partager

ALUNAH : "Awakening The Forest"

par Naiko J. Franklin
0 commentaire
Sep
22
2014

Six morceaux : six longues pistes, farcies de tours et de détours, que l’on parcourt avec prudence et attention, dont les passages les plus sombres et inquiétants débouchent parfois dans des clairières dégagées, mais souvent dans l’âtre du Démon.

Troisième album du quartet ALUNAH, formé en 2008 à Birmingham en Angleterre, « Awakening The Forest » repose sur un délicat équilibre entre les certitudes assénées par ses guitares et les doutes et nuances instillés par la voix de Sophie Day. Si par malheur la seconde vous égare, par instants, l’implacabilité des riffs viendra vous remettre sur le tortueux chemin : celui, ombragé par l’immanquable figure tutélaire de BLACK SABBATH, mais où, quand la forêt s’éveille, l’on peut croiser les esprits torturés de Mike Oldfield ou de Carlos Santana, les spectres embusqués d’ALAN PARSONS PROJECT ou de METALLICA, voire les poltergeist de Marylin Manson, de Trent Reznor ou même d’Adele.

« The Summerland », qui clôt l’album, est particulièrement emblématique, à cet égard : démarrant dans une ambiance où l’on imagine la "lune mexicaine" de CONCRETE BLONDE perçant à travers la cime de gigantesques séquoias millénaires, après un passage déroutant sur une voie quasi soft-pop et carrément éthérée, le morceau dévoile d’abord un solo de guitare d’une majesté infinie, sorte de montée au Golgotha mais en encore plus classe, puis un riff monstrueux, digne des forges de tous les Enfers – niveau « No Quarter » ou « Snowblind ». Et là, un peu comme à un moment donné dans un roman de Houellebecq, tout prend du sens.

« Awakening The Forest » n’est donc sans doute pas exempt d’imperfections, mais c’est un album puissant et riche, dont les inspirations, parfois transparentes, servent une œuvre généreuse, très attachante, et sans doute plus accessible que celles de bien d’autres groupes qui occupent les voisinages de Monsieur Doom et de Madame Psyché. Enfin, cerisier dans les bois, le public français pourra en découvrir au moins quelques extraits, en avant-première, à l’occasion du passage d’ALUNAH au Divan du Monde, à Paris, le 3 octobre prochain (avec LONELY KAMEL et THE ORDER OF ISRAFEL).

en savoir plus sur…

partager

0 Commentaire


Connectez-vous pour réagir à cet article

Si vous souhaitez commenter cet article sur HARDFORCE.FR, vous devez être connecté au site, avec ou sans compte Facebook. Vous pouvez librement donner votre opinion personnelle qui n'engage que vous et en rien le site HARDFORCE.FR, ses auteurs, administrateurs ou webmaster. HARDFORCE.FR se réserve évidemment le droit de modération et de suppression des propos qui ne relèveraient pas de ce domaine (politique, propagande, incitation à la haine, etc...) ou seraient agressifs, obcènes, offensants, extrémistes, racistes ou antisémites, homophobes, sexistes, violents ou menaçants... la liste est longue, n'en rajoutez pas !
De même, HARDFORCE.FR est un site à vocation musicale, nous sommes ici entre passionnés. Tout comportement jugé inapproprié black-listera le membre définitivement.

partager