8 mai 2021, 11:00

VENTES D'ALBUMS EN FRANCE

Qui est disque d'or, de platine, de diamant ?


Tous les lundis, vous pouvez retrouver sur HARD FORCE le Top albums européen des meilleures ventes d'albums metal ou assimilé en Allemagne, en Wallonie ainsi qu'en Grande-Bretagne. Et, bien entendu en France. Chez nous, pays ô combien peu rock'n'roll, quels sont les albums qui ont atteint le statut envié de disque d'or, de platine, voire de diamant ? Réponses.

Même si les qualités et le talent d'un groupe ou d'un artiste ne se mesurent pas à l'aune de ses ventes d'albums, on n'en éprouve pas moins une certaine satisfaction en tant que fan quand ce dernier se classe bien dans les charts. Et, censément, écoule de nombreux disques. Malgré le triste statut de genres mineurs qui est celui du metal et du hard rock chez nous, un certain nombre de formations – dont seulement trois made in France – sont malgré tout parvenues à atteindre le statut de disque d'or, de platine, voire de diamant. 

Jusqu'en 2015, même si les chiffres avaient déjà été revus à la baisse à plusieurs reprises, le calcul était très simple dans l'Hexagone : était proclamé disque d'or tout album passant le cap des 50 000 ventes ; disque de platine celui qui dépassait les 100 000 exemplaires écoulés ; disque de diamant, celui qui s'arrachait à plus de 500 000 unités. Et puis la donne a changé avec l'avènement des plates-formes de streaming qui, au fil des années, ont largement flingué les ventes physiques en même temps que les revenus des artistes – mais là n'est pas le sujet de cet article. D'où une adaptation du comptage pour l'attribution de ces certifications. 

A partir de 2016, le SNEP (Syndicat National de l'Edition Phonographique) prend également en compte les streams audio (plus de 30 secondes d'écoute d'une chanson), qu'ils soient gratuits ou payants, au même titre que les téléchargements. Du coup, les certifications prestigieuses pleuvent. Mais depuis 2018, seuls comptent les abonnements payants qui sont convertis comme suit : 150 téléchargements = 1 vente, 1 500 streams = 1 vente. Désormais, les certifications se font en additionnant le nombre de streamings, de téléchargements et de ventes physiques (CD + vinyles).

Depuis janvier 2019, la méthode de conversion streaming/ventes d’albums est la suivante : les volumes d’écoutes en streaming de tous les titres d’un album sont cumulés. Puis ce total est converti en “équivalent ventes” (sur la base de 1 500 streams = 1 vente) après avoir soustrait de ce total la moitié des streams du titre le plus écouté. Migraine… Non, l'âge du capitaine n'entre pas en compte. Oui, c'était clairement mieux avant.

A titre indicatif, voici l'évolution des certifications, en ne parlant que de celles que l'on retrouve dans la liste des albums indiquée plus bas : 

• Disque d'or 
- de janvier 1973 à mai 2006 :
100 000 ventes
- de juin 2006 à juin 2009 : 75 000 ventes
- de juillet 2009 à décembre 2015 : 50 000 ventes
- de janvier 2016 à avril 2018 : 50 000 ventes en équivalent streaming (physique + téléchargement + streaming)
- Depuis mai 2018 : 50 000 équivalent ventes (ventes physiques + streaming + téléchargements payants)

• Disque de platine :
 - de mai 1980 à juin 1985 :
400 000 ventes
- de juillet 1985 à mai 2006 : 300 000 ventes
- de juin 2006 à juin 2009 : 200 000 ventes
- de juillet 2009 à décembre 2015 : 100 000 ventes
- de janvier 2016 à avril 2018 : 100 000 ventes en équivalent streaming (physique + téléchargement + streaming)
- depuis mai 2018 : 100 000 équivalent ventes (ventes physiques + streaming + téléchargements payants)

• Disque de diamant :
- de novembre 1988 à mai 2006 : 1 000 000 de ventes
- de juin 2006 à juin 2009 : 750 000 ventes
- de juillet 2009 à décembre 2015 : 500 000 ventes
- de janvier 2016 à avril 2018 : 500 000 ventes en équivalent streaming (physique + téléchargement + streaming)
- Depuis mai 2018 : 500 000 équivalent ventes (ventes physiques + streaming + téléchargements payants)

• Single d'or :
- de janvier 1973 à octobre 1988 :
500 000 ventes
- de novembre 1988 à février 1991 : 400 000 ventes
- de mars 1991 à avril 2005 : 250 000 ventes
- de mai 2005 à juin 2009 : 200 000 ventes
- de juillet 2009 à décembre 2012 : 150 000 ventes
- de janvier 2013 à décembre 2015 : 75 000 ventes
- de janvier 2016 à mars 2018 : 10 millions en équivalent streaming (physique + téléchargement + streaming)
- depuis avril 2018 : 15 millions en équivalent streaming (ventes physiques + streaming + téléchargements payants)

• Vidéo d'or : 
- de septembre 1989 à juin 2009 :
10 000 ventes 
- de juillet 2009 à décembre 2017 : 7 500 ventes
- depuis janvier 2018 : 5 000 ventes

• Vidéo de platine :
- de septembre 1989 à juin 2009 :
20 000 ventes 
- de juillet 2009 à décembre 2017 : 15 000 ventes
- depuis janvier 2018 : 10 000 ventes

• Vidéo de diamant
- d'août 1991 à juin 2009 :
 100 000 ventes 
- de juillet 2009 à décembre 2017 : 60 000 ventes
- depuis janvier 2018 : 40 000 ventes

Donc, on peut souligner que les chiffres de ventes correspondant aux certifications ayant été largement revus à la baisse, « Power Up » d'AC/DC, par exemple, a certes été certifié triple platine – soit plus de 300 000 équivalent ventes selon les calculs d'apothicaire évoqués plus haut –, mais que par conséquent, « Back In Black » (1980), “seulement” double platine en 2001, s'est davantage vendu compte tenu des normes en vigueur à l'époque. Mais après tout, peu importe.

N'en demeurent pas moins des “zones d'ombre”, car, compte tenu du succès de singles comme, dans le désordre, “I Was Made For Lovin' You” de KISS, “Easy” de FAITH NO MORE, “Smells Like Teen Spirit” de NIRVANA, “The Final Countdown” d'EUROPE, “In The Army Now” de STATUS QUO, “Jump” de VAN HALEN, “Black Hole Sun” de SOUNDGARDEN, “Rough Boy” de ZZ TOP ou “More Than Words” d'EXTREME – sans parler de “Still Lovin' You” ou “Winds Of Change” de SCORPIONS –, il est étonnant de ne pas les retrouver dans les classements.

Ceci posé, voici, par ordre alphabétique, les groupes dont les albums, singles et vidéos se sont les mieux vendus en France selon le SNEP.
 

AC/DC

• Disques d'or :
« High Voltage » (1976) - or en 4 ans et 7 mois
« Let There Be Rock » (1977) - or en 2 ans et 7 mois
« Powerage » (1978) - or en 2 ans et 6 mois
« If You Want Blood, You've Got It » (1978) - or en 1 an et 3 mois
« For Those About To Rock » (1981) - or en 36 ans et 7 mois
« Flick Of The Switch (1983) - or en 4 mois
« The Razor's Edge » (1990) - or en 6 mois
« Stiff Upper Lip » (2000) - double or en 4 mois
« Live At Donington » (2003) - or en 1 mois
« Black Ice » (2008) - or en 1 mois
 

• Disques de platine :
« Highway To Hell » - platine en 2 ans et 4 mois
« Back In Black » (1980) - double platine en 21 ans et 6 mois
« Live » (1992) - double platine en 3 ans et 11 mois
« Ballbreaker » (1995) - platine en 1 an
« Family Jewels » (2005) - double platine en 6 mois
« Plug Me In » (2007) - triple platine en 1 mois
« Black Ice » (2008) - double platine en 2 mois
« Power Up » (2020) - platine en 3 semaines

• Vidéo d'or :
« Live At Donington » (2003) - or en 1 mois

• Vidéos de platine 
« No Bull – Live In Madrid » (1996) - double platine en 5 ans et 1 mois
« Live At Donington » (2003) - double platine en 11 mois
« Family Jewels » (2005) - double platine en 6 mois 
« Plug Me In » (2007) - triple platine en 1 mois
 

AEROSMITH

• Disque d'or :
« Get A Grip » (1994) - or en un an et 6 mois

Single
• Disque d'or :
“I Don't Want To Miss A Thing” (1998) - or en 2 mois
 

BAD WOLVES

• Single d'or :
“Zombie” (2018) - or en 1 an et 6 mois
 

BON JOVI

• Disques d'or :
« Keep The Faith » (1992) - or en 11 mois
« These Days » (1995) - or en 5 mois
« Crush » (2000) - or en 3 mois
 

• Disque de platine :
« Crossroad - The Best Of Bon Jovi » (1994) – platine en 8 mois

• Single d'or :
“It's My Life” (2000) - or en 1 an
 

Bryan Adams

• Disque d'or :
« Waking Up The Neighbors » (1991) - or en 8 mois

• Disque de platine :
« So Far So Good » (1993) - platine en 5 mois
 

CREAM

• Vidéo d'or :
« Royal Albert Hall London May 2-3-5-6 » (2005) - or en 16 jours
 

DEEP PURPLE

• Disques d'or :
« Machine Head » (1987) - or en une journée (?)
« Smoke On The Water - The Best Of » (1994) - or en 8 mois

​• Vidéos d'or :
« Live In California 1974 » (1974) - or en 37 ans et 5 mois
« Live In Concert 72-73 » (2005) - or en 2 mois
 

EUROPE

• Disque d'or :
« 1982-1992 » (1994) - or en 9 mois
 

EVANESCENCE

• Disques d'or :
« Fallen » (2003) - or en 1 mois
« The Open Door » (2006) - or (en 2 jours ?)

• Disque de platine :
« Fallen » (2003) - platine en 7 mois

• Single d'or :
“Bring Me To Life” (2003) - or en 6 mois

• Vidéo de platine
« Anywhere But Home » (2004) - double platine en 6 mois
 

FOREIGNER

• Disques d'or :
« Best Of » (1982) - or en 19 ans et 1 mois
« The Very Best Of » (1992) - or (le jour même?)
 

GARBAGE

• Disques d'or :
« Garbage » (1995) - or (dans la journée ?)
« Version 2.0 » (1998) - double or en 1 an et 5 mois
 

GOOD CHARLOTTE

• Disque d'or :
« The Young And The Hopeless » (2003) - or en 1 an et 9 mois
 

GREEN DAY 

• Disque d'or :
« Dookie » (1994) - or en 3 ans et 11 mois
 

GUNS N' ROSES

• Disques d'or :
« Appetite For Destruction » (1987) - double or en 6 ans et 6 mois
« The Spaghetti Incident? » (1993) - double or en 4 ans
 

• Disque de platine :
« Use Your Illusion I » (1991) - platine en 4 ans et 1 mois
« Use Your Illusion II » (1991) - platine en 6 ans et 3 mois
 

HOOBASTANK

• Disque d'or :
« The Reason » (2004) - or en 2 mois
 

IRON MAIDEN

• Disques d'or :
« A Real Live One » (1993) - or en 2 ans et 7 mois
« The Book Of Souls » (2015) - or en 3 mois

​• Vidéos d'or :
« Visions Of The Beast » (2003) - or en 6 mois
« Iron Maiden – Part 1 » (2004) - or en 3 semaines
 

Jimi Hendrix

• Disque d'or
« Electric Ladyland » (1979) - or (le jour même?)
« Ultimate Experience » (1992) - double or en 1 an et 6 mois
 

KORN

• Disque d'or : 
« Follow The Leader » (1998) - or en 10 mois

​• Vidéos d'or :
« Who Then Now? » (1997) - or en 5 ans
« Deuce » (2002) - or en 4 mois
 

LED ZEPPELIN

• Disques d'or :
« Volume 2 » (1971) - double or en 30 ans et 7 mois
« Houses Of The Holy » (1973) - double or en 29 ans
« Remasters Vol. 1 » (1993) - double or en 1 journée
« Mothership » (2007) - or en 1 mois

• Disques de platine :
« Volume 3 » (1971) - platine en 30 ans et 5 mois
« Volume 4 » (1971) - double platine en 30 ans et 4 mois
« Remasters Vol. 1 » (1993) - platine en 27 ans et 1 mois

Vidéo de platine :
« Led Zeppelin » (2003) - triple platine en 1 an
 

LIMP BIZKIT

• Disque d'or :
« Chocolate Starfish & The Hot Dog Flavored Water » (2000) - or en 1 an et 2 mois

• Single d'or :
“Take A Look Around” (2000) - or en 7 mois
 

LINKIN PARK

• Disques d'or :
« [Hybrid Theory] » (2001) - or en 8 mois ; double or en 1 an et 2 mois
« Meteora » (2003) - or en 1 mois ; double or en 8 mois
« Live In Texas » (2003) - or en 12,5 mois
« Collision Course » avec Jay-Z (2004) - or en 10 mois
« Minutes To Midnight » (2007) - or en 2 mois
 

• Disque de platine :
« Meteora » (2003) - platine en 2 ans et 5 mois ; double platine en 5 ans et 9 mois
 

MARILYN MANSON

• Disque d'or :
« Lest We Forget - The Best Of » (2004) - or en 2 mois
 

MASS HYSTERIA

• Disque d'or :
« Contraddiction » (1999) - or en 19 ans et 4 mois

• Vidéo d'or :
« A L'Olympia » (2013) - or en 4 ans et 6 mois
 

METALLICA

• Disques d'or :
« S&M » (2000) - or en 5 mois
« St Anger » (2003) - or en 1 an et 1 mois
« Death Magnetic » (2008) - or en 15 jours
 

• Disque de platine :
« Hardwired... To Self-Destruct » (2016) - platine en 1 mois

​• Vidéo d'or :
« S&M » (2000) - platine en 1 an et 11 mois
 

NADA SURF

• Single d'or :
“Popular” (1996) - or en 9 mois
 

NICKELBACK

• Disque d'or :
« Silver Side Up » (2001) - or en 1 an et 4 mois

• Single d'or :
“How You Remind Me” (2002) - or (en 2 ou 8 mois ?)
 

NIRVANA

• Disques d'or :
« Bleach » (1992) - double or en 5 ans et 3 mois
« Incesticide » (1992) - or en 9 mois
« Unplugged In New York » (1994) - double or en 3 mois
« From The Muddy Banks » (1996) - double or en 1 an et 1 mois
« Best Of » (2002) - or en 1 mois
 

• Disques de platine :
« Nevermind » (1991) - double platine en 3 ans et 4 mois
« In Utero » (1993) - platine en 2 ans et 1 mois
« Unplugged In New York » (1994) - double platine en 3 ans et 1 mois
 

• Disque de diamant :
« Nevermind » (1991) - diamant en 6 ans et 3 mois

• Single d'or :
“Come As You Are” (1992) - or en 27 ans et 11 mois
 

Pat Benatar

• Disque d'or
« The Very Best Of » (1994) - double or en 1 mois
 

PLACEBO

• Disques d'or :
« Placebo » (1996) - or en 6 ans et 1 mois
« Without You I'm Nothing » (1998) - or en 1 an et 2 mois
« Black Market Music » (2000) - double or en 2 ans et 11 mois
« Soulmates Never Die: Live In Paris 2003 » (2004) - or en 5 mois
« Once More With Feeling - Singles 1996-2004 » (2004) - or en 1 mois ; double or en 5 mois
 

• Disques de platine
« Sleeping With Ghost » (2003) - platine en 8 mois ; double platine en 1 an et 8 mois
« Meds » (2006) - platine en 2 mois

• Vidéo d'or
« Soulmates Never Die : Live In Paris 2003 » (2004) - platine en 1 an et 3 mois

• Vidéo d'or
« Soulmates Never Die » (2004)
 

PLEYMO

• Disque d'or :
« Rock » (2003) - or en 1 an et 8 mois
 

QUEEN

Une multitude de compilations et autres best of de QUEEN étant sortis, ceci n'est qu'une sélection des principaux.

• Disques d'or :
« Platinum Collection » (2000) - double or en 4 ans
« Rock Montreal & Live Aid » (2007) - or en 12 ans et 9 mois

• Disques de platine :
« Greatest Hits » (1984) - double platine en 36 ans et 6 mois 
« The Platinum Collection » (2000) - double platine en 18 ans et 4 mois
« Live At Wembley Stadium » (2011) - double platine en 8 ans et 3 mois
« Bohemian Rhapsody » (2018) - double platine en 1 an et 3 mois

• Vidéos d'or :
« Live At Wembley '86 » (1991) - or en 13 ans et 9 mois
« Greatest Flix, Vol. 1 » (1992) - or en 10 ans et 9 mois
« Greatest Hits 1 » (2002) - or en 1 mois
« Greatest Hits 2 » (2003) - or en 1 mois
« Queen On Fire (Live At The Bowl) » (2004) - or en 1 mois
« Return Of The Champions » (2005) (durée d'obtention non-indiquée)

• Vidéos de platine :
« Box Of Flix » (1992) - disque de platine en 10 ans et 10 mois
« Greatest Video Hits 2 » (2003) - platine en 1 an et 5 mois
« Queen On Fire (Live At The Bowl) » (2004) - triple platine en 5 mois

• Vidéo de diamant :
« Live At Wembley Stadium » (2003) - diamant en 1 an et 10 mois

• Single d'or 
“We Are The Champions” (1998) - or en 2 mois
 

RAGE AGAINST THE MACHINE

• Disques d'or :
« Rage Against The Machine » (1992) - double or en 2 ans
« Evil Empire » (1996) - or en une journée
 

• Disque de platine :
« Rage Against The Machine » (1992) - 2 ans et 3 mois

​• Vidéo d'or :
« Live » (1997) - or en 1 an et 9 mois
 

RAMMSTEIN

• Disque d'or :
« Rammstein » (2019) - or en 1 mois

​• Vidéos d'or :
« Lichtspielhans » (2003) - or en 1 an et 1 mois
« Rammstein: Paris » (2017) - or en 11 mois
 

RED HOT CHILI PEPPERS

• Disques d'or :
« Blood Sugar Sex Magik » (1991) - double or en 3 ans et 5 mois
« One Hot Minute » (1995) - or en 3 mois
« By The Way » (2002) - double or en 4 mois
« Greatest Hits » (2003) - or en 1 mois
« The Getaway » (2016) - or en 1 mois
 

• Disques de platine :
« One Hot Minute » (1995) - platine (pas de durée d'obtention)
« By The Way » (2002) - platine en 11 mois
« Live At Shane Castle » (2003) - platine en 6 mois
« Stadium Arcadium » (2006) - 36 ans et 10 mois (il s'agit bien sûr d'une faute de frappe...)
 

SCORPIONS

• Disques d'or :
« Hot And Slow » (1991) - or en 2 ans et 11 mois
« Pure Instinct » (1996) - or en une journée
« Still Loving You – Best Of » (1997) - or en 7 mois
« Scorpions Best » (1999) - or en 6 ans et 1 mois
 

SEPULTURA 

• Disque d'or :
« Roots » (1996) - or en 1 an
 

SLIPKNOT

• Disque d'or :
« Iowa » (2001) - or en 7 mois

• Vidéo d'or :
« Disasterpieces » (2002) - or en un mois
 

SOULFLY

• Disque d'or :
« Soulfly » (1998) - or en 4 ans et 3 mois
 

SPIN DOCTORS 

• Disque d'or :
« Pocket Full Of Kryptonite » (1991) - or en 2 ans et 5 mois
 

Stevie Ray Vaughan & DOUBLE TROUBLE

• Disque d'or :
« Live At The El Mocambo » (1992) - or en 3 ans et 9 mois
 

SUM 41

• Disque d'or :
« Does This Look Infected? » (2002) - or en 11 mois
 

SYSTEM OF A DOWN

• Disque d'or :
« Mezmerize » (2005) - or en 1 mois
 

THE OFFSPRING

• Disques d'or :
« Splinter » (2003) - or en 5 mois
« Greatest Hits » (2005) - or en 3 mois

• Single d'or :
“Pretty Fly (For A White Guy)” (2003) - or en 3 mois
 

THE PRODIGY

• Disque d'or :
« The Fat Of The Land » (1997) - or en 5 mois ; double or en 1 an
 

THE SMASHING PUMPKINS 

• Disques d'or :
« Mellon Collie And The Infinite Sadness » (1995) - double or en 1 journée
« Adore » (1998) - or en 6 mois
« Machina/The Machins Of God » (2000) - or en 1 mois

• Vidéo d'or :
« The Video Collection » (2001) - or en 3 ans et 5 mois
 

TOTO

• Disque de platine :
« Toto IV » (1986) - platine en 8 ans et 7 mois

• Disques d'or : 
« Legend » (1996) - or (le jour même?)
« Toto Live » (1999) - or en 14 jours
« Greatest Hits Live » (2002) - or en 7 mois
« The Seventh One » (1988) - double or en 7 ans et 3 mois
 

TRUST

• Disque d'or :
« Marche ou crève » (1981) - or en 13 ans et 8 mois
 

ZZ TOP

• Disque d'or :
« Recycler » (1990) - double or en 11 ans et 2 mois
« Antenna » (1994) - or en 5 mois

• Disque de platine :
« Eliminator » (1983) - double platine en 18 ans et 9 mois

• Disque de diamant :
« Greatest Hits » (2003) - diamant en 4 ans et 8 mois

Blogger : Laurence Faure
Au sujet de l'auteur
Laurence Faure
Le hard rock, Laurence est tombée dedans il y a déjà pas mal d'années. Mais partant du principe que «Si c'est trop fort, c'est que t'es trop vieux» et qu'elle écoute toujours la musique sur 11, elle pense être la preuve vivante que le metal à haute dose est une véritable fontaine de jouvence. Ou alors elle est sourde, mais laissez-la rêver… Après avoir “religieusement” lu la presse française de la grande époque, Laurence rejoint Hard Rock Magazine en tant que journaliste et secrétaire de rédaction, avant d'en devenir brièvement rédac' chef. Débarquée et résolue à changer de milieu, LF œuvre désormais dans la presse spécialisée (sports mécaniques), mais comme il n'y a vraiment que le metal qui fait battre son petit cœur, quand HARD FORCE lui a proposé de rejoindre le team fin 2013, elle est arrivée “fast as a shark”.
Ses autres publications

2 commentaires

User : Florent Dié
Florent Dié
le 08 mai 2021 à 13:23
Même sans parler des singles, il y a des choses très bizarres dans ces chiffres. Comment expliquer que For Those About To Rock ait mis 36 ans à être certifier or, alors que Flick Of The Switch l'a été en 4 mois ? Je trouve aussi surprenant que ni le Black Album de Metallica ni aucun des 8 premiers albums de Maiden (au moins The Number Of The Beast) ne soient certifiés or. et ce ne sont que quelques exemples.
User : omega_21
omega_21
le 09 mai 2021 à 00:32
Interressant même si je suis franchement surpris, même en réduisant l'intérêt que l'on peut avoir pour la musique en elle-même, la popularité à certaines périodes de certains groupes ainsi que la popularité de certaines chansons même chez ceux qui n'achètent pas d'abums m'aurait donné à penser que d'autres albums se soient mieux vendus... En passant, je ne me souviens pas que Led Zeppelin ait sorti un album du nom de Recycler en 1990, par contre la même année un certain trio texan revenait sur le devant de la scène avec un album du même nom dont les singles furent lancés dans ma TV par Marc Toesca ;-P
Merci de vous identifier pour commenter
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK