8 novembre 2016, 12:01

SIXX:A.M.

"Prayers For The Blessed Vol.2"

Album : Prayers For The Blessed Vol. 2

Second volet du dyptique de SIXX:A.M. au titre mystique, « Prayers For The Blessed » avec Nikki Sixx, James Michael et DJ Ashba, dans l'exacte lignée du premier volume sur le plan musical et composition : du rock métalloïde moderne avec un gros soupçon d’influences années 1970 et des refrains calibrés. Les 2 volumes sont les points d'une même droite infinie. Tout a d’ailleurs été enregistré dans le même temps avec la volonté de les sortir de manière rapprochée.

"Barbarians", le second single récemment proposé par le groupe, ouvre l'album de façon énergique, mélodique avec cette texture vocale si caractéristique de James Michael. Les mots sont un peu rappés par moment. Le duo Sixx-Ashba brille de mille feux. Le refrain est barbare. Amen ! "We Will Not Go Quietly" est dans le même style. Le groupe a sa propre identité musicale alternant les atmosphères dignes de l'époque seventies à la Bowie, Alice Cooper, THE WHO, des opéras rock de la même époque, du classic hard rock avec des éléments créatifs résolument modernes.
Mid-tempo heavy, récité comme une prière, titre punchy et hypnotisant aux multiples arrangements subtils, "Wolf At Your Door" s'écoute comme un conte animé. Le solo est purement un bijou. Il est agréable sur le plan ORL et est construit comme Slash des GUNS N’ ROSES sait le faire.
Fait suite une ballade à l'intro et au chant radio friendly. James Michael s’exprime sur les incertitudes de la vie avec "Maybe It’s Time", les lignes de guitares électriques soutiennent sa sœur acoustique. Le travail réalisé sur les chœurs est grandiose. Ashba s'en donne à cœur joie.
"The Devil's Coming" déboule à la double pédale de grosse caisse et aux énormes guitares pour se transformer en chanson très accessible commercialement et très modern rock. Les paroles sont axées sur le bien et le mal, le passage à la talk-box et tout le travail de production sont énormes ! Le titre le plus heavy de l'album.

Avec "Catacombs", Ashba nous fait son "Eruption" façon Eddie Van Halen. Du tapping mélodique et des gros coups de vibrato qui servent d'interlude sans grand intérêt. Le titre suivant "That's Gonna Leave A Scar" est un pur hit groovy rassemblant tous les ingrédients de la compo rock metal moderne avec des arrangements explosifs sur les voix. Des tempos un peu speed voire punk émaillent ce titre.

SIXX:A.M. nous prend ensuite à contre-pied avec une relecture de "Without You", la ballade popularisée par la chanteuse Mariah Carey, dont l'originale a été écrite par Harry Nillson, un chanteur américain ayant la caractéristique de pousser sa voix sur 3 octaves et demi.
Certains aimeront, d’autres pas, cette version électrisée en douceur de ce titre plein d’amour et d’émotions positives!
"Suffocate" met en avant le trio sur un versant musical mixte : acoustique, électrique à la BON JOVI des années 90. James Michael est hanté sur "Riot In My Head". Il y a des relents QUEEN sur ce titre avec sa structure psychotique et mélancolique. Un final avec les chœurs féminins et les lignes de guitares de DJ Ashba, qui rappellent Brian May, sont "larger than life". Une belle pièce musicale.
"Helicopters" clôt l'album. Très mélodique, planant dans ses chœurs, il accompagne une respiration lente et votre rythme cardiaque. Focalisez-vous dessus, vous verrez ! une vraie séance d’hypnose. Ashba est S.S.O (Super Slash Oriented) sur son solo de guitare. 

SIXX:A.M. est une entité musicale homogène, source génératrice de chansons taillées pour la scène avec un style immédiatement reconnaissable. Le talent du groupe réside dans le fait de se renouveler et d’aller toujours un peu plus loin dans la création artistique, que ce soit pour la musique, les textes et la production. Ce volume 2 est plus fort que le premier (qui l'était déjà), dans tous les sens du terme.
La connexion entre les 2 albums est comme l’Ancien et le Nouveau Testament ! Prions ensemble !

Blogger : Laurent Karila
Au sujet de l'auteur
Laurent Karila
Psychiatre spécialisé dans les addictions, ayant lui-même une addiction positive au metal depuis 1984. Auteur d'ouvrages spécialisés en médecine des addictions et d'ouvrages grand public ("On ne pense qu'à ça", "Une histoire de poudre", "ACCRO!" aux éditions Flammarion). Auteur des textes des albums de SATAN JOKERS ("AddictionS", "Psychiatric" et "Sex Opera") et d'autres groupes... Organisateur de Metal Diner chez son ami Olivier Andreani ("Le Cosi", Paris 5). Une nouvelle passion liée à l'écriture : chroniquer des albums avec une touche psycho-metalrock - Enjoy it, Children of Metal. Interviewer des artistes est aussi un plaisir (le face à face est mon activité quotidienne).
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK