10 juin 2020, 9:47

UFO

• Décès du guitariste Paul Chapman


Le monde du rock est à nouveau en deuil avec l’annonce de la disparition de l’ancien guitariste de UFO, Paul Chapman, à l’âge de 66 ans. C’est son fils qui a laissé le message suivant cette nuit sur la page Facebook de son père : « C’est avec le cœur lourd que j’écris ceci alors que c’est aujourd’hui le 66e anniversaire de mon père. Il s’est éteint cet après-midi. (…) Tout ceux qui ont pu être en contact avec lui l’ont aimé. Non, l’ont ADORÉ. Nous vous tiendrons informés pour la célébration funèbre. (…) Je t’aime papa. Tellement. »
 


​Paul a débuté sa carrière au sein du groupe gallois UNIVERSE avant d’intégrer SKID ROW, le groupe irlandais de la fin des années 1960 et du début des années 1970, remplaçant Gary Moore en décembre 1971. C’est en 1974 qu’il rejoint UFO comme second guitariste afin d’étoffer le son en concert et a pris part à la tournée de l’album « Phenomenon » bien que n’ayant pas participé à son enregistrement. Il enregistrera avec UFO quatre albums entre 1980 et 1983 (« No Place To Run », « The Wild, The Winning And The Innocent », « Mechanix » et « Making Contact). Il retrouvera plus tard un ancien membre d’UFO, Pete Way, dans le groupe WAYSTED et gravera plusieurs albums avec eux. Enfin, il joua dans son propre groupe, PCP (pour PAUL CHAPMAN PROJECT).

Un lourd tribut pour UFO qui a déjà perdu en avril 2019 un autre membre, le guitariste Paul Raymond.


Au sujet de l'auteur
Jérôme Sérignac
D’IRON MAIDEN (Up The Irons!) à CARCASS, de KING’S X à SLAYER, de LIVING COLOUR à MAYHEM, c’est simple, il n’est pas une chapelle du metal qu'il ne visite, sans compter sur son amour immodéré pour la musique au sens le plus large possible, englobant à 360° la (quasi) totalité des styles existants. Ainsi, il n’est pas rare qu’il pose aussi sur sa platine un disque de THE DOORS, d' ISRAEL VIBRATION, de NTM, de James BROWN, un vieux Jean-Michel JARRE, Elvis PRESLEY, THE EASYBEATS, les SEX PISTOLS, Hubert-Félix THIÉFAINE ou SUPERTRAMP, de WAGNER avec tous les groupes metal susnommés et ce, de la façon la plus aléatoire possible. Il rejoint l’équipe en février 2016, ce qui lui a permis depuis de coucher par écrit ses impressions, son ressenti, bref d’exprimer tout le bien (ou le mal parfois) qu’il éprouve au fil des écoutes d'albums et des concerts qu’il chronique pour HARD FORCE.
Ses autres publications

3 commentaires

fabrice ANDRE
le 10 juin 2020 à 19:46
Bonsoir, j'ajoute que je crois que Paul Chapman avait fondé dans les seventies un groupe nommé "Lone star" qui a sorti deux albums. Je ne les connais pas par contre.
Jérôme Sérignac
le 11 juin 2020 à 08:45
Bonjour Fabrice, c'est très juste ! Paul Chapman a en effet participé à l'aventure LONE STAR et enregistré en leur compagnie deux albums, "Lone Star" en 1976 et "Firing On All Six" en 1977.
Jean Michel Van volsem
le 11 juin 2020 à 11:50
Très triste de cette nouvelle, j’ai adoré ce guitariste au feeling exceptionnel ! Le solo de no place to run en est un exemple parfait entre autres. Ces solos m’ont toujours transpercé, et j’ai chaque fois que j’écoute celui de no place to run des frissons sur les bras !
Merci de vous identifier pour commenter
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK