qui a souvent fait la différence chez nous, c’est le sérieux du groupe et sa motivation. Lorsqu’un groupe vient vers nous en démontrant une vraie volonté de vouloir collaborer et ce de manière professionnelle, cela donne plus de crédit à sa candidature. Il doit disposer d'un concept et univers graphique aboutis, une vision à moyen et long terme de sa carrière, une volonté de faire du live avec une véritable scénographie en s’entourant de personnes compétentes pour développer son art. Il doit aussi nous appuyer dans la promotion et se montrer disponible.

Qu’est-ce qui vous différencie des autres labels dans le même style ?
Son caractère associatif et le fait que soyons tous bénévoles induit un état d’esprit qui nous est propre. Nous ne visons pas une approche comme peut l’avoir une entreprise où le profit, les subventions et le paiement des salaires ont une incidence sur l’activité et les choix artistiques. Nous sommes libres de toute obligation et seul le plaisir reste notre source de motivation. En outre, je tiens à créer un climat de fraternité et d’amitié au sein du label et c’est pour cela que j’organise plusieurs fois par an des week-ends dans lesquels sont conviés tous les membres de l’association (membres du label, denotre communauté et des groupes). Cela participe aussi à resserrer les liens entre nous au point que nous nous sentons appartenir à une deuxième famille. Nous pouvons compter les uns sur les autres, dans le cadre du label comme dans celui de notre vie privée. Nous sommes d’ailleurs tous en contact quotidien pour les taches qui nous incombent mais nous nous voyons également pour le plaisir ! A mon sens, cette unité est primordiale pour garder la foi, la motivation et le courage car ce label représente aussi beaucoup de sacrifices pour nous. C’est une aventure humaine incroyable et c’est peut-être cela qui nous différencie des autres structures !

Quel album est la meilleure vente du label ?
Il s’agit de l’album « Exile » de REGARDE LES HOMMES TOMBER avec près de 10 000 supports phonographiques vendus.

Quels sont les albums marquants de l'histoire du label ?
Je suis très fier de chacune de nos sorties, car chacune d'entre elles représente un coup de cœur pour nous. Le premier album de PENSEES NOCTURNES marque la création du label et en ce sens il a une grande importance pour d’autant plus que nous travaillons encore aujourd’hui avec le groupe. D’autres album nous ont légitimé comme précurseurs dans certains styles en France comme l’album éponyme de PARAMNESIA ou « Al Azif » de THE GREAT OLD ONES. Je pense également aux deux premiers albums de REGARDE LES HOMMES TOMBER et le « Tekeli-li » de THE GREAT OLD ONES, un chef d’oeuvre incroyable, qui nous ont permis de franchir un cap en terme de notoriété. Notre collaboration avec AU-DESSUS et son « End of Chapter » a été aussi un booster au niveau européen, même si pendant longtemps les gens pensaient qu’il s’agissait d’un groupe français ! Je pense enfin à DARKENHOLD et AORLHAC qui sont aussi des fers de lance chez nous dans un style black metal épique et médiéval, ils nous ont détaché de cette image de label spécialisé dans le « post black metal » qui nous collait à la peau. Et comment ne pas évoquer notre collaboration avec le groupe culte SETH pour lequel nous avons sorti un album live somptueux de leur mythique album « Les Blessures de l’Âme » ainsi qu’une box tape de leur dernier album en date « La Morsure du Christ ».

Quelles sont les prochaines sorties prévues ?
Nous programmons une à deux sorties par mois jusqu’à un an à l’avance, et dont la plupart ne sont pas encore annoncées, mais je peux tout de même révéler celles des prochains mois :
• « Fourth Reign Over Opacities And Beyond » d’ACOD le 16 septembre, groupe français de black death mélodique déjà assez établi,
• « Fracture » d’ACEDIA le 16 octobre, groupe québécois de black metal progressif,
• « III: The Great Light Above » de WESENWILLE le 21 octobre, groupe néerlandais de black metal puissant progressif et moderne,
• « Neon Chaos in a Junk SIick Dawn » de DELIVERANCE le 4 novembre, groupe français de metal extrême varié qui fait le grand écart entre le black metal et le rock des seventies en passant par le doom et le sludge,
• Le premier EP de HOULE le 18 novembre, groupe français de black metal mélodique au concept et à l’esthétique déjà très aboutis,
• « Tensions » de JOURS PALES le 2 décembre, groupe français fnique de metal extrême mélancolique et dépressif,
• Le pemier album de LIMBES le 21 janvier, one-man band français de "cascadian black metal" qui fait suite à BLURR THROWER, un projet déjà signé chez nous...
Ladlo.bandcamp.com


Envie d'en remettre une couche avec l'intégralité des épisodes de "Labels & les Bêtes" publiés jusqu’à aujourd’hui ? Suivez ce lien : Hardforce.LabelsetlesBetes et tapez "Labels et les Bêtes" sur la barre de recherche.
 

Blogger : Clément
Au sujet de l'auteur
Clément
Clément a connu sa révélation métallique lors d'un voyage de classe en Allemagne, quelque part en 1992, avec un magazine HARD FORCE dans une main et son walkman hurlant "Fear of the Dark" dans l'autre. Depuis, pas une journée ne se passe sans qu'une guitare plus ou moins saturée ne vienne réjouir ses esgourdes ! Etant par ailleurs peu doué pour la maîtrise d'un instrument, c'est vers l'écriture qu'il s'est tourné un peu plus tard en créant avec deux compères un premier fanzine, "Depths of Decadence" et ensuite en collaborant pendant une dizaine d'années à Decibels Storm, puis VS-Webzine. Depuis 2016, c'est sur HARD FORCE qu'il "sévit" où il brise les oreilles de la rédaction avec la rubrique "Labels et les Bêtes"... entre autres !
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK