15 août 2020, 18:40

LES CAHIERS DE L’ÉTÉ #08.2

• HARD/HEAVY/PROG/ALTERNATIF de 2010 à 2015


Cette période va se révéler relativement faste pour certains shredders qui vont relancer leur carrière de façon spectaculaire comme Guthrie Govan, Andy James ou Jeff Loomis, mais aussi pour toute une ribambelle de techniciens hors pairs issus de Youtube (Jared Dines, Rob Scallon, Neogeofanatic, Sophie Lloyd, etc...) et pour le style djent émergent propice aux digressions ''guitaristiques'' les plus folles avec des monstres comme Tosin Abasi d'ANIMAL AS LEADERS ou Misha Mansoor de PERIPHERY. De nouveaux fabricants de guitares (Kiesel, Schecter) vont d'ailleurs s'empresser d'endosser tout ce beau petit monde ! Et tandis que ces instrumentistes s'escriment sur leur manche, la planète metal elle continue de tourner...
 

GHOST - Opus Eponymous (2010)
Lorsque débarque en 2010 ce qui est devenu aujourd’hui un phénomène unique, GHOST est confidentiel au possible. Sous les masques et l’ambiance nauséabonde due au décorum sataniste se révèle un groupe dirigé par Papa Emeritus (Tobias Forge à la ville) qui propose des morceaux presque légers mais terriblement glauques, un bel exploit malheureusement non réédité, GHOST allant au fil des albums proposer un heavy metal plus ''pop'' et de moins en moins malsain. Pour les fans de la première heure dont je fais partie, une déception donc. A écouter en priorité : "Ritual", "Elizabeth", "Con Clavi Con Dio".
(Jérôme Serignac)


SKINDRED - Union Black (2011)
Dire que SKINDRED regroupe le meilleur des deux mondes pour l’amateur de metal et ragga relève de l’euphémisme. Certes, la fusion (on parle du genre) existait déjà dans les années 90 mais personne n’avait jusque-là mêlé de façon étroite de telles parties vocales avec de grosses guitares distordues. "Warning" est une grenade bien offensive et "Gun Talk" contient un sample du "Stalag 17", un "riddim" considéré comme un classique du genre (pour "rythm", désignation d’un instrumental dans le milieu ragga). Addictif et imparable : « Do the Newport helicopter! »
(Jérôme Serignac)


LEPROUS - Bilateral (2011)
Second album officiel des Norvégiens, « Bilateral » est un trésor d’originalité déjantée, de créativité débridée et de sensibilité à fleur de peau. Un talent exceptionnel, progressif et avant-gardiste, qui s’exprime de la première à la dernière note. Il est aussi le seul album de LEPROUS à être baigné dans une folle atmosphère de légèreté, colorée de multiples influences bien assimilées, au point de créer un son absolument unique et inimitable. Rien, absolument rien, n’est à jeter sur cet album exceptionnel, de l’agressive "Waste Of Air " à la délicieusement mélancolique "MB. Indifferentia", ainsi qu’à la sublime "Forced Entry ".
(Sly Escapist)


ANATHEMA - Weather Systems (2012)
Avec « Weather System », ANATHEMA confirme son retour en force sur le devant de la scène du rock progressif. Après « We're Here Because We're Here » le groupe signe deux albums parfaits qui comportent des chansons qui sont de pures merveilles. Lee Douglas forme avec Vincent Cavanagh un duo imparable, en atteste l'exceptionnel "Untouchable Part 2". Sa voix est une richesse qui se marie parfaitement au nouvel univers d'ANATHEMA. Depuis ses débuts le groupe a louvoyé avec plus ou moins de succès. Il est ici au sommet de son art et prêt à explorer de nouveaux horizons.
(Bruno Cuvelier)


DREAM THEATER - Dream Theater (2013)
12e album des Américains, le 2e avec Mike Mangini mais le 1er à inclure le batteur dans le processus d'écriture de cet album éponyme. Les chansons de l'album sont en moyenne plus courtes que la plupart des morceaux de DREAM THEATER, à l'exception du monument "Illumination Theory" qui dépasse les 22 minutes. Bien que certaines critiques reprochent à ce disque d'être plus ''pop'' que ce que DREAM THEATER aurait à offrir, « Dream Theater » est comme chaque album du groupe, il faut pénétrer au plus profond de ses pistes pour, après de nombreuses écoutes, constater que ''The Enemy Inside'' ou ''The Looking Glass'' sont des hits en puissance et que dire de ''The Bigger Picture'' et ''Along For The Ride'' si ce n'est qu'il sont... beaux ! Redécouvrez cet album qui n'est pas le meilleur du groupe mais certainement pas le plus mauvais. Il est simplement plus accessible.
(Christophe Droit)

SOEN - Tellurian (2014)
Avec ce second album, SOEN s’éloigne de l’influence un peu trop marquée de TOOL, pour créer un son et un style qui lui sont propres. Rythmiques ethniques, basse groove, guitares techniques et progressives ainsi que la voix de Joel Ekelöf qui contribue à apporter une élégance majestueuse et une profondeur mélancolique à chacune de ces compositions. Un album riche, varié ("Tabula Rasa", "Koniskas", "Pluton"), percutant ("Kuraman", "Ennui"), atmosphérique et terriblement émouvant ("The Words"). Un voyage dans les détours de l’âme auquel vous convie SOEN. Le signe d’un immense talent.
(Sly Escapist)


DRIVE BY WIRE - The Whole Shebang (2015)
« The Whole Shebang » est le symbole d'une rencontre fortuite lors d'un after-show aux Pays-Bas. Au cours d'une discussion vous découvrez que vos interlocuteurs font partie d'un groupe dont le nom ne vous est pas inconnu. Lorsque le nouvel album sort vous ne manquez pas d'y jeter une oreille et c'est la claque. De celles qui vous poussent à traverser les frontières pour les voir live dans un pub, et de rentrer vous coucher vanné après une nuit blanche et des centaines de kilomètres parcourus. Le psychédélique "Rituals" ne manquera pas de vous envoûter.
(Bruno Cuvelier)


MISS MAY I - Deathless (2015)
Le Metalcore aura tenu plus qu’un été. MISS MAY I balance un brûlot bien énervé. "I Hate Everything". Rythme nerveux, growl extrême, soli tranchants. Ouais, là c’est de la vraie emo-tion. Une succession de titres où la dualité du genre est sublimée, cris et châtiments d’une génération qui exorcise son mal-être. Des "Psychotic Romantic". Les lourds rouleaux d’une mer rageuse rythment les chants de l’impossible. Levi Benton, Winston Mac Call (PARKWAY DRIVE), même combat. Des riffs qui arrachent, une beauté éprouvante. Comme des riffs de plomb fondu qui coulerait sur vos plaies. Un album qui vous laisse... « Deathless »
(Christophe Scottez)


MASS HYSTERIA - Matière Noire (2015)
20 ans. C’est le temps qu’il aura fallu à l’un des plus talentueux groupes français pour être pleinement reconnu par les fans du genre. Le ton s’est durci, le temps est à la rage pour ces "Chiens de la Casse" qui servent des riffs... de grande classe. Une succession d’hymnes pour des textes authentiques, "Vae Soli", de l’hommage fort, "L’Enfer des Dieux", une volonté d’être "Plus que du Metal", véritable porte-parole des amoureux des sons lourds comme le plomb et des rythmes ultimes. MASS HYSTERIA est un grand Saigneur, euh... Seigneur !
​(Christophe Scottez)

Cahiers #01
Cahiers #02.1 - Cahiers #02.2
Cahiers #03.1 - Cahiers #03.2
Cahiers #04.1 - Cahiers #04.2
Cahiers #05.1 - Cahiers #05.2
Cahiers #06-1 - Cahiers #06.2
Cahiers #07.1 - Cahiers #07.2
Cahiers #08.1

Blogger : Bruno Cuvelier
Au sujet de l'auteur
Bruno Cuvelier
Son intérêt pour le hard rock est né en 1980 avec "Back In Black". Rapidement, il cultive un vif intérêt pour le heavy metal et ses ramifications qui l’amèneront à devenir fan de METALLICA jusqu'au "Black Album". Anti-conformiste et novateur, le groupe représente à ses yeux une excellente synthèse de tous les styles de metal qui foisonnent à cette époque. En parallèle, c'est aussi la découverte des salles de concert et des festivals qui le passionne. L'arrivée d'Anneke van Giersbergen au sein de THE GATHERING en 1995 marquera une étape importante dans son parcours, puisqu'il suit leurs carrières respectives depuis lors. En 2014, il crée une communauté internationale de fans avant que leur retour sur scène en juin 2018 ne l'amène à rejoindre HARD FORCE. Occasionnellement animateur radio, il aime voyager et faire partager sa passion pour la musique.
Ses autres publications
Cookies et autres traceurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour mémoriser vos recherches ou pour réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus sur les cookies : mentions légales

OK